Le chèque énergie généralisé en janvier 2018

Le chèque énergie permet aux foyers les plus modestes de payer leur facture énergétique

Le chèque énergie, testé depuis 2016 dans 4 départements pilotes, est généralisé à toute la France début 2018. Ce dispositif, qui remplace les tarifs sociaux pour le gaz et l'électricité, concerne 4 millions de foyers. Il est plus intéressant et s'inscrit pleinement dans la politique de transition énergétique du gouvernement.

Géneralisation du chèque énergie en janvier 2018

Le chèque énergie était un projet de l'ancien gouvernement, porté par la ministre de l'environnement Ségolène Royale. Il a été repris, amélioré et expérimenté par le ministre de la Transition énergétique Nicolas Hulot dans 4 départements pilotes. Une expérimentation concluante puisque le dispositif est généralisé à toute la France en janvier 2018.

Mise en place du chèque énergie par le gouvernement

pièces de monnaie prise dans un étau

Le ministère de la Transition énergétique a donc décidé de reprendre le projet de l'ancien gouvernement, qui visait à remplacer les tarifs sociaux pour l'électricité et le gaz. Les deux gouvernement estimaient que l'ancien dispositif, appelés TPN et TSS, ne bénéficiait pas à tous les ayant-droit. En 2017, 2,7 millions de foyers ont profité de ces tarifs sociaux. En 2018, c'est plus de 4 millions de foyers qui sont éligibles au chèque énergie. Il est aussi plus avantageux, d'une dizaine d'euros. Alors que les tarifs sociaux représentant une prise en charge de 114€ sur la facture énergétique, le chèque énergie sera d'en moyenne 150€ en 2018, puis de 200€ en 2019.

« Nous me pouvons pas accepter que les Français les plus démunis aient à faire un choix entre manger et se chauffer. Le chèque énergie sera généralisé et son utilisation facilitée pour leur venir en aide. C'est une mesure sociale à laquelle je tiens beaucoup. »
Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique.

Bilan d'une expérimentation réussie

Comme un certain nombre de politiques sociales, le chèque énergie a d'abord été mis en place dans 4 départements français : les Côtes-d'Armor, l'Ardèche, l'Aveyron et le Pas-de-Calais. Parmi les bénéficiaires du dispositif, 70% faisaient parti des ménages aux revenus les plus bas, c'est-à-dire ceux pour qui le montant du chèque énergie est le plus élevé. Le bilan tiré de cette expérimentation est très positif : 

  • 78% des bénéficiaires ont utilisé leur chèque la première année ;
  • 93% des ménages concernés n'ont pas rencontré de difficultés pour utiliser leur chèque.

Que ce soit du côté des bénéficiaires comme du côté des professionnels de l'énergie, tout le monde a compris comment fonctionne ce nouveau système. Il n'y avait donc aucun frein à son application nationale.

Soutenir la transition énergétique

Le but du chèque énergie est aussi d'aider les foyers les plus démunis à contribuer eux aussi à la transition énergétique. En effet, le chèque énergie permet aussi de financer des travaux de rénovation comme :

Ces travaux de rénovation permettent de réduire son impact sur l'environnement mais aussi sa facture d'électricité ou de gaz. En effet, une habitation bien isolée est une habitation qu'il faut moins chauffer et une chaudière perfomante est une chaudière beaucoup moins consommatrice.

Faire des économies en passant à l'électricité verteL'électricité verte n'est pas forcément une électricité plus chère. Il existe des fournisseurs comme Total Spring qui proposent des prix inférieurs aux tarifs réglementés d'EDF. L'électricité verte n'est donc pas réservée aux foyers les plus favorisés. Si vous souhaitez plus d'information sur les offres de Total Spring et leurs réductions, vous pouvez appeler le 09 75 18 77 00. Il est aussi possible de se faire rappeler.

Qu'est-ce que le chèque énergie ?

signature d'un chèque

Le chèque énergie est un dispositif gouvernemental qui permet aux foyers les plus modestes de pouvoir payer leur facture d'électricité et/ou de gaz, voire d'entamer des travaux de rénovation de leur habitation. Alors que les tarifs sociaux ne concernaient que le gaz de ville et l'électricité, le chèque énergie permet de payer la facture d'une grande variété de combustibles destinés au chauffage et à la production d'eau chaude.

Fonctionnement du chèque énergie

Comme son nom l'indique le chèque énergie est un chèque, qui permet donc de régler les factures d'électricité et de gaz. Dans le détail, le chèque énergie permet de payer :

  • sa facture d'électricité ;
  • sa facture de gaz ;
  • sa facture de bois ;
  • sa facture de propane ;
  • sa facture de fioul domestique ;
  • sa facture de biomasse ;
  • sa facture de tous combustile destiné au chauffage ou à la production d'eau chaude.

Il n'est en revanche pas possible de payer son plein d'essence, de diesel ou de GPL avec le chèque énergie.

Bénéficier du chèque énergie

Le chèque énergie va concerner 4 millions de foyers. Pour en bénéficier, il n'y a pas de démarche spécifique à effectuer. Il est automatiquement attribué aux foyers éligibles. Cependant, il reste nécessaire de faire une déclaration de revenus, même si le foyer n'est pas imposable. C'est la seule manière pour la Direction générale des finances publiques de savoir si le ménage est en droit de bénéficier du dispositif.

Seuils de revenus pour bénéficier du chèque énergie
Une personne seule 7 700€
Un couple 11 500€
Par personne supplémentaire 2 550€
Mise à jour le