Enlèvement d'une cuve fioul : coût et aide en 2020

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Demandez votre devis gratuit pour passer au gaz propane en citerne.

Devis en ligne
enlèvement cuve fioul

L'enlèvement d'une cuve à fioul est un procédé complexe qui doit respecter des règles techniques et de sécurité strictes. Pour ceux qui souhaitent se débarrasser de leur cuve à fioul, pour changer d'énergie notamment, il faut prendre en compte les obligations légales associées à son retrait, ainsi que les prix, qui peuvent être importants. Détails sur le procédé, les tarifs, et les aides possibles pour faire enlever sa cuve à fioul.


Comment procéder à l'enlèvement de ma cuve fioul ?

maison avec cuve fioul

Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui souhaitent procéder au retrait de leur cuve à fioul pour passer au gaz naturel, à la pompe à chaleur ou à d'autres solutions plus propres / économiques comme le gaz propane. Une fois que le particulier décide de changer d'énergie, sa cuve à fioul ne lui est plus utile, et il doit la faire retirer.

L'enlèvement d'une cuve à fioul doit être faite avec précaution en raison de la nature de ce combustible, qui est un dérivé du pétrole pouvant par conséquent présenter des risques d'incendie et d'explosion. Le retrait d'une cuve à fioul nécessite aussi des équipements spécifiques dont les particuliers ne disposent pas forcément, comme l'explosimètre qui détecte l'éventuelle présence de résidus de gaz. Pour ces raisons, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour cette opération.

Pour effectuer l'enlèvement d'une cuve à fioul, le professionnel suivra le procédé suivant :

  1. Procéder à la vidange de la cuve en pompant le reste du fioul contenu au fond du réservoir ;
  2. Effectuer un nettoyage à haute pression des parois pour pomper les boues et déchets hydrocarbures ;
  3. Procéder à la phase de dégazage afin de supprimer tous les résidus gazeux d'hydrocarbures qui se trouvent à l'intérieur. Cette étape est indispensable pour des questions de sécurité, car ces résidus sont toxiques et inflammables. Il est donc impératif de les éliminer. Cette action est d'ailleurs encadrée par la loi. Selon l'article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 fixant les règles techniques et de sécurité applicables au stockage de produits pétroliers, il est obligatoire de faire dégazer une cuve à fioul lorsque celle-ci est abandonnée (temporairement ou définitivement). Le dégazage en particulier doit obligatoirement être effectué par un professionnel ;
  4. Neutraliser la cuve à fioul : cette étape est également indispensable. La neutralisation doit avoir lieu maximum 48 heures après le dégazage (car le dégazage de la fioul est valable pour une durée maximale de 48 heures seulement). La neutralisation consiste à remplir la cuve d'un solide inerte au choix (sable, béton, etc.) ;
  5. Enlever la cuve : c'est seulement après neutralisation que l'enlèvement de la cuve à fioul peut avoir lieu. Une cuve découpée sera transportée vers un centre de traitement des déchets agréés. Un certificat d'abandon et un bordereau de suivi des déchets seront ensuite remis au propriétaire du réservoir.

A noter que les étapes d'enlèvement d'une cuve sont les mêmes que ce soit pour une cuve aérienne et une cuve enterrée. Les coûts, en revanche, peuvent varier.

Combien coûte le retrait d'une cuve à fioul ?

coût d'enlèvement d'une cuve fioul

Le retrait d'une cuve à fioul requiert des frais assez conséquents. Chaque étape a son coût et il est difficile de donner un prix exact. Le prix d'enlèvement d'une cuve à fioul peut en effet varier en fonction de nombreux paramètres :

  • La capacité du réservoir : naturellement, plus la cuve est grande, plus le tarif est élevé ;
  • L'emplacement de la cuve : pour une cuve située à plus de 30 mètres de la route, le technicien doit prévoir un camion spécial ou un tuyau de rallonge, et cela fera l'objet d'un coût supplémentaire ;
  • Le matériau de la cuve : acier ou plastique ;
  • Les travaux supplémentaires : démantèlement, recyclage, etc. ;
  • Le prestataire choisi : il est important de demander plusieurs devis pour l'enlèvement de sa cuve à fioul avant de choisir son prestataire.

Le dégazage de la cuve

Le nettoyage et le dégazage de la cuve à fioul sont des prestations souvent facturées ensemble. Comme mentionné plus tôt, le prix de cette opération est très variable, mais à titre indicatif, il tourne autour de 300 à 800€ environ, selon les paramètres mentionnés plus haut.

Cela dépend aussi de la technique utilisée par le professionnel. Il existe en effet différentes méthodes de dégazage :

  • Le dégazage par ventilation : injecter de l'air sous pression dans la cuve pour chasser les gaz contenus dans le réservoir en les soufflant. Ils sont ensuite récupérés dans une citerne afin d'être retraités. Cette méthode est néanmoins la moins prisée ;
  • Le dégazage par aspiration : absorber les gaz en suspension et les stocker dans une citerne pour leur retraitement. Cette méthode peut être moins coûteuse, mais ce n'est pas non plus la méthode la plus recommandée ;
  • Le dégazage par lavage : laver l'intérieur du réservoir en utilisant un jet d'eau à haute pression. Après le lavage, la cuve subit un grattage de l'intérieur qui éliminera les derniers dépôts de boue. Cette dernière méthode est la plus efficace et donc la plus conseillée.

Le dégazage n'est pas uniquement nécessaire lors de l'enlèvement d'une cuve à fioul, mais également dans les situations suivantes :

  • Lorsque la cuve est en maintenance : pour rechercher une fuite par exemple ;
  • Lorsqu'elle est rénovée ou restaurée ;
  • Lorsqu'elle est en reconversion : pour être transformée en citerne d'eau notamment ;
  • Lorsqu'elle est trop ancienne : une cuve trop ancienne doit être dégazée, et c'est d'ailleurs souvent l'occasion de penser à changer pour une énergie moins contraignante.

