One Total : le pétrolier se lance dans la production d’électricité renouvelable

Le pétrolier français veut se diversifier. Selon le quotidien Les Échos, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, miserait sur la production d’électricité dans le cadre d’une branche comprenant le gaz et les énergies renouvelables (ENR). Un nouveau pari pour Total qui ne se contente plus de faire la part belle à l’or noir.


"One Total" : un futur acteur majeur de l’électricité ?

siège de Total

Le siège social de Total à La Défense.

Le groupe fait peau neuve... Et pour cause, il ambitionne de s’imposer sur le marché de la production d’électricité d’ici 2035. Telle est l’annonce qui a été faite la semaine dernière par le successeur de Christophe de Margerie, Patrick Pouyanné, devant un parterre de cadres dirigeants. La stratégie du pétrolier français a bel et bien vocation à changer sur le long terme : "One Total" est le nom du projet qui doit porter le groupe à devenir, d’ici vingt ans, un acteur majeur de l’électricité, dans la distribution, le trading mais aussi la production.

Un véritable challenge pour Total qui compte produire de l’électricité à travers le développement des énergies renouvelables, en particulier solaire. Selon le porte-parole du groupe, "dans le cadre d’une réflexion sur les énergies renouvelables, il a été évoqué la question de savoir comment faire, à horizon 20 ans, pour commercialiser, produire et stocker du solaire encore plus qu’aujourd’hui." Mais ne devient pas électricien qui veut : pour apprendre à stocker et à commercialiser la production électrique d’origine renouvelable, l’entreprise crée une branche dédiée aux énergies renouvelables et au gaz, bien décidée à tout miser sur ses savoir-faire technologiques.

Le signe d’une mutation profonde

Le choix des énergies renouvelables est de prime abord étonnant pour un groupe spécialisé dans la production et la commercialisation de l’or noir… Il est surtout le signe d’un changement stratégique sur fond de déclin progressif des énergies fossiles, le cœur de métier du pétrolier français. Dans le même temps, l'énergéticien a besoin de faire face aux fluctuations des prix du pétrole et du gaz qui entravent sa stabilité. En somme, si Total ne veut pas être sur le banc de touche, il a tout intérêt à miser sur la production d’électricité d’origine renouvelable ! Une stratégie que l’entreprise semble peaufiner depuis plusieurs années...

panneaux solaires

Des panneaux solaires Sunpower installés.

C’est que le groupe n’en est pas à son coup d’essai en matière d’énergies renouvelables : il détient déjà une participation de 57,5% de l’américain Sunpower, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de panneaux solaires. En outre, il possède 20% d’une grande ferme solaire à concentration à Abu Dhabi.

Alors, Total sera-t-il l’électricien vert du futur ? Une chose est sûre : l’énergéticien français ne compte pas faire marche arrière… Même si, pour le moment, les énergies vertes n’ont généré que 108 millions de dollars de résultat net opérationnel ajusté en 2015, c’est-à-dire moins de 1% de l’ensemble dégagé par le groupe. Total Énergie Gaz, qui commercialise depuis 10 ans du gaz naturel auprès des entreprises, a lancé à l’automne dernier une offre d'électricité à prix fixes à destination des consommateurs professionnels.

Mis à jour le