Prix du gaz : forte baisse de -3,22% en mars 2016

thermostat

Les prix du gaz continuent de chuter en 2016 ! La Commission de Régulation de l’Énergie vient en effet d'annoncer la troisième importante baisse des tarifs réglementés de l'année, à hauteur de -3,22% hors taxes en moyenne. Depuis début janvier 2015, les tarifs réglementés hors taxes ont ainsi baissé de plus de 15%.


Qui profite de la baisse des prix du gaz en mars ?

Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz sont uniquement commercialisés par Engie (ex GDF Suez) en sa qualité d'ancien fournisseur historique de gaz. Pour autant, les autres fournisseurs de gaz indexent le plus souvent leur grille tarifaire un certain pourcentage en-dessous de celle des tarifs réglementés. Par exemple, Direct Energie propose une offre indexée toujours 7% en-dessous des tarifs réglementés. Les ménages ayant souscrit une offre indexée aux tarifs réglementés bénéficient dans la même mesure de cette baisse dès le 1er mars.

J'ai souscrit un prix fixe : comment bénéficier de la baisse des prix du gaz ?Il est tout à fait possible de souscrire une autre offre de gaz pour profiter des bas prix du gaz actuels. Les particuliers peuvent résilier à tout moment et sans frais. Pour plus d'informations, appelez Selectra au 09 73 72 73 00.

L'ampleur de la baisse plus ou moins importante selon le profil

La baisse de mars 2016 sera de -1,1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de -2% pour les foyers ayant un usage cuisson et eau chaude, et de 3,3% pour ceux se chauffant au gaz.

Qu'attendre des prix du gaz pour la suite de 2016 ?

Les prix du gaz hors taxes sont très clairement orientés à la baisse du fait notamment de la baisse du cours du baril de pétrole sur lequel les prix du gaz sont pour partie indexés. La baisse de mars 2016 marque la onzième baisse des prix hors taxes depuis janvier 2015 ; les prix du gaz auront baissé de 15,4% sur cette période.

S'il est toujours difficile de prévoir quelle sera l'évolution des prix du gaz dans les mois à venir, la tendance devrait se poursuivre à moyen terme en raison des prix qui restent bas sur les marchés de gros.

Les baisses amoindries par les hausses de taxes et des tarifs d'acheminement

Attention, les baisses de prix hors taxes ne se répercutent cependant pas systématiquement sur les factures. Les taxes sur le gaz ont notamment augmenté le 1er janvier dernier. Par ailleurs, la CRE vient d'annoncer une augmentation des tarifs de distribution du gaz naturel (acheminement du gaz) d'environ 2% à partir de juillet 2016.

Mis à jour le