Confinement : les compteurs Linky n'espionnent pas les Français

Linky
Les compteurs Linky sont sujet à une nouvelle polémique pendant la crise du Covid-19 : celle de la surveillance des particuliers en confinement.

Le compteur connecté Linky fait parler de lui en cette période de confinement. En effet, certaines rumeurs tendent à dire que Linky pourrait surveiller la consommation d'électricité des ménages, notamment dans les résidences secondaires, afin de vérifier que le confinement est bien respecté. Enedis dément ces accusations et cette utilisation du compteur intelligent.


Surveillance du confinement et compteur Linky : pourquoi cette rumeur ?

Le compteur Linky collecte les données de consommation d'électricité des Français de manière cryptée et anonyme pour permettre aux fournisseurs d'électricité d'établir pour chacun de leur client, une facturation au réel. C'est Enedis, le gestionnaire de réseau d'électricité qui s'en charge. Seulement, voilà, en confinement, une levée de l'anonymat aurait pu être demandée par quelques membres du personnel politique de l'Hexagone.

C'est notamment le cas de Christian Estrosi, le maire de Nice. Sur Twitter, ce dernier a expliqué avoir « sensibilisé les autorités de l’Etat afin qu’elles puissent solliciter Enedis pour vérifier que les résidences secondaires ne soient pas occupées pendant la période des vacances, afin de faire respecter la période de confinement».

Enedis : une collecte des données dans le respect des exigences de la CNIL

La prise de parole du maire de Nice s'apparente à une fake news. Collecter les données des ménages de cette manière est tout simplement illégal et n'a jamais été demandé. Enedis l'a fait savoir au quotidien 20 Minutes. Le gestionnaire de réseau affirme n'avoir reçu aucune requête en ce sens de la part des collectivités territoriales. Elle a fait savoir que les données étaient récupérées selon les obligations de la CNIL.

la confidentialité des données est protégée, et de surcroît par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Enedis

Linky : quelle place pendant le confinement ?

Linky ne sert donc pas à espionner les Français. Cependant, il joue tout de même un rôle dans la gestion de la crise. En effet, il permet à Enedis de continuer à mener à bien sa mission de service public. Grâce à la téléopération, de nombreuses opérations peuvent maintenant être réalisées à distance. Plus besoin d'envoyer un technicien au domicile des Français. Ces derniers peuvent être mobilisés autrement pour assurer la maintenance du réseau ou prendre en charge les urgences et les pannes.

Mise en service du compteur, modification de contrat, changement de puissance, notamment pour les clients en télétravail... Les équipes d'Enedis ont réalisé 1 250 000 opérations à distance avec Linky depuis le début du confinement. Enedis

Mis à jour le