Les fournisseurs alternatifs plébiscités par les clients au 2e trimestre 2016

Le nombre de sites en offres de marché a continué sa progression au 2e trimestre, plutôt en faveur des fournisseurs alternatifs, selon l'Observatoire des marchés de détail de la Commission de régulation de l'énergie.


Les clients particuliers se tournent vers les fournisseurs alternatifs

A mesure que les Français prennent conscience de la possibilité de faire jouer la concurrence, les tarifs réglementés des fournisseurs historiques EDF et Engie cède du terrain aux offres de marché, souvent plus avantageuses financièrement.

  • Electricité : +4,4% de clients en offres de marché, soit 171 000 clients supplémentaires. Cela porte à un peu plus de 4 millions le total des clients ayant choisi une offre de marché, parmi lesquels la quasi-totalité ont choisi un fournisseur alternatif (Direct Energie, Lampiris, Happ'e...).
  • Gaz naturel : +2,9% de clients en offres de marché, soit 132 000 clients supplémentaires. Désormais, plus de 4,6 millions de clients ont souscrit une offre de marché, dont un peu moins de la moitié ont choisi un fournisseur alternatif (Direct Energie, Lampiris, eni...).

La progression de la concurrence est rendue possible par la notoriété croissante des fournisseurs alternatifs, ainsi que par les achats groupés (comme celui organisé par Selectra avec l'association Aurore) qui permettent de tirer les prix vers le bas.

Ralentissement des souscription des professionnels et entreprises

Chez les clients non résidentiels, cette progression marque un ralentissement par rapport au 1er trimestre, qui avait suivi la fin des tarifs réglementés pour les puissances électriques supérieures à 36 kVA et les consommations de gaz naturel supérieures à 30 MWh (hors copropriétés). Ce changement de la réglementation avait incité de nombreux clients à choisir une offre de marché.

  • Electricité : +3,2% de clients en offres de marché, soit 45 000 sites supplémentaires. Parmi eux, huit clients sur dix ont opté pour un fournisseur alternatif, ce qui peut s'expliquer par les tarifs relativement peu avantageux proposés par EDF, qui préfère mettre en avant la qualité de son service. Selon les informations des Echos Business, les équipes commerciales d'EDF contactent aujourd'hui ses anciens clients afin de receuillir les raisons de leur changement de fournisseur. Si besoin, la division marché des affaires d'EDF se dit prête à revoir ses méthodes.
  • Gaz naturel : +0,4% de clients en offres de marché, dont environ 40% avec un fournisseur alternatif. A la fin du 2e trimestre, 575 000 sites sur 662 000 avaient déjà opté pour une offre de marché.

Six mois après la fin de ces tarifs réglementés, 39 000 sites sur les plus de 500 000 sites concernés sont encore en offre transitoire, plus chère que les tarifs réglementés, faute d'avoir engagé une procédure de souscription.

Mis à jour le