Le prix du gaz devrait à nouveau baisser de 3,5% au 1er avril 2016 !

bruleur bleu

Après une forte baisse (-3,22%) au mois de mars, les tarifs réglementés du gaz devraient à nouveau chuter d'environ 3,5% au 1er avril 2016 selon une source du Figaro. Une information qui reste à confirmer par la Commission de Régulation de l'Energie.


Une 4ème baisse consécutive et conséquente en 2016 !

Les tarifs réglementés de vente du gaz (proposés exclusivement par le fournisseur historique Engie) avaient déja baissé au mois de janvier (-2%) et au mois de février (-1,86%). L'importante baisse de mars venait confirmer la nette tendance baissière de ce début d'année. Une tendance consécutive à la chute des prix du pétrole (le baril a perdu près de 75% de sa valeur en moins de deux ans), qui ne devrait pas s'inverser avant un moment selon les experts du marché.

Quelles conséquences sur la facture des particuliers ? Concrètement, seuls les 7 millions de clients au tarif réglementé du gaz proposé par Engie sont concernés. La baisse de ce tarif se répercute cependant sur les offres dites à prix indexés de certains concurrents alternatifs.
Parmi les plus connus, Direct Energie qui propose par exemple un prix du gaz jusqu'à 7% moins cher sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés.
Ceux qui ont opté pour une offre à prix fixe non révisable à la baisse ne pourront profiter de la baisse qu'en souscrivant une nouvelle offre à prix indexés. Il est pour cela possible de résilier dans frais ni délai son offre de gaz. Pour obtenir des informations, contactez Selectra u 09 73 72 73 00 ou demandez un rappel gratuit.

Le gaz naturel a le vent en poupe

Redevenu bénéficiaire en 2015, le réseau de distribution du gaz naturel français et filiale d'Engie, GRDF, ne cesse de prôner la bonne santé du gaz naturel. A la conquête de nouveaux clients, le gestionnaire du réseau lance même cette semaine une campagne de communication d'envergure : la "Quinzaine du gaz", pour mettre en exergue les avantage du gaz naturel. En toile de fond, des tarifs toujours plus attractifs.

Des baisses à nuancer par la hausse des taxes sur le gaz naturel

Si les prix des tarifs réglementées HT sont en baisse, il n'en va pas forcément de même pour les prix TTC. En effet, on assistait au 1er  janvier 2016 à une hausse de la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel), la faisant passer de 2,64€/MWh à 4,34€/MWh, soit une augmentation comprise entre 1,7 et 3,4% selon l'usage fait du gaz naturel. Les tarifs de distribution du gaz naturel devraient quant à eux subir une hausse de 2% à compter de juillet 2016 selon l'annonce de la Commission de Régulation de l'Energie.

Mis à jour le