Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Linky : des plaignants gagnent leur procès pour des raisons de santé

Entre 2015 et 2021, près de 35 millions de compteurs Linky seront installés en France.

En plein déploiement, le compteur connecté Linky génère toujours des polémiques devant la justice française. Le 23 avril 2019, le Tribunal de Bordeaux rendait un jugement en faveur de 13 plaignants opposés aux compteur mis en place par Enedis. "Electrosensibles", les plaignants auraient subi des migraines du fait de ondes générées par le compteur. Le juge a demandé au gestionnaire de réseau, d'installer un "dispositif de filtre" limitant les ondes du boitier vert. 

Quels sont les faits reprochés à Linky lors de ce procès ? 

Les plaignants reprochent à Linky, le compteur communicant, d'avoir des effets négatifs sur la santé et de provoquer des migraines du fait du fait des ondes qu'il générerait. C'est la seconde fois qu'un Tribunal se prononce en défaveur du compteur pour cette raison. En effet, le mois dernier, le Tribunal de Grande Instance de Toulouse avait aussi donné raison à des plaignants "électrosensibles". Les opposants à Linky avait alors obtenu le droit de ne pas installer de compteur connecté chez eux. Une décision jugée "plus audacieuse" aux yeux de Maître Pierre Hurmic, l’avocat des plaignants à Bordeaux. Pour lui, cette décision est une "brèche timide, incomplète", puisqu'elle elle "n'interdit pas la pose" du compteur Linky. Par ailleurs, les 200 autres opposants à Bordeaux, redoutant une atteinte à leur vie privée n'ont pas obtenu gain de cause. 

Linky présente-t-il des dangers pour la santé ? 

En théorie, Linky ne présente pas de dangers sur la santé. C'est ce qu'affirme l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). Selon l'Agence, Linky n'émettrait pas plus d'ondes qu'une plaque de cuisson à induction. Pour lever les doutes des plus sceptiques, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) accepte de mesurer gratuitement les ondes émises par les compteurs intelligents.  

Linky : quid de la collecte des données ? 

Certains Anti-linky reprochent également au compteur connecté de collecter les données des usagers dans un but commercial. Un argument contre lequel se bat Enedis. Le gestionnaire de réseau électrique fait savoir que les données des consommateurs sont collectées "dans le cadre des recommandations de la CNIL". Dès lors, les ménages français n'ont pas à craindre pour le respect de leur vie privée.

Créé le