Gaz naturel : hausse de 0,4% des tarifs réglementés au 1er septembre 2016

Les tarifs réglementés du gaz naturel ont enregistré une nouvelle hausse de 0,4% au 1er septembre, une tendance qui pourrait se prolonger sur les mois à venir. Des solutions existent pourtant pour contrer la hausse.


Cette rentrée 2016, la facture d'énergie contribuera à plomber un petit peu plus le budget des ménages consommateurs de gaz naturel... La Commission de régulation de l'énergie a annoncé une hausse de 0,4% des tarifs réglementés d'Engie, pour le troisième mois consécutif. L'augmentation de septembre fait en effet suite à celle de juillet (+0,4%) et du mois d'août (+2%). Une tendance qui vient interrompre une longue période de baisses, la précédente hausse du prix du gaz remontant à janvier 2015.

Les tarifs réglementés d'Engie au 1er septembre 2016 : une hausse inégalement répartie
Poste de consommation concerné Variation par rapport au mois d'août
icône cuisson
Tarif Base (Cuisson seule)
+ 0,1 %
icône eau robinet
Tarif B0 (Eau chaude)
+ 0,2 %
icône chauffage
Tarif B1 (Chauffage)
+ 0,4 %

Le début d'une nouvelle période de hausses ?

Les baisses du prix du kWh ont eu pour origine des baisses du prix des matières premières (gaz et pétrole) sur les marchés de gros entre 2013 et 2015, sur lesquels sont indexés les tarifs réglementés, mais cet effet semble avoir pris fin. Avec l'arrivée de l'hiver et la progression de la demande à des fins de chauffage, il faut désormais envisager une hausse des tarifs réglementés pour les mois à venir.

Les offres de marché à prix fixe sont une excellente option pour se prémunir contre les hausses du prix du gaz hors taxe, en particulier à notre époque où le prix du gaz demeure historiquement bas. En savoir plus sur les offres à prix fixe

Plus d'informations sur l'évolution des tarifs réglementés du gaz.

Mis à jour le