Assurance auto et assurance habitation : hausse des tarifs en 2020

L’année 2020 ne devrait pas échapper à la hausse tarifaire annuelle des primes d’assurances, dans le secteur de l’automobile comme dans celui de l’habitation. C’est en tout cas ce que prévoit le cabinet de conseil Facts and Figures, qui a récemment publié ses estimations pour l’an prochain. Décryptage.

Devis Assurance Auto

Assurez votre voiture avec une assurance adaptée à vos besoins.

Devis en ligne

Devis Assurance Habitation

Protégez au mieux votre logement et vos biens en quelques clics.

Devis en ligne

Hausse des tarifs dans l’assurance auto et habitation : une tendance continue

Qui dit nouvelle année dit augmentation des tarifs de l’assurance automobile et de l’assurance habitation pour les particuliers. Et 2020 ne devrait pas échapper à cette règle, si l’on en croit les prévisions récentes du cabinet de conseil Facts and Figures. Depuis plusieurs années, la tendance est stable, avec environ 2 % d’augmentation par rapport aux tarifs de l’année précédente. Cela était aussi le cas en 2019.

Plusieurs raisons viennent expliquer ces hausses de prix généralisées. Pour l’assurance auto, cela est, entre autres, dû à la hausse des risques au volant, des accidents, des catastrophes naturelles et à l’augmentation du prix des réparations automobiles. En ce qui concerne les assurances multirisques habitation – ou MRH –, les événements climatiques sont aussi l’un des facteurs principaux de la hausse des tarifs. Rien que cette année, la sécheresse – dont les conséquences ne sont pas encore tout à fait claires sur les tarifs assurantiels – a frappé une bonne partie du pays , et des événements très violents, à l'instar des ouragans et intempéries, sont de plus en plus courants.

Le cabinet de conseil Fact and Figures a donc fait ses estimations pour 2020. La hausse des primes pour l’assurance auto et MRH des particuliers devrait être comprise entre 1 % et 2 %. 

L’augmentation des tarifs de l’assurance auto et habitation devrait donc être supérieure à celle de l’inflation du pays, estimée autour de 1,4 % en 2020 et 2021 par la Banque de France.

Assurances : quelles conséquences pour la libéralisation du marché assurantiel ?Malgré les hausses tarifaires annuelles, les assurances auto et habitation devraient profiter de la libéralisation du marché mise en place ces dernières années, boostée par des mesures législatives régulières depuis 2015, à commencer par la loi Hamon. Désormais, il est possible de résilier son contrat d’assurance à tout moment pour bénéficier d’offres plus avantageuses. Cela permet une autorégulation des tarifs par les assureurs, lesquels sont plus soucieux de rester compétitifs.

Assurance auto et habitation : pourquoi une hausse en 2020 ?


Comment les augmentations tarifaires de l’assurance sont-elles justifiées ?

Dans le détail, en ce qui concerne les chiffres de l’assurance auto, l’étude de Facts and Figures se base sur la hausse des accidents de la route de pratiquement 1 % en 2019 afin de justifier ses prédictions. Le nombre de blessés lié à ces accidents a lui aussi légèrement gonflé, puisqu’il a pris 0,2 %. Plus inhabituel, sur ces dix dernières années, le cabinet reporte également une « augmentation bien supérieure à l’inflation du coût de la réparation automobile », celle de 2019 comprise – soit 4,8%. Enfin, « l’automobile est un marché de prix qui sert à conquérir de nouveaux clients. Tout l’enjeu pour les acteurs du marché est d’être en capacité d’afficher des tarifs attractifs pour capter des clients et essayer ensuite de les multiéquiper sur les autres risques : un deuxième véhicule, une multirisque habitation (MRH), ou une garantie des accidents de la vie », précise l’étude.

L’augmentation des cambriolages de 5 % à 10 % en début d’année jouerait quant à elle un rôle clé dans la hausse des tarifs de l’assurance MRH. Mais, selon l’étude, cette dernière « est désormais sortie de la période de redressements tarifaires significatifs du début des années 2010. Les hausses tarifaires réalisées permettent désormais au secteur d’absorber une charge de 1,2 à 1,4 milliard d’euros d’événements climatiques au cours d’un exercice ». Pour Facts and Figures, la fluctuation des tarifs devrait donc dépendre de l’évolution des risques type incendies, dégâts des eaux ou vols.

D’autres études prévisionnelles devraient venir compléter celle de Facts and Figures, et permettre aux professionnels du secteur d’avoir une bonne vision d’ensemble pour l’année 2020.

Assurance habitation : les bancassurances à la conquête du marchéDans son étude, Facts and Figures souligne également la prédominance des banques sur le secteur de l’assurance habitation, en avançant que « 80 % de la croissance nette du marché (en nombre de biens assurés) sont captée chaque année par les bancassureurs ».

Mise à jour le