Tarif réglementé du gaz : Augmentation de 0,6% en septembre 2020

Gaz
Les tarifs réglementés du gaz augmenteront en moyenne de 0,6% dès le mois de septembre 2020. Cette hausse pèsera sur la facture des ménages.

Suite à une délibération de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel d'Engie augmentera de 0,6 % au 1er septembre 2020. Après une hausse de 1,3% en août 2020, cette nouvelle majoration risque d'impacter la facture de gaz des Français. D'autant plus que d'autres hausses pourraient suivre. Selectra fait le point.


Une évolution du tarif relative à l'usage du gaz

Après des mois d'évolutions des tarifs du gaz à la baisse, ceux-ci remontent. En moyenne, ils enregistreront une hausse de 0,6%. 

Par rapport au barème en vigueur, applicable depuis le 1er août 2020, cette proposition correspond à une hausse du tarif moyen hors taxes et CTA de 0,30€/MWh, soit une hausse de 0,6 %. CRE - Délibération du 25 août 2020

Cela étant, cette hausse ne s'appliquera pas de la même manière pour tous les consommateurs encore clients du tarif réglementés d'Engie. Selon l'usage fait du gaz (cuisson, eau chaude, chauffage, etc.), l'augmentation sera plus ou moins importante. 

  • D'après la CRE, l'augmentation du 1er septembre se traduira ainsi :
  • De 0,2% pour les consommateurs utilisant le gaz uniquement pour la cuisson (tarif base) ;
  • De 0,3% pour un double usage cuisson et eau chaude (tarif B0) ;
  • De 0,7% pour les foyers chauffés au gaz dans un logement individuel (tarif B1) ; 
  • Et de 0,8% pour les ménages avec un chauffage au gaz dans une petite copropriété (Tarif B2i). 

Comment expliquer cette hausse ?

Deux facteurs ont joué sur l'évolution des prix du tarif réglementé d'Engie. En première lieu, elle s'explique par une hausse des coûts d'approvisionnement du fournisseur. Ces coûts comprennent "le transport, le stockage, la distribution et la gestion de la clientèle". Ils engendrent une augmentation de 0,040 c€/kWh. 

D'autre part, les prix ont aussi été impactés par la mise en place d'un terme de lissage entre juillet 2020 et février 2021. En effet, les prix du gaz sur les marchés de gros ont chuté lors de la crise sanitaire du covid-19. Mais, ils pourraient remonter drastiquement à l'approche de l'hiver. Cette situation ferait alors augmenter fortement la facture des ménages. Pour éviter une hausse trop soudaine, les pouvoirs publics ont donc choisi de lisser les évolutions du prix du gaz pendant 8 mois

Pour le mois de septembre, ce système de lissage joue plutôt en faveur des consommateurs. Comme l'explique, la CRE, "ce dispositif impacte à la baisse les tarifs réglementés de vente de gaz naturel d’Engie de 0,010 c€/kWh au 1er septembre 2020, correspondant à la diminution du terme de lissage entre le 1er août et le 1er septembre 2020".

TRV du gaz : comment se prémunir des futures augmentations ?

Cette hausse en annonce d'autres. Dans la délibération du 24 juin 2020, mettant en avant le lancement du dispositif de lissage, la CRE prévoyait les évolutions suivantes :

  • +0,9% en octobre 2020 ;
  • +1,7% en novembre 2020 ;
  • +1,7% en décembre 2020 ;
  • +0,8% en janvier 2021 ;
  • +0,0% en février 2021.

Evidemment, ces chiffres ne sont pas gravés dans le marbre. Ils peuvent changer en fonction du contexte économique et notamment des hausses des cours du gaz. Quoi qu'il en soit, il convient de s'attendre à des hausses. Une mauvaise nouvelle pour les ménages, surtout à l'approche de l'hiver ! Cela étant, afin de contrebalancer les augmentations, il est possible de mettre en place certaines stratégies. 

Tout d'abord, le plus simple reste de changer de fournisseur d'énergie. Pour ne pas être tributaire des fluctuations des prix, il est conseillé de souscrire à une offre à tarifs fixes plutôt à qu'une offre à tarifs indexés. Les consommateurs pourront prévoir ainsi un budget gaz sans souffrir les hausses du TRV. 

En outre, de nombreuses habitudes peuvent aider les Français à réaliser des économies. Par exemple, baisser le chauffage d'un degré permet de réduire sa facture de chauffage jusqu'à 7%. De la même manière, couvrir les casseroles pendant la cuisson, c'est quatre fois moins de gaz consommé sur le moment. Ce sont des gestes simples sans répercussion sur le confort. 

Pour trouver la meilleure offre à prix fixe, les consommateurs peuvent contacter Selectra, comparateur n°1 d'énergie dans l'Hexagone. Pour ce faire, il suffit de composer le 09 73 72 73 00 (appel non-surtaxé).

Mis à jour le