Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit
Menu

Voiture électrique : comparaison des modèles, prix, autonomie, recharge

La même électricité qu'au tarif bleu d'EDF,  % moins cher.Economisez  % sur le prix des consommations d'électricité HT en comparant les fournisseurs !
Nos conseillers vous répondent au :
09 74 59 05 44  
Rappel immédiat et gratuit


La voiture électrique présente de nombreux avantages par rapport aux autres types de véhicules

Une voiture électrique désigne un véhicule qui se déplace grâce à la force du courant électrique obtenu par des accumulateurs, appelés batteries. Les véhicules de ce type se distinguent donc des voitures dites “thermiques” par l’absence de combustion de matière première, notamment l’essence et le diesel. Leur chargement en énergie est possible depuis une simple prise domestique ou une borne de rechargement. L'autonomie des modèles électriques dépasse de nos jours les 300 kilomètres pour une grande variété de modèles. Leur prix diminuent progressivement, tandis que les modèles s’adaptent de plus en plus à tous les modes de vie et styles de conduite.

Quelle voiture électrique choisir ? Les différents modèles

Comme pour tout véhicule motorisé, les voitures électriques sont réparties sur différents secteurs de marché afin de répondre à des attentes différentes. Ainsi existent les citadines électriques, part majoritaire des ventes, les utilitaires électriques et les modèles dits « de luxe », qui incluent SUV et autres berlines onéreuses.

Modèles citadines
Modèle Prix TTC hors bonus Autonomie approximative Points Notables
Smart ForTwo 22 950 € 160 kms Compacte, idéale pour une vie citadine
Renault Zoé 23 700 € 400 kms Véhicule très sûr, nombreuses options d’ergonomie
Smart ForFour 23 850 € 155 kms Compacte, idéale pour une vie citadine
Citroën C0 26 900 € 150 kms Assistance 7 ans incluse, Citroën Connect Box,
prix de la batterie incluse, compact
Peugeot iOn 26 900 € 150 kms Batterie inclus, compact
VW e-Up 28 000 € 160 kms Trois prises de recharge différentes ; grand coffre
Nissan Leaf 29 700 € 270 kms Plus gros volume avec 5 « vraies » places
Plusieurs prises de chargement, réseau de recharge
Ultra rapide Nissan, sécurité importante
Hyundai Ioniq 33 600 € 280 kms Vitesse de pointe, format berline avec plus de volume
Kia Soul 36 400 € 250 kms Garantie 7 ans / 150 000 kms, équipements de base très développés
BMW i3 39 950 € 300 kms Options variées, assistance BMW
VW e-Golf 40 040 € 300 kms Prises de recharge variées, assistance approfondie à la conduite…

Liste non exhaustive de modèles - à jour en décembre 2018.

Mais d’autres voitures rentrent dans une gamme plus onéreuse et ciblent particulièrement ceux disposant de ressources un peu plus importantes, avec des fonctionnalités inédites telles que l’auto-pilot de Tesla ou les rétroviseurs latéraux numériques chez Audi.

Modèles "luxe"
Modèle Prix Autonomie Avantages
Hyundai Kona 38 400 € Selon version, entre 300 et 480 kms Spacieux, capacité de charge ultra rapide avec borne adaptée, nombreux outils connectés, sécurité
Jaguar IPace 78 380 € 470 kms Assistance à la conduite, confort
Audi E-Tron 80 000 €
(Prix Allemagne)
400 kms Modes de charges variés, conçu et produit intégralement en Europe,
confort, assistance de conduite importante
Tesla Model S 84 800 € Selon version, entre 490 et 613 kms Pilotage automatique en option, accélération, filtration de l’air extérieur,
« superchargeurs » Tesla spécifiques
Tesla Model X 92 800 € Selon version, entre 417 et 562 kms Crochet attelage, portes « falcon », possibilité d’en faire un monospace / sièges, « pilotage automatique », accélération, « superchargeurs » spécifiques disponibles dans toute la France
E-mehari (voiture de loisirs) 25 000 €
(hors location batterie)
195 km Intégralement lavable à l’eau, assistance MyCitroën pour batterie, Origine France, décapotable (disponible en HardTop)

Liste non exhaustive de modèles - à jour en décembre 2018.

