Chèque énergie : combien de ménages en ont bénéficié en 2018 ?

Travaux isolation fenêtre
Le chèque énergie peut notamment aider les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique afin de faire baisser leur facture de chauffage.

Généralisé depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie a remplacé les tarifs sociaux de l'énergie. Combien de ménages ont bénéficié de cette aide sociale depuis sa mise en place et quel est son montant moyen ? Selectra fait le point.


Combien de chèques énergie ont été distribués en 2018 ?

Le chèque énergie est réservé aux foyers en situation de précarité énergétique. Il s'agit des ménages qui consacrent 10% ou plus de leur budget à leur facture d'énergie. Une situation courante, puisqu'en 2016, 1 Français sur 5 était touché par le phénomène selon l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE).

Pour y remédier et après une expérimentation réussie dans quatre départements français, le gouvernement a mis en place le dispositif du chèque énergie. Son montant est calculé en fonction de la composition du ménage et de ses revenus. A titre d'exemple, un célibataire devra avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 7 700 euros pour en bénéficier et un couple sans enfant, inférieur à 11 550 euros. 

Depuis sa mise en place en place au 1er janvier 2018, environ quatre millions de foyers français se sont vus attribuer un chèque énergie. Si son montant varie de 48 à 227 euros, les ménages concernés ont perçu un chèque de 150 euros en moyenne pour les aider notamment à régler leurs factures d'électricité et de gaz. Ce montant devrait s'élever à 200 euros en moyenne en 2019. L'ensemble des bénéficiaires ont reçu leur chèque énergie entre le 26 mars et la fin du mois d'avril 2018, selon le calendrier prévisionnel instauré par le gouvernement.

Je n'ai pas reçu mon chèque énergie, comment faire ? Afin de permettre à chacun d'en bénéficier plus justement, le chèque énergie est distribué automatiquement par voie postale par l'administration publique. Vous n'avez donc aucune démarche à faire pour le recevoir si votre foyer est éligible. Si vous ne l'avez pas reçu, c'est donc vraisemblablement que vous ne pouviez pas y prétendre. En cas de doute, le site du gouvernement met à la disposition des Français un numéro de téléphone. Vous pouvez contacter le 0 805 204 805 (appel gratuit) si vous êtes un particulier et le 09 70 82 85 82 (appele non surtaxé) si vous êtes un professionnel. 

A quoi sert le chèque énergie ? Comment l'utiliser ?

  • Le chèque énergie sert à régler :
  • Les factures de gaz et d’électricité ;
  • Les factures de combustibles liés au chauffage ou à la production d’eau chaude (bois, GNL, fioul domestique, biomasse, etc.) ;
  • Les travaux de rénovation énergétique dans le cadre d'un logement principal (isolation thermique ou installation d’une chaudière à condensation).

Attention, le chèque énergie est destiné à des dépenses domestiques. Il n'est pas possible de l'utiliser à d'autres fins, pour faire un plein d'essence par exemple.

Pour utiliser le chèque énergie, il vous suffit de l'envoyer par courrier accompagné d'une facture à votre fournisseur d'énergie, ou de procéder à un paiement en ligne sur le site internet mis en place par le gouvernement. Valable un an, sa date de péremption peut être repoussée à deux ans dans le cadre de travaux suite à une demande préalable sur le site du chèque énergie.

Pourquoi avoir supprimé les tarifs sociaux de l’énergie ?

Le Tarif de Première Nécessité (TPN)  pour l’électricité et le Tarif Spécial de Solidarité (TSS) pour le gaz étaient régulièrement critiqués. En effet, ces aides ne servaient qu'à aider les Français à payer leurs factures de gaz et d'électricité et n'apportaient pas de soutien à de nombreux foyers en situation de précarité.

Aujourd'hui, « Davantage de personnes bénéficient de ce système qui permet de régler les factures de tout type d'énergies : gaz et électricité, mais aussi fioul, bois, biomasse… C'est en ça qu'il est beaucoup plus juste », fait savoir André Drubigny, directeur adjoint à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) du département de l'Aveyron, ville française la plus touchée par la précarité énergétique à ce jour. De son côté, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot expliquait ce choix avant sa généralisation par cette formule forte : « Nous ne pouvons accepter que les Français les plus démunis aient à faire un choix entre manger et se chauffer. »

Optimiser l'utilisation du chèque énergie.Pour réduire davantage vos factures de gaz et d'électricité, il peut être intéressant de faire jouer la concurrence et de changer de fournisseur. Pensez à comparer les différents opérateurs pour trouver l'offre la plus adaptée à votre budget et à vos besoins.

Mis à jour le