Energies renouvelables : une forte croissance attendue en 2024

Panneaux Solaires
D'après l'Agence Internationale de l'Energie, la montée des énergies renouvelables dans le monde sera dopée par la baisse des coûts liés au solaire.

Si l'on en croit l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la planète disposera de 50 % de capacités d'énergies renouvelables supplémentaires à horizon 2024. La raison ? La baisse des coûts de production, chaque année, des panneaux photovoltaïques. Selectra fait le point. 

12% d'énergies renouvelables en plus en 2019

2019 est une bonne année pour la transition énergétique. « Les renouvelables sont déjà la deuxième source d'électricité du monde, mais leur déploiement doit s'accélérer », a fait savoir le directeur général de l'AIE, Fatih Birol.  En effet, d'après l'organisme, les capacités de production d'électricité d'origine renouvelable grimperont de 12%. Un phénomène notamment rendu possible par la baisse continue des prix de production du solaire. Produits majoritairement en Chine, les panneaux photovoltaïques sont de plus en plus rentables. D'autant que les prix devraient encore chuter de 15 à 35% à horizon 2024. L'énergie solaire devient donc de plus en plus compétitive par rapport au charbon et même au nucléaire.

Le solaire, une énergie de plus en plus économique 

Cette analyse est d'ailleurs partagée par la banque suisse Lazard, dans sa publication annuelle "Lazard’s Levelized Cost of Energy (“LCOE”)", la banque met en évidence une chute drastique des prix des panneaux solaires depuis 2009. Selon elle, sans subenvention, un MWh d'énergie solaire coûte aujourd'hui 43$ à produire contre 359$ en 2009. A titre de comparaison, un MWh d'électricité nucléaire coûte aujourd'hui 151$ contre 123$ en 2009. On peut donc penser que les systèmes d'autoconsommation solaire devraient se développer dans les années à venir, offrant au consommateur plus d'indépendance énergétique. C'est en tout cas que ce croit l'AIE : 60 % des progrès des énergies renouvelables sera dû au solaire, notamment du fait des équipements privés et de la création de fermes solaires. 

L'éolien, une belle performance à venir 

L'éolien témoigne aussi d'un fort potentiel. A lui seul, l'éolien terrestre représentera 25% de la croissance des énergies renouvelables. Il faudra y ajouter les éoliennes offshores, encore peu développées. Selon l'AIE, le parc mondial d'éolien en mer sera multiplié par 3 d'ici 2024. Au total, sur la période 2019 et 2024, les capacités de production mondiale d'énergies vertes seront augmentées de 1 200 GW. 

Energies renouvelables : accélerer la croissance pour lutter contre le réchauffement climatique

"Nous sommes à un moment charnière", souligne Fatih Birol, "le solaire et l'éolien sont au cœur des transformations du système énergétique". Si cette hausse est une bonne nouvelle, elle reste loin d'être suffisante pour lutter contre le réchauffement climatique. En effet, les émissions mondiales de CO2 ne cessent d'augmenter soutenues par les centrales à charbon, première source mondiale d'électricité à l'heure actuelle. Le directeur de l'Agence appelle donc à "plus d'efforts". Selon lui, "les énergies renouvelables sont un pilier clé pour la lutte contre le changement climatique, avec l’efficacité énergétique et les autres sources d’énergie propres". Reste à savoir si les Etats réussiront à prendre les mesures nécessaires. C'est du moins ce qu'espère Fatih Birol, qui déplore "la déconnexion entre les déclarations des gouvernements et ce qui se passe dans la vraie vie".

Participer à la transition énergétique, c'est facile !Si les gouvernements doivent être les moteurs de la transition énergétique, chaque citoyen peut y participer à son échelle. Comment ? En changeant de fournisseur d'énergie, par exemple, et en optant pour une offre 100% renouvelable. D'autant plus que les offres d'électricité verte sont souvent moins chères que le tarif bleu d'EDF. Un bon moyen de faire baisser son empreinte carbone tout en réduisant ses factures d'électricité

Créé le