Le créneau des utilitaires est assez risqué. Certains constructeurs ont développé des véhicules aujourd’hui sortis des catalogues car chers et pas forcément assez compétitifs avec les alternatives thermiques. Pourtant, la gamme de véhicules électriques destinée aux professionnels s’élargit peu à peu.

Modèles Utilitaires (Prix HT)
Modèle Prix (HT, prix de départ) Autonomie Avantages
Renault Kangoo Z.E. 15 950€ 200 kms Options nombreuses, volume utile important, variantes adaptées à tous corps de métier
Citroën Berlingo E 25 000 € 170 kms

Assistance Citroën pour batterie, modularité, modèles adaptés aux différents corps de métier, modes de charges variés

Peugeot Partner E 25 200 € 170 kms Modularité importante, modèles variés aux différents corps de métier
Nissan e-NV 200 Fourgon 29 900 € Entre 200 et 300 kms 8 ans de garantie / 160 000 kms ;
Gros volume utile, seuil de chargement bas
Renault Master Z.E 46 700 € 150 kms Charge utile importante, gamme large adaptée à tous les besoins
Renault Tweezy cargo (125 cmª) 7 540 € 120 kms Compact, adapté aux déplacements purement urbains, portières 90º, entièrement personnalisable, 156 litres de capacité de chargement, maximum 75 kilos, coffre verrouillable à clé, formation A1 ou AM suffisantes.

Liste non exhaustive de modèles - à jour en décembre 2018.

Prix d’une voiture électrique

Les voitures électriques sont réputées plus chères que la moyenne. Les aides réduisent pourtant la charge financière, tandis qu'il est possible d'en acheter d'occasion.

Combien coûte une voiture électrique neuve ?

Voiture electrique

Le prix total de ce type de véhicule peut être calculé grâce à plusieurs composantes :

  • Le coût d'acquisition du modèle neuf ;
  • Le coût de location de sa batterie ;
  • Le coût en énergie pour alimenter son moteur ;
  • Le bonus écologique ;
  • Le superbonus en cas de mise à la casse de son ancien véhicule thermique.

Le prix d'une voiture électrique neuve reste encore aujourd’hui un des principaux freins à l’achat. Néanmoins, les aides financières à l’achat d’un modèle électrique, les malus pour limiter les véhicules polluants, mais aussi les économies faites grâce à l’utilisation de l’électricité sont des arguments forts en faveur de l’acquisition d’un modèle électrique.

Combien coûte une voiture électrique d’occasion ?

Le prix élevé des modèles électriques neufs peut être un véritable frein à l’achat de ce type de véhicule. Il peut donc s’avérer judicieux économiquement de se tourner vers les modèles d’occasion dont le prix est moins élevé. En fonction du nombre de kilomètres au compteur et de l’état général du véhicule, le prix d’une voiture électrique d’occasion peut être très abordable et diminuer le prix du neuf de moitié.

De plus, même si le bonus écologique ne s’applique pas à l’achat d’un véhicule d’occasion, l’acquéreur pourra toujours bénéficier de la prime de conversion en cas de restitution d’un véhicule thermique en parallèle de son achat.

Il est recommandé aux futurs acquéreurs de voitures d'occasion de particulièrement se pencher sur l'état de la batterie, et de combien de kilomètres ont été parcourus. En outre, selon qu'elle ait été achetée ou qu'elle soit louée et les garanties du constructeur, les paramètres à prendre en compte sont différents pour éviter un mauvais investissement.

Acheter ou louer sa batterie électrique ?

Lors de l’achat d’une voiture électrique, deux options s’offrent au client : acheter la batterie définitivement, ou la louer au constructeur.

Batterie voiture electrique

Acheter sa batterie de voiture revient souvent à un surcoût assez conséquent lors de l’achat du véhicule. Dans le cas de la Renault Zoé, l’achat de la batterie alourdit de 8 900 € la facture d’achat. La batterie est ainsi garantie 8 ans ou 160 000 kilomètres. Au-delà de cette durée, l’entretien n’est plus assuré, ce qui signifie qu'une perte de capacité ou une défaillance au delà de la durée ou du kilométrage ne sera plus traité gratuitement par le constructeur.