La neutralisation de la cuve

Lorsque la cuve n'est plus utilisée, le particulier peut choisir de la neutraliser ou de la convertir en un réservoir d'eau. La neutralisation est cependant la meilleure solution pour les cuves enterrées. Concrètement, il s'agit de remplir la citerne d'un matériau inerte, comme le sable ou la perlite (qui sont les deux matériaux les plus couramment utilisés pour cette opération).

Il faut savoir que la neutralisation d'une cuve à fioul peut s'effectuer soi-même, après nettoyage et dégazage par un professionnel. En effet, le coût de cette opération est estimé entre 500 et 1000€. Le faire soi-même peut donc être une solution plus économique. Aussi, pour alléger davantage sa facture, il faut penser à privilégier le sable, qui est bien moins cher lorsqu'il est acheté en vrac.

Pour ceux qui optent pour la conversion de leur cuve à fioul en un réservoir d'eau (pour l'arrosage du jardin ou encore pour l'apport en eau des toilettes par exemple), il faudra compter environ 1500€. En effet, pour réaliser cette transformation, il faut d'abord procéder à l'étanchéité du réservoir, en posant de la peinture sur les parois extérieurs. Cette solution est uniquement disponible pour les cuves en acier.

Le retrait de la cuve fioul

Après neutralisation, place au retrait de la cuve à fioul. Là encore, le coût est très variable. On estime le coût de la découpe et de l'enlèvement entre 500 et 1000€, dépendant de nombreux éléments. Par exemple, les prix pour une cuve plastique seront moins conséquents, car ce type de réservoir peut être chargé tel quel dans le camion.

Pour les cuves en acier, en revanche, le professionnel devra réaliser des opérations supplémentaires comme l'oxy-découpage au chalumeau, etc.

Quelles sont les aides pour financer ce retrait ?

aides pour le retrait d'une cuve fioul

Le fioul est considéré comme une énergie polluante et coûteuse. Ainsi, de nombreuses aides de l'Etat associées au fioul existent pour financer le remplacement de ce système de chauffage par un système plus économique et plus écologique. L'objectif du gouvernement est d'ailleurs de mettre fin au chauffage au fioul d'ici 2028. C'est pourquoi ces aides financières ont été mises en place, surtout pour les ménages modestes. Ces aides sont notamment :

  • Ma Prime Renov' : il s'agit d'une toute nouvelle prime d'Etat, qui combine le crédit d'impôt et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l'Anah en 2020. Cette prime peut aider les ménages modestes dans le retrait de leur cuve et le remplacement de leur chaudière fioul par un appareil moins énergivore. Elle peut aller jusqu'à 10 000€ pour les ménages très modestes, ce qui permettrait de financer le retrait de la cuve à fioul ainsi que l'installation d'une nouvelle chaudière ;
  • Les primes Coup de Pouce : il s'agit de primes mises en place par les fournisseurs d'énergie. Le montant de ces aides va jusqu'à 5 400€ pour le remplacement d'une chaudière fioul par un système plus performant ;
  • L'éco-prêt à taux zéro : il s'agit d'un prêt bancaire avec 0 taux d'intérêt, car l'état prend en charge les intérêt de l'emprunt, comme celui-ci est destiné à des travaux d'économies d'énergie ;
  • Le chèque énergie : le chèque énergie peut être transformé en chèque travaux, qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Pour rappel, ce chèque est versé automatiquement chaque année aux foyers éligibles, c'est-à-dire ceux dont les revenus ne dépassent pas les plafonds.

Quelle énergie choisir à la place ?

En plus d'être une énergie polluante, le fioul présente de nombreux inconvénients. La plupart des chaudières à fioul sont plus énergivores, car elles sont souvent vieilles et peu performantes. Par ailleurs, l'entretien de la cuve à fioul doit se faire régulièrement et est assez coûteux. En bref, il est normal qu'un foyer envisage de passer à un mode de chauffage plus efficace, plus écologique et moins coûteux sur le long terme. Les alternatives sont nombreuses :

  • La citerne de propane : le propane est une alternative moins polluante. Il apporte le même confort que le gaz naturel. De plus, une version encore plus propre du propane est aussi désormais commercialisée, notamment le biopropane (avec 82% d'émissions de CO2 en moins par rapport au fioul). Seul Primagaz propose du biopropane à ce jour, et il a mis en place une prime conversion fioul, pour aider les ménages à passer du fioul au biopropane plus facilement ;
  • Le gaz naturel : à condition évidemment d'avoir un logement desservi par le réseau de gaz naturel, les chaudières au gaz sont une excellente solution - en termes d'économie mais aussi de respect pour l'environnement. A savoir que les chaudières gaz à condensation THPE sont éligibles aux primes énergie ;
  • Les énergies renouvelables : de nombreux systèmes de chauffage utilisent désormais les énergies renouvelables, comme la pompe à chaleur, ou encore le poêle à bois. Leur mise en place peut demander un certain investissement, mais ces systèmes garantissent des économies sur le moyen et le long terme, et sont bien sûr les moins polluants. Par ailleurs, la plupart sont éligibles aux aides de l'Etat pour la rénovation énergétique.

Trouver l'énergie la plus adaptée à ses besoinsPour comparer les solutions possibles et obtenir des estimations de factures, il suffit de contacter le comparateur multi-énergies Selectra au 09 73 72 73 00 (rappel gratuit).

Mis à jour le