Réforme d'EDF : vers une taxe flottante sur l'électricité ?

Electricité nucléaire
L'ARENH impose à EDF de vendre de l'énergie nucléaire à 42 € le MWh. Ce prix pourrait être révisé et porté à 49 € le MWh.

Le projet Hercule qui marquera la scission d'EDF pourrait s'accompagner de la mise en place d'une taxe flottante sur l'électricité. Quel est le principe ? Qu'implique cette possible réforme pour le consommateur ? Selectra fait le point. 


Réforme d'EDF et hausse de l'ARENH

Le projet de réforme d'EDF pourrait changer le montant de l'Accès Régulé à l'Energie Nucléaire Historique (ARENH). Ce dispositif impose à EDF de vendre 100 TWh d'électricité nucléaire à la concurrence tous les ans. Aujourd'hui, le montant de l'ARENH est porté à 42 € le MWh.

Mais, la réorganisation d'EDF pourrait engendrer une hausse des coûts et fixer son prix à 49 € le MWh. Une augmentation du montant de l'ARENH entrainerait indéniablement une hausse de la facture. Pourquoi ? Parce-que le montant de l'ARENH est pris en compte dans le calcul des tarifs réglementés de vente (TRV) de l'électricité, le fameux Tarif Bleu d'EDF

Or, le Tarif Bleu agit comme un baromètre des prix du marché. S'il grimpe, la grande majorité des offres de marché a tendance à monter, au détriment du consommateur final. 

Une taxe flottante pour contrebalancer 

La mise en place d'une taxe flottante permettrait de lisser les factures d'électricité. Le principe est le suivant : quand le prix du MWh d'électricité monte, la taxe baisse et quand le prix du MWh descend, la taxe repart à la hausse. 

Pour l'instant, rien n'est décidé. Le gouvernement n'a pas acté cette réforme des taxes sur l'électricité. En effet, les négociations sur le futur d'EDF sont encore en cours à Bruxelles. 

Des prix de l'électricité qui montent

Indépendamment de cette nouvelle taxe, le prix de l'électricité a fortement grimpé ces dernières années. Cette situation de hausse des tarifs nuit au pouvoir d'achat des consommateurs

Sur le temps long, les prix ont tendance à augmenter et la facture aussi. Nous sommes à 840 euros à l'année en moyenne, aujourd'hui.
Nicolas Doze, journaliste économique BFM TV

Afin de ne pas subir de plein fouet les évolutions des prix, les ménages peuvent mettre en place certaines stratégies. Notamment, en changeant de fournisseur d'électricité, on peut faire jusqu'à 200 € d'économies par an. Pour trouver le fournisseur d'électricité le moins cher, le plus facile reste de passer par un comparateur d'énergie.

Mis à jour le