La location de la batterie inclut la prise en charge de son entretien par le constructeur. Ainsi, si la capacité de la batterie passe sous les 75%, elle est remplacée sans frais par le constructeur. Souvent, la location est accompagnée d’un service d’assistance en cas de batterie vide, garantissant le remorquage à la borne de recharge la plus proche dans un rayon défini. Cela représente toutefois un surcoût important dans l’utilisation de la voiture : entre 70 et 120 euros par mois en fonction de la distance parcourue, car elle a une incidence sur le nombre de cycles de charge, et donc l’usure progressive de la batterie. Ainsi, qu’elle soit utilisée ou non, la voiture coûte une somme fixe par mois… alors que le client en est propriétaire. De plus, les formalités additionnelles qui peuvent apparaître lors de la revente du véhicule peuvent effrayer les acheteurs.

Louer sa batterie permet néanmoins de réduire considérablement le prix initial lors de l’achat, rapportant le prix d’une Zoé proche de celui d’un modèle très populaire comme la Renault Clio.

Les aides de l'Etat à l'achat d'un véhicule électrique

Des bonus cumulables pouvant s’élever jusqu’à 8 500 € sont octroyés pour l’acquisition d’une automobile électrique. Les différentes aides d’Etat existantes sont autant d’arguments économiques pour choisir un modèle électrique.

Bonus écologique

Le bonus écologique est une aide financière dont peut bénéficier un particulier à l’achat d’une automobile électrique. Ce système de prime a été mis en place en 2008 par le Grenelle Environnement dans le but de stimuler et récompenser l’achat des véhicules les plus propres et économes en énergie. Son barème évolue annuellement afin de s’adapter à l’évolution de l’offre des véhicules peu polluants. En 2018, ce bonus s’élève à 27% du coût d’acquisition TTC du véhicule, augmenté si nécessaire du coût de la batterie si elle est louée, dans la limite de 6 000 €.

Cette prime est généralement déduite directement du prix d’achat du véhicule chez le concessionnaire, sans avoir à effectuer de démarches administratives supplémentaires.

Pour bénéficier de cette aide à l’achat, quelques critères doivent être remplis :

  • La voiture achetée doit être neuve ;
  • Elle doit émettre 20 grammes de CO₂ par km au maximum ;
  • L’acheteur doit être majeur et domicilié en France.

Superbonus ou prime à la conversion

En 2018, une prime à la conversion pouvant aller jusqu’à 2500 € peut également être attribuée lors de l’achat d’un véhicule électrique, si en parallèle l’acquéreur met à la casse un ancien véhicule polluant. Ce superbonus a pour but d’aider les propriétaires de véhicule thermique à acquérir un véhicule propre en remplacement. Les conditions d’attribution de cette prime sont les suivantes :

  • Être non-imposable et mettre à la casse un véhicule diesel immatriculé avant 2006 ou un véhicule essence immatriculé avant 1997 ;
  • Être imposable et mettre à la casse un véhicule diesel immatriculé avant 2001 ou véhicule essence immatriculé avant 1997.

Dès le 1er janvier 2019, le montant de ce superbonus devrait augmenter pour atteindre les 4 000 € en fonction de la situation financière du ménage. Le barème d'attribution de cette prime n'a cependant pas encore été détaillé par le Gouvernement.

Montants des bonus et superbonus
Type de véhicule Vous êtes imposable Vous êtes non imposable
  Montant du bonus Montant du superbonus Montant du bonus Montant du superbonus
Modèle électrique neuf 27% du prix d’acquisition TTC dans la limite de 6 000 € 2 500 € 27% du prix d’acquisition TTC dans la limite de 6 000 € 2 500 €
Modèle électrique d’occasion Pas de bonus écologique 1 000 € maximum dans la limite du coût TTC d'acquisition du véhicule Pas de bonus écologique 2 000 € maximum dans la limite du coût TTC d'acquisition du véhicule

Quel que soit le nombre de voitures remises pour destruction, une seule prime de conversion est versée.

Quelle autonomie pour la batterie d'une voiture électrique ?

Un gros reproche fait aux voitures électriques est leur autonomie réduite. Avec l’amélioration progressive des batteries, l’autonomie des véhicules électriques augmente significativement. Elle convient désormais parfaitement aux besoins de plus en plus de Français.

Combien de kilomètres en un plein avec une voiture électrique ?

Comme évoqué au-dessus, cela dépend largement du modèle et du type de batterie. Les plus petits véhicules, destinés à un usage quotidien et urbain, ont une autonomie de moins de 100 kms, tandis que les modèles les plus chers dépassent les 500 kms de trajet.

Autonomie selon le modèle
Modèle Autonomie Prix
Plus faible autonomie citadine : Renault Tweezy (équivalent 50 cm³) Environ 80 kms A partir de 7 540€ (hors bonus)
Meilleure autonomie citadine : Renault Zoe Environ 400 kms À partir de 23 700€ (hors bonus)
Meilleure autonomie luxe : Tesla Model S En conditions normales d’utilisation, environ 500 kms A partir de 153 800€ (hors bonus)
Nissan e-NV 200 Fourgon Entre 200 et 300 kms À partir de 29 900€ (HT, hors bonus)

Quelle est la durée de vie de la batterie ?

Les technologies ont beaucoup évolué depuis les premières voitures électriques, et de nombreux brevets ont été déposés par les différentes marques de voitures. La plus répandue est la batterie Lithium-Ion, présente dans la plupart des véhicules électriques. Ces batteries sont particulièrement répandues car peu chères, efficaces et durables. L’effet dit « effet mémoire » est relativement faible sur ces batteries ; cela signifie que la détérioration de la batterie est marginale si elle est rechargée sans être complètement vide. Un défaut de ces batteries est leur sensibilité au froid, qui perdent sensiblement en capacité si les températures chutent. Ces batteries ont une durée de vie estimée à 10 ans environ, avec une approximation de 1000 à 2000 cycles de charge ou plus. Au bout de cette durée, ces batteries possèdent encore 80 % de leur capacité – elles seront à priori intégrées dans des batteries domestiques, destinées à alimenter les domiciles en électricité afin de réduire les surcharges du réseau électrique. Des usines de recyclage ont par ailleurs vu le jour à travers le monde afin de réutiliser le lithium présent dans les batteries, généralement dans la conception de nouvelles batteries.

Minéraux des batteries Lithium Ion
Les batteries sont composées de minéraux rares

Les auto’libs étaient équipées de batteries Lithium-Métal-Polynère (LMP), propriété exclusive de Bolloré. Elles équipent aussi les Citroën E-Méhari. Elles ont un défaut important : elles se déchargent rapidement à des températures classiques, nécessitant un chargement fréquent afin de maintenir la batterie à la température nécessaire. En effet, contrairement aux autres batteries, celles-ci doivent rester chaudes afin d’être utilisables : c’est pour cela qu’elles conviennent parfaitement aux flottes de véhicules libre-service telles que les Auto-libs à Paris, constamment branchées au réseau électrique lorsqu’au repos.

Cela leur permet toutefois de gérer sans problème un grand nombre de cycles de charge sans subir la moindre altération, et elles possèdent donc une durée de vie supérieure à la moyenne des autres batteries.

Enfin, le dernier type de batterie « grand public » est celui qui équipe la Kia Soul : la batterie Lithium-Ion-Polymères. C’est une technologie relativement récente, quoiqu’initialement assez instable. Les concepteurs Coréens ont finalement réussi à éliminer le risque de surcharge, tout en conservant la résistance aux variations de températures. Elles ont la particularité d’être plus légères et de ne pas subir l’« effet mémoire ». Elles demeurent toutefois plus compliquées à produire et induisent de fait un prix légèrement plus important que la moyenne.

Si toutes gèrent de mieux en mieux « l’effet mémoire », ce dernier ne disparaît pas pour autant – les batteries finissent à un moment ou un autre par s’user et devoir être changées.

Recharge de voiture électrique : comment ça marche ?

Parmi les questions fréquentes se trouve celle de la recharge. En effet, l’on peut se demander si une borne de rechargement est nécessaire, combien de temps cela prend en moyenne de faire un plein, et en quelle mesure cela est financièrement intéressant comparé au prix à la pompe…

Quelles installations pour une borne de recharge à son domicile ?

Rechargement voiture électrique

Comme pour le passage à la station-service pour une voiture classique, le rechargement est une étape fréquente et nécessaire. Installer une borne à son domicile est donc une solution de facilité. Il suffit ainsi de brancher son véhicule dans la prise lors de son retour à la maison afin de bénéficier d’une recharge complète dans la nuit, par exemple.

