Le chauffage au bois séduit de plus en plus de Français

croissance chauffage au bois
Le bois de chauffage apparaît comme une solution de chauffage économique pour de nombreux ménages.

Le prix du gaz a drastiquement augmenté ces derniers mois. Juste avant la mise en place du bouclier tarifaire, le tarif réglementé de gaz (TRV d'Engie) a grimpé de 12,6% au mois d'octobre. De la même manière, les prix de l'électricité ont subi des vagues de hausses ces dernières années. Comme le rappelle TotalEnergies "Le prix de l’électricité a augmenté de 50% en 10 ans". Du fait de ces évolutions, le bois se pose comme une alternative de plus en plus économique.


Le bois, le mode de chauffage le plus économique

Le chauffage représente 60% de nos dépenses en énergie. Pour éviter la flambée de la facture de chauffage, beaucoup de ménages décident d'opter pour des systèmes au bois. D'après l'Ademe, c'est en effet l'énergie de chauffage la moins chère. Selon le magazine LCI, la demande en bois de chauffage a augmenté de 30% les deux dernières années : il représente aujourd'hui 11,3% de la production de chaleur en France.

Les 6 725 500 appareils de chauffage au bois domestique ont produit 75 700 GWh de chaleur renouvelable en 2020, en France métropolitaine. Cette production thermique renouvelable couvre 11,3 % de la consommation finale de chaleur. Syndicat des Energies Renouvelables - Panorama de la chaleur renouvelable 2021

Les fournisseurs d'énergie sont bien conscients de cette appétence des Français pour le chauffage au bois. Des fournisseurs d'énergies renouvelables, comme Ekwateur ou Planète OUI proposent alors des offres de bûches compressées ou de granulés de bois.

2022 : vers une croissance phénoménale du bois de chauffage ?

chauffage bois

Ce mode de chauffage est de plus en plus plébiscité. On peut penser que sa croissance se poursuivra dans les mois à venir. 2022 devrait d'ailleurs être une année charnière pour cette source d'énergie. En effet, elle marque :

  • l'interdiction du remplacement des chaudières à fioul dans les logements anciens ;
  • l'interdiction du chauffage au gaz dans les logements neufs en vertu de la réglementation environnementale (RE 2020).

Face aux évolutions réglementaires, le bois se place comme une option intéressante pour les consommateurs. D'autant plus que l'installation d'un poêle à bois ou d'une chaudière biomasse peut être prise en charge par les aides à la rénovation énergétique (MaPrimeRénov', Prime Énergie, etc.).

Hausse des prix de l'énergie : un essor de l'autoconsommation

La hausse des prix de l'énergie n'est pas uniquement favorable au bois. De nombreux ménages souhaitent devenir plus indépendants. Pour cela, ils se tournent vers l'autoconsommation photovoltaïque. Cette pratique consiste à installer des panneaux solaires sur son toit pour consommer sa propre électricité verte. Ce faisant, on réduit sa facture d'électricité.

En 2021, on compte déjà plus de 100 000 autoconsommateurs selon Enedis, soit environ la population d'une ville comme Nancy. Une croissance exceptionnelle quand on sait qu'en 2015, seuls 3000 foyers disposaient de panneaux photovoltaïques en autoconsommation.

Cette tendance forte témoigne d’un changement des modes de consommation en faveur du développement des énergies renouvelables et de la transition écologique. Enedis

panneaux solaires

☀️ Calculez la rentabilité du projet d'autoconsommation avec Selectra

Faites une simulation ou comparez les devis en nous appelant :

01 82 88 99 60  
Passez à l'énergie solaire dès maintenant !

Faites une simulation en ligne gratuitement avec Otovo (ex In Sun We Trust) ou demandez à être rappelé pour un devis !

Simuler mes économies 
Mis à jour le