Otherwise : un nouveau modèle d’assurance est-il possible ?

Ces dernières années, une jeune assurtech française a beaucoup fait parler d’elle. Plusieurs raisons à cela : des levées de fonds concluantes et rapprochées mais, surtout, un modèle d’offre assurantielle inédit en France, basée sur la confiance et la communauté. Selectra a donc décidé de faire les présentations : découvrez Otherwise.

Assurances : Otherwise, penser l’assurance autrement


Comment repenser l'assurance en 2019 ?

Alors que la rentrée se prépare doucement – même si celle-ci est malheureusement déjà là pour certains – il est intéressant de prendre un peu de recul sur l’actualité des assurances et de se pencher sur ses nouveaux acteurs. En juillet 2019, nous parlions notamment de l’assurtech française Otherwise à l’occasion de sa deuxième levée de fonds de 2 millions d’euros. La jeune entreprise créée en 2016 par Aymeric Augustin, Cécile Mérine et Raphaël Berge voyait d’ailleurs à cette occasion l’entrée d’un nouveau venu à son capital. Mais surtout, cet argent confirmait son potentiel et permettait de financer la diversification de ses offres d’assurance collaborative et l’amélioration de celles que l’assurtech propose déjà.

Car Otherwise incarne un modèle assurantiel alternatif, lequel est loin de passer inaperçu. L’assurtech, qui a la fonction d’un courtier en ligne, propose déjà de nombreuses offres, qu’il s’agisse de complémentaires santé pour les particuliers et professionnels ou de couvertures destinées aux animaux de compagnie. Et ce n’est pas tout, puisque l’argent de la levée de fonds a aussi permis à Otherwise de travailler au lancement de sa nouvelle assurance automobile.

Chez Otherwise, nous croyons que les acteurs issus de l’économie collaborative traditionnelle et ceux issus de l’économie numérique se complètent et ont tout à gagner à travailler ensemble. Nous le démontrons d’ailleurs en structurant nos produits d’assurance avec des assureurs tels que Generali, Maif ou Thélem Assurances, expliquait dans un communiqué officiel Cécile Mérine, cofondatrice et directrice générale d’Otherwise.

Otherwise représente une opportunité pour l’assurance de se construire différemment. La plate-forme est une marque commerciale du courtier en assurances Amalfi. Elle n’est donc pas à proprement parler un assureur, même si elle en a toutes les fonctions. Ainsi, chacune de ses offres s’est élaborée aux côtés de partenaires : Thélem Assurances pour la santé, Generali France pour les animaux de compagnies et Altima Assurances (Maif) pour l’auto. Le rôle d’Otherwise est celui d’un intermédiaire de service et de conseil pour choisir la meilleure assurance pour leurs clients. Son rôle ? Élaborer des offres qui reflètent leurs besoins concrets.

Lors de son premier tour de table en 2017, Otherwise levait déjà 1,6 million d’euros.

Devis Assurance Auto Otherwise

Assurez votre voiture avec une assurance adaptée à vos besoins.

Devis en ligne

Devis Assurance Santé Otherwise

Souscrivez une mutuelle santé adaptée à vos besoins en quelques clics.

Devis en ligne

Otherwise : un modèle collaboratif et communautaire d’assurance

Le principe d’Otherwise repose sur un concept simple : le cercle vertueux. En effet, ses clients les plus exemplaires sont favorisés, qu’il s’agisse de ceux de ses offres santé, auto ou de celles pour les animaux de compagnie. Les assurés sont donc réunis en groupes. Ils sont choisis en fonction de critères similaires. À la fin de l’année, Otherwise redistribue les cotisations de tous, si bien sûr les membres du groupe n’ont pas épuisé leur cagnotte commune. À savoir : si tout l’argent des cotisations collecté sur l’année n’a pas été dépensé en dédommagement de sinistres. Otherwise l’affirme, il est possible pour l’assuré de récupérer jusqu’à 50 % de sa cotisation initiale chaque année.


Le secteur de l’assurance est en train de se métamorphose, et des plates-formes comme celle d’Otherwise donne le la du changement.

Ce système, basé sur la communauté et l’indépendance permet de responsabiliser les assurés, est donc intrinsèquement solidaire. Car les membres du groupe d’assurés ne sont pas isolés, ils peuvent échanger les uns avec les autres. Cela apporte un aspect réellement collectif à la démarche d’Otherwise, qui mise sur la confiance.

Dans le cadre de leur offre automobile, Cécile Mérine expliquait notamment dans une dépêche de l’Agence Option Finance – ou AOF – que « les assurés auto connaissent bien la notion de bonus : avec un bon bonus, l’assurance revient moins chère. En le déclinant collectivement sur la communauté de nos assurés, nous leur donnons la possibilité d’en bénéficier encore davantage si leurs efforts collectifs pour bien conduire ont porté leurs fruits ».

Pour elle, ce « mécanisme transparent et vertueux, qui donne sa chance à tous ». Et cela résume en somme l’état d’esprit d’Otherwise pour l’ensemble de ses offres, et bien sûr sa vision de l’assurance.

La plate-forme d’Otherwise est entièrement numérique. Elle est représentative de ce que l’assurance peut à terme devenir : un modèle nouveau, qui ne renie pas le passé, mais prend en compte les changements de notre époque. Otherwise envisage l’assurance comme un service à la fois collectif et indispensable, grâce auquel tout le monde peut gagner à se responsabiliser. Et qui sait à quoi ressemblera la prestation assurantielle dans le futur, avec l’arrivée de la domotique dans le secteur ?

Pour chaque offre d’Otherwise, une partie des cotisations est évidemment reversée à l’assureur en charge des sinistres les plus considérables.

Mise à jour le