Il existe différents modèles de prises électriques, en fonction de la puissance de charge dont l’on veut bénéficier et de la capacité du véhicule. Cela aura surtout une incidence sur la durée de charge et sur la facture d’électricité.

Il existe deux types de branchements :

  • La prise renforcée : le modèle des prises « intelligentes » qui ressemblent en tout point aux prises classiques d’un domicile. Elles sont de puissance plus importante qui permet un rechargement plus rapide qu’une prise traditionnelle, et sont équipées de capteurs permettant d’éviter les surcharges électriques si le circuit domestique est utilisé. Ces prises coupent par ailleurs leur alimentation une fois la batterie pleinement chargée. L’installation d’une prise électrique renforcée revient environ à 500 €, installation comprise.
  • Le boîtier mural à haute tension, ou borne de recharge rapide : elle est généralement installée dans le garage ou dans un lieu où l’on peut garer son véhicule dans un milieu fermé ou inaccessible de l’extérieur. Les durées de charge sont significativement plus courtes avec ce genre d’équipements, grâce à une puissance électrique considérable. La technologie étant plus complexe, se faire poser un boîtier mural revient généralement à des sommes entre 1 000 et 1 500 €, installation comprise.

Il est techniquement possible d’utiliser une prise électrique standard pour charger son véhicule électrique. Cette solution doit toutefois rester exceptionnelle. Les délais seraient considérables, et le réseau électrique n'étant pas prévu pour ce genre de tensions, pourrait connaître des dysfonctionnements en cas d’utilisation prolongée.

Ces prises doivent impérativement être installés par des électriciens habilités, afin qu’ils puissent vérifier l’installation électrique du domicile. Une prise de terre efficace doit être présente dans le domicile. Des installateurs spécialisés se sont par ailleurs développés en France. En outre, installer une borne de recharge peut demander un changement de compteur électrique afin qu’un plus puissant soit installé.

Installer une prise ou une borne en logement individuel

Dans le cas d’une maison individuelle, l’installation d’un boîtier mural serait optimale. Il n’y a pas d’autorisations spécifiques nécessaires pour l’installation d’un boîtier ou d’une prise électrique. Il est important de prendre en compte la longueur du câble de chargement et le sens de stationnement lors de la pose.

Installer une prise ou une borne en appartement

Borne Recharge

Depuis la loi de transition énergétique de 2011 existe un « droit à la prise », qui permet à des locataires tant que propriétaires d’installer des prises électriques adaptées en bas de chez soi en cas de besoin.

Dans le cas d’un bailleur individuel, l’installation est à la charge de l’occupant.

Dans le cas de copropriétés, c’est au syndicat de copropriété de l’installer. La consommation de la prise sera toutefois facturée aux consommateurs qui l’ont utilisée. Il est possible de demander à ENEDIS l’ouverture d’un nouveau Point de Livraison spécifique, mais cela revient à plus cher, notamment à cause des coûts de raccordement.

Installateurs de bornes de recharge : prix et puissances

Le marché de l’installation de bornes de recharges est en pleine expansion : de plus en plus de sociétés proposent l’installation de prises ou de WallBox spécifiques.

Borne Recharge Service

L’actuel leader du marché propose des tarifs plutôt compétitifs. Les bornes sont disponibles tant pour les copropriétés, les entreprises que pour les maisons individuelles. Ce service est recommandé par certains constructeurs, notamment Renault, et est partenaire d’Engie.

Tarif TTC Borne Recharge - Installation intérieure - Câble < 5 mètres
Puissance Logement > 2 ans Logement < 2 ans Crédit d'impôt
3 kW 350,26 € 398,40 € 48 €
4 kW 1 103,53 € 1 255,20 € 368 €
7 kW 1 366,23 € 1 554 € 347 €
Tarif TTC Borne Recharge - Installation intérieure - Câble > 5 mètres
Puissance Logement > 2 ans Logement < 2 ans Crédit d'impôt
3 kW 434,66 € 494,40 € 54 €
4 kW 1 193,21 € 1 357,20 € 276 €
7 kW 1 487,55 € 1 692 € 364 €
Tarif TTC Borne Recharge - Installation intérieure - Câble < 25 mètres
Puissance Logement > 2 ans Logement < 2 ans Crédit d'impôt
3 kW 519,06 € 590,40 € 61 €
4 kW 1 272,33 € 1 447,20 € 280 €
7 kW 1 550,85 € 1 764 € 364 €

Proxiserve

De même que Bornes Recharge Service, Proxiserve est un installateur en partenariat avec certains constructeurs automobiles et fournisseurs d’énergies, notamment Total Spring. Ils proposent l’installation de petites prises renforcées aussi bien que de puissantes bornes de rechargement de 7 kW. Les prix pour une prise renforcée ou une box de 3 kW sont compris entre 500 et 1 100 €, tandis qu’un boîter plus puissant coûtera entre 1 300 et 1 500 €.

