Mauvaise nouvelle : préparez-vous à une nouvelle hausse de 10 à 20% du prix de l’électricité prochainement !

Publié le
min de lecture

Suite à une relative accalmie, assurée par la protection du bouclier tarifaire sur les prix de l’électricité, il semblerait que les Français doivent se faire à l’idée d’une nouvelle hausse du montant de leurs factures pour 2024. Après une première augmentation de l’ordre de 15% en février dernier, suivie d’une autre - de +10% - en août 2023, les consommateurs doivent désormais se préparer à un nouveau surcroît de +10 à 20% d’ici 2024, si l’on s’en tient aux récentes déclarations d’Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation (CRE).

La CRE annonce une hausse de 10 à 20% des prix de l'électricité

Alors que dans le cadre de la sortie progressive du dispositif de bouclier tarifaire, le Gouvernement s’attelle à reprendre la main sur les évolutions du tarif réglementé proposé par EDF, avec une première hausse de 10% en août dernier, il semblerait qu’il ne s’agisse que du début des ennuis pour bon nombre de consommateurs.

Ce dispositif de protection, mis en place à l’automne 2021, afin de limiter les hausses des prix de l’électricité et du gaz en plein contexte de crise énergétique, vit en effet ses dernières heures. Si côté gaz, son sort est d’ores et déjà scellé, depuis la disparition en juillet dernier du tarif réglementé d’Engie, sur le volet électricité, la rupture est placée sous le signe du “pas à pas”, avec des hausses qui s’annoncent graduelles. Le tout, pour une fin actée à l’horizon 2025. D’ici là, les Français devront se faire à l’idée : les hausses de prix devraient se multiplier, à raison de deux fois par an, conformément aux révisions habituelles dudit tarif réglementé d’EDF, régulé par les pouvoirs publics.

On ne s’étonnera pas alors de l’annonce d’Emmanuelle Wargon, ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, et qui évoque une nouvelle hausse éventuelle de 10 à 20% des tarifs de l'électricité d’ici le début de l’année 2024. Précisant toutefois que “c'est encore un peu tôt pour faire l'équation [...], il va falloir attendre de constater les prix fin 2023. [...] Néanmoins, on sera dans un calcul de TRV théoriques par rapport aux TRV gelés qui sera une augmentation beaucoup plus faible que ce qu'on a pu faire l'année dernière [...]. On sera dans une zone de 10-20% en gros”.

Hausse de 10% en février 2024 : vrai ou faux ?

À cette question, aucune réponse officielle n’est donnée. En effet, si les tarifs réglementés sont fixés par les pouvoirs publics, leur validation obéit à un mécanisme strict : une à deux fois par an, la CRE formule une proposition de révision du tarif réglementé de l'électricité, en tenant notamment compte de l’état du marché. Le Gouvernement s'enquiert ensuite de valider ou non, ladite révision. Aussi, il arrive que la recommandation de la Commission ne soit pas retenue par celui-ci, comme ce fut le cas ces dernières années, du fait du bouclier tarifaire.

La Présidente de la CRE a par ailleurs rappelé quelques heures plus tard sur twitter qu’il s’agissait avant tout d’un “ordre de grandeur”, précisant au passage que les “calculs théoriques” du tarif réglementé avaient été séparés des décisions effectives du Gouvernement tout au long de cette période de crise.

En février dernier, la Commission recommandait par exemple une hausse théorique de 99%, compte-tenu du contexte de marché. Le Gouvernement avait quant à lui “limité à + 15% TTC la hausse moyenne des TRVE au 1er février 2023, en métropole et dans les zones non interconnectées”. Même son de cloche le 1er août 2023, avec des TRVE théoriques situés “74,5% TTC au-dessus des tarifs gelés actuellement en vigueur”.

Comment éviter les hausses de prix de l’électricité ?

Si rien n’est garanti, la fin progressive du bouclier tarifaire laisse à penser que de nouvelles hausses des prix de l’électricité pourraient survenir dans les mois à venir. Aussi, il existe un moyen efficace de s’en prémunir en choisissant dès maintenant une offre d’énergie adaptée. Les offres d’électricité à prix fixes permettent notamment de se protéger face à ces évolutions, en garantissant un prix du kWh et de l’abonnement identiques, entre le moment de la signature du contrat et le terme de celui-ci. Les contrats à prix fixes peuvent être signés pour une durée d’un an, deux ans ou même trois ans.

Retrouvez ci-dessous une sélection d’offres à prix fixes en vigueur en ce moment :

⚡ Qui est le meilleur fournisseur d'électricité fixe en option base ?
Fournisseurs d'électricité fixe Nom de l'offre Budget annuel - TTC Économies sur le Tarif Réglementé d'électricité Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
OHM Énergie
HYPER ECO FIXE
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1272 €
Vous gagnez
388 €
149.88 € 0.1871 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Budget annuel estimé
1277 €
Vous gagnez
384 €
150.39 € 0.1878 €
Mint Énergie
ONLINE & GREEN
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1298 €
Vous gagnez
363 €
168.24 € 0.1883 €
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1300 €
Vous gagnez
360 €
197.99 € 0.1837 €
La Bellenergie
CONSTANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Budget annuel estimé
1301 €
Vous gagnez
360 €
174.44 € 0.1878 €

*Tarifs € TTC à jour du 22/07/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 6000 kWh en option base (6 kVA)

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus