Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 3,3% au 1er mai

Après la très légère baisse des tarifs réglementés du gaz au mois d'avril, la tendance baissière se confirme avec un recul plus franc de 3,3% à venir en mai 2017.


Le prix du gaz baisse enfin...

C'est une bonne nouvelle pour les 5,8 millions de consommateurs concernés par cette baisse conséquente de 3,3%.

Recalculés chaque mois par le régulateur (CRE) afin de mieux prendre en compte l'évolution des coûts d’approvisionnement du fournisseur historique Engie, les tarifs réglementés du gaz affichaient une tendance nettement haussière depuis novembre 2016. Avec +1,6% en novembre 2016, +2,5% en décembre 2016, +5 et +2,6% en janvier et mars 2017, la facture des Français (et en particulier de ceux chauffés au gaz) s'est envolée cet hiver.

On assiste depuis le 1er avril à un léger recul (-0,7%), plus important au 1er mai bien qu'insuffisant pour contrebalancer les hausses successives passées. Fin mai, la Commission de Régulation de l'Energie publiera son rapport d'audit annuel sur les tarifs réglementés du gaz. Une occasion pour le régulateur de faire le point sur les coûts d’approvisionnement et hors approvisionnement. 

... mais pour combien de temps ?

Il y a malheureusement fort à parier que la tendance ne se poursuivra pas dans les mois à venir. En effet, les prix du gaz sont aujourd'hui largement indexés sur les prix du baril de pétrole qui stagnent actuellement au dessus des 50 dollars.

Cette baisse intervient en outre alors que l'été arrive et que la période de chauffe se termine. C'est donc le bon moment, pour les consommateurs, de souscrire une offre à prix fixe afin de bloquer les éventuelles hausses ultérieures. Il existe des offres à prix fixe révisables uniquement à la baisse à la date anniversaire du contrat comme l'offre Astucio Eco gaz du fournisseur Eni.

De façon générale, les consommateurs ont donc intérêt, pour réduire leur facture, à se tourner vers les moyens directs mis à leur disposition en regardant de plus près les offres concurrentes du tarifs réglementés. Avec des réductions pouvant atteindre les -10% sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés, il est aujourd'hui possible, quelles que soient les variations de tarifs, de réduire durablement sa facture sans délai ni frais.

Mis à jour le