Ces tarifs n’incluent pas les déductions d’impôts ou autres aides d’État pour l’installation de matériel.

Elec Charge

ElecCharge garantit ses bornes 2 ans et propose uniquement des bornes de recharges, comprises entre 3,7 et 7,4 kW. Elles sont montables sur pied ou sur un support mural. Une visite d’inspection par un électricien est organisée gratuitement avant l’installation de la borne, afin de vérifier la compatibilité de l’installation électrique avec une borne. Ils garantissent une installation en un mois dès la signature du contrat.

EvBox

EvBox est un installateur reconnu. Ses bornes sont garanties trois ans, et mets en valeur les performances de son boîtier. Des systèmes de facturation adaptés à un trajet professionnel est disponible, notamment pour des véhicules de fonction. Elles sont compatibles avec tous les véhicules du marché grâce à l’éventail large de puissances et d’adaptateurs fournis avec.

Bornes de rechargement libre-service :

Il est possible de recharger son véhicule lors des déplacements. En effet, de plus en plus de bornes sont accessibles, gratuitement ou sur abonnement payant, pour les voitures électriques. Certaines disposent même de puissances considérables, pouvant recharger un véhicule en quelques dizaines de minutes seulement. Toutefois, tous les véhicules ne sont pas compatibles avec toutes les bornes, notamment pour des raisons de puissances délivrées. Le premier réseau de SuperChargers a été installé par Tesla, notamment le long de l’autoroute du Sud. Ce réseau s’avère être très pratique pour ceux travaillant ou réalisant des achats près d’une borne de chargement afin de recharger parfois gratuitement leur véhicule, réduisant d’autant plus le coût d’utilisation !

En combien de temps une voiture électrique se recharge-t-elle ?

Durée de Charge Voiture Électrique

Une grande crainte concernant les voitures électriques est aussi la durée de recharge d’un véhicule, qui peut parfois être relativement longue. Une autre préoccupation est le prix d’une recharge, afin de pouvoir la comparer aux consommations de voitures thermiques "classiques".

La durée de charge repose sur la puissance de la prise et la capacité de la batterie. Pour les chiffres annoncés, il faut toutefois prendre en compte que le rechargement est effectué lorsque la batterie est intégralement vide. En fonction du type de batterie et de la prise choisie, les durées varient du simple au quintuple.

Ici, l’on considère une batterie complètement vide jusqu’à son chargement complet. Néanmoins, plus la batterie se charge, plus elle se charge lentement. Les constructeurs n’indiquent par ailleurs pas tous les mêmes données quant aux puissances de chargement ni à la durée de charge.

Durée de charge pour un véhicule électrique
Modèle Durée Prise Classique
(2,3 kW, 10 A)
Durée Prise renforcée
(3,7 kW 16A)
Durée Boîtier Domicile
(7,4 kW, 32 A)
Durée boîter public
(22 kW, 3*32 A)
Renault Zoé 30h18 15h30 8h30 2h33
Citroën C0 / 7h-15 h / 4h
Nissan Leaf 21 h / 7h30 /
Tesla S (490 kms) / / 14h 6h

Combien coûte un « plein » de voiture électrique ?

L’avantage majeur d’un véhicule électrique est que l’énergie utilisée pour conduire est bien moins chère que celle d’un véhicule thermique. Ainsi, le prix d’un plein pour une voiture électrique revient à bien moins cher qu’un plein d’essence ou de diesel pour une voiture classique.

Selon le modèle, la consommation d’une voiture électrique tourne autour de 15 kWh pour 100 kms. Les modèles les plus gourmands sont plutôt aux alentours de 20 kWh.

