Pour éviter la pénurie d'énergie, la France opte pour le charbon

charbon france 2022
Le recours au charbon peut permettre de pallier le manque de capacité nucléaire cet hiver.

Alors même que la France a annoncé vouloir sortir du charbon fin 2022, les centrales à charbon françaises pourraient être davantage sollicitées dans les mois qui viennent. En effet, le parc nucléaire fait face à des opérations de maintenance qui mettent à mal sa disponibilité. Pour pallier le manque de production nucléaire, le gouvernement envisage donc de rehausser la production d'électricité à base de charbon. Pourquoi ce choix ?


Un réseau électrique en tension

A l'heure actuelle, le mix énergétique français dépend encore largement du nucléaire. Il représente 67% de notre bouquet énergétique. Or à cause de la crise sanitaire, le calendrier de maintenance des centrales nucléaires a été bouleversé. Sur les 56 réacteurs que compte le parc français, entre 5 et 15 centrales sont à l'arrêt ou au ralenti ces mois-ci.

La disponibilité prévisionnelle du parc nucléaire français est désormais évaluée par RTE dans une fourchette comprise entre 43 et 51 GW pour la majeure partie de janvier : il s’agit du niveau le plus bas jamais atteint pour le parc nucléaire à cette période de l'année. RTE - 30.12.2021

Or en hiver, l'Hexagone connait une hausse de la demande en électricité : environ un tiers des ménages se chauffent à l'électricité. L'allumage des radiateurs vient peser sur la consommation nationale d'énergie.

Malheureusement, il est impossible encore de stocker l'électricité à grande échelle. Il faut la consommer au moment de la production. Lorsque la demande est supérieure à la production, le réseau entre en tension et peut faire face à un black-out, une panne généralisée. Pour le mois de janvier 2022, le réseau reste sous la vigilance de RTE.

Le charbon comme alternative

Pour contrebalancer le manque d'énergie nucléaire, les centrales à charbon pourraient accroitre leur activité. Cela aura une incidence notable sur les émissions de gaz à effet de serre de la France. Energie fossile, le charbon émet 1060 grammes de CO2 par kWh d'électricité produit contre 6 grammes pour le nucléaire selon l'Ademe.

Afin de réduire le risque sur la sécurité d'approvisionnement des Français, le gouvernement envisage d'assouplir les conditions de fonctionnement des centrales à charbon sur la période hivernale en cours. Ministère de la Transition écologique

Cela ne remet pas en cause la sortie du charbon en 2022 rassure le ministère.

Les centrales du Havre et de Gardanne ont déjà été fermées et celle de Saint-Avold fermera comme prévu au printemps 2022. Ministère de la Transition écologique

Pourquoi ne pas reporter la production d'électricité sur les énergies renouvelables ?

Parce que pour l'instant, ca n'est encore pas complètement possible. Les énergies renouvelables sont dépendantes de la météo. On dit qu'elles sont intermittentes. De manière concrète, un panneau solaire a besoin de lumière pour fonctionner et une éolienne, de vent. Sans ces conditions, ils ne peuvent rien produire.

En outre, le parc d'infrastructures renouvelables dispose d'une capacité limitée qui ne peut pas être relevée quelques jours. Il faudrait construire plus de parcs éoliens, solaires ou hydrauliques pour pallier le manque de production nucléaire. C'est ce qu'explique ekWateur, fournisseur d'électricité verte en faisant un parallèle avec l'activité d'une boulangerie.

Comme il est impossible pour une boulangerie de produire 70% de plus de baguettes de pain du jour au lendemain sans ajouter des fours, il est impossible de produire 70% de plus d’énergies renouvelables sans ajouter des infrastructures. ekWateur

Quel bilan pour les énergies renouvelables en France (2021) ? La France s'est fixée des objectifs ambitieux pour les prochaines années, concernant les énergies vertes. Fin 2021, plusieurs acteurs du marché de l'énergie ont établi le "Panorama de l'électricité renouvelable", retrouvez les points clés :
Bilan 2021 des énergies vertes en France

L'effacement : autre levier pour équilibrer production et consommation

Outre le recours au charbon, pour éviter les tensions sur le réseau, RTE a recours à l'effacement. Il demande aux industriels de réduire leur consommation de manière momentanée pour soulager le réseau électrique. Pour ce faire, les industries passent sur des groupes électrogènes ou ralentissent leur activité. Elles reçoivent en échange des contreparties financières.

L'effacement existe aussi pour les particuliers. Il est notamment proposé par ekWateur et Voltalis au travers du boitier Narco. Ce boitier reçoit un signal de RTE lors des pics de consommation et coupe pendant quelques minutes les radiateurs électriques des ménages. Pour le foyer, cela peut permettre jusqu'à 15% d'économies d'énergie sur l'année. Cela n'impacte en aucun cas le confort puisque la coupure est trop éphémère pour se traduire par une baisse de température.

Mis à jour le