En fonction de l’offre choisie, les prix varient légèrement pour 100 kilomètres parcourus :

Consommation d'un véhicule électrique
Fournisseur d’énergie   10 kWh /100 km
(ex : Citroën C0)
15 kWh /100 km
(ex : Renault Zoé )
20 kWh/100 km
(ex : Tesla S)
CDiscount Base 1,36 € 2,03 € 2,71 €
HP 1,46 € 2,19 € 2,92 €
HC 1,14 € 1,72 € 2,29 €
EkWateur
Electricité verte
Base 1,38 € 2,07 € 2,76 €
HP 1,47 € 2,20 € 2,93 €
HC 1,17 € 1,76 € 2,34 €
Total Spring
Electricité Verte
Base 1,36 € 2,04 € 2,71 €
HP 1,46 € 2,19 € 2,92 €
HC 1,14 € 1,71 € 2,28 €

avec une puissance 9 kVA - à jour en décembre 2018.

Ainsi, le prix d'un plein pour une voiture électrique représente souvent moins de 10 euros, contrairement à un plein d’essence, qui tourne généralement plutôt aux alentours de 40 ou 50 euros.

Offres spécifiques d’approvisionnement en énergie Depuis l’apparition des compteurs connectés Linky, il est possible de créer des offres d’énergie adaptées aux véhicules électriques. Ainsi, différents fournisseurs proposent des offres d’énergie adaptées à ces véhicules, notamment Total Spring ou Ohm Énergie.

Quel est l’impact environnemental de la voiture électrique ?

L’automobile électrique présente des avantages environnementaux et semble être une option intéressante face au défi de la transition énergétique auquel doit faire face le secteur automobile. Mais cette solution est-elle réellement 100% propre ?

Les avantages environnementaux

La Terre

Contrairement au véhicule thermique, l’avantage de l’automobile électrique est de n’émettre aucun gaz d’échappement grâce à l’absence de moteur à combustion d’énergie fossile. D’après une étude réalisée sur le marché français par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), les émissions de gaz à effet de serre induites par la fabrication, l’usage et la gestion de la fin de vie des automobiles électriques sont 2 à 3 fois moins importantes que celles des voitures essence et diesel. Ainsi, l’option électrique contribue moins au réchauffement climatique que ses équivalents thermiques.

Véhicule électrique et pollution

Néanmoins, l’impact environnemental de ce type de véhicule n’est pas neutre. Bien que son utilisation soit peu polluante, sa fabrication et notamment l’extraction et la transformation des ressources minérales nécessaires à la fabrication de sa batterie sont d’importantes sources de pollution.

La fabrication et l’utilisation de l’énergie qui permet d’alimenter ces véhicules doivent également être prises en compte : en consommant de l’électricité, on consomme des énergies fossiles de manière indirecte. Le choix de l’électricité utilisée entre donc également en ligne de compte dans l’impact environnemental d’une automobile électrique. Le choix d’un fournisseur qui s’approvisionne en électricité verte venant de France et qui investit dans des projets de création de moyens de production renouvelables aura par exemple un impact plus positif d’un point de vue écologique.

Réduire son empreinte écologique Pour un impact environnemental plus positif tout en faisant des économies d’énergie, il est intéressant d’opter pour une offre d’énergie 100% verte comme l’une de celles proposée par eKwateur, le meilleur fournisseur vert 2018. L’utilisation de la seconde main et le recyclage de la batterie en fin de vie sont également deux manières de réduire l’impact environnemental de son véhicule.

Comparatif voitures électriques, hybrides, essence, diesel, GPL

Les avantages du véhicule électrique par rapport aux autres alternatives présentes sur le marché français sont nombreux. Mais cette option peut potentiellement ne pas être le choix le plus adapté selon le profil et les attentes de l’acheteur. Pourquoi acheter une voiture électrique plutôt qu’un modèle essence, diesel, hybride ou GPL ?

Comparaison voiture électrique ou essence

Très présent sur le marché de l’automobile français, le véhicule à essence présente certains avantages et inconvénients par rapport à l’option électrique :

  • Prix d’achat moins élevé (à caractéristiques équivalentes)
  • Meilleure autonomie
  • Prix de l’essence plus élevé et instable que le prix du kWh
  • Entretien et assurance plus coûteux
  • Emission de gaz d’échappement
  • Existence de malus à l’achat de certains modèles très polluants

Malgré son prix d’acquisition élevé, l’automobile électrique permet de faire d’importantes économies à l’usage. Ce type de véhicule devient donc économiquement viable et plus intéressant que les modèles essence à partir d’un kilométrage quotidien et d’une fréquence d’utilisation suffisants pour amortir l’investissement initial.

Comparaison voiture électrique ou diesel

Le diesel a longtemps dominé le marché français mais perd du terrain depuis quelques années. Cette option présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients par rapport à l’alternative électrique :

  • Coût d’acquisition plus faible (à caractéristiques équivalentes)
  • Meilleure autonomie
  • Dépenses d’énergie plus importantes : environ 6.3 fois plus chères que celles d’un modèle électrique
  • Entretien et assurance plus coûteux
  • Présence de malus pour pénaliser un certain seuil d’émissions de CO2

Ainsi, si l’on s’intéresse au coût total de possession et pas uniquement au coût d’acquisition, le modèle électrique s’avère de nouveau être une solution plus économique qu’un modèle diesel après quelques années d’amortissement.

Comparaison voiture électrique ou hybride

Voiture Hybride

Le véhicule hybride allie les atouts du moteur à explosions avec ceux de la propulsion électrique. Il existe plusieurs types d’hybridation qui accordent plus ou moins d’importance à chaque énergie en fonction des différents profils de conduite et des caractéristiques recherchées par l’acquéreur.

L’hybridation légère implique un moteur à combustion fonctionnant en permanence, sauf en cas d’arrêt du véhicule, de freinage ou de descente. Le système hybride sert alors principalement à fournir un appoint pour les reprises du moteur thermique ou pour compléter le frein moteur. L’hybridation légère ne permet pas l’utilisation complète du mode électrique.

Le “full hybride” utilise lui aussi ces deux types d’énergie, mais son moteur électrique est plus puissant qu’en cas d’hybridation légère. Il fonctionne jusqu’à une certaine vitesse (principalement sur les parcours urbains) puis est remplacé par le moteur thermique sur la plage de vitesse supérieure. Cette option permet d’importantes économies de carburant.

Globalement, ces différentes alternatives apportent certains avantages par rapport au 100% électrique, mais présentent malgré tout des défauts :

  • Coût d’achat relativement moins élevé que le 100% électrique
  • Meilleure autonomie grâce au moteur thermique
  • Temps de charge moins long
  • Suppression du bonus écologique au 1er janvier 2018 pour les véhicules hybrides
  • Entretien plus important
  • Option polluante à l’usage du fait de la combustion d’énergie fossiles nécessaire au fonctionnement de son moteur thermique.

Le choix entre un modèle hybride ou électrique dépend donc principalement du profil de conduite : l’hybride pourra par exemple être préférée dans des situations de mobilité importante nécessitant une plus grande autonomie, tandis que la 100% électrique sera un choix plus adapté pour des trajets urbains et pour des acheteurs accordant plus d’intérêt aux alternatives les moins polluantes.

Comparaison voiture électrique ou GPL

Voiture GPL

Le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) est un mélange liquide de butane et de propane. La majorité des véhicules au GPL sont équipés d’un système de bicarburation, ce qui signifie qu’ils peuvent fonctionner au GPL comme à l’essence. Cela permet une indépendance par rapport au réseau de distribution de GPL qui est moins développé que celui de l’essence conventionnelle.

Ce système présente des points positifs comme négatifs par rapport à l’électrique :

  • Prix d’acquisition plus intéressant que les modèles électriques
  • Meilleure autonomie
  • Peu de modèles existants en France
  • Moins de rejet de monoxyde de carbone qu’un véhicule thermique mais un impact environnemental qui reste plus négatif qu’avec une alternative électrique

Afin de choisir entre une voiture GPL ou électrique, il est nécessaire d’évaluer l’utilisation qui sera faite du véhicule, à savoir le kilométrage annuel mais aussi le profil de conduite et la durée d’utilisation envisagée du véhicule.

Les voitures à hydrogène Ce type de véhicule utilise l’hydrogène liquide comme carburant et fonctionne grâce à une pile à combustible pour alimenter son moteur. Cette technologie est pour l’instant peu développée en France avec un nombre de modèles encore assez limité sur le marché et uniquement 20 stations de recharge.

Mise à jour le