Electricité verte : quel bilan au 1er trimestre 2021 en France ?

énergies renouvelables t1 2021
Alors que la filière photovoltaïque explose, la production des éoliennes a diminué sur le T1 2021.

Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) a dressé avec l'aide de RTE et d'Enedis un bilan sur le développement des sources de production d'électricité verte en France. Quelle est la place des énergies renouvelables dans le mix électrique de la France ? Quelles infrastructures se développent ? Selectra revient sur le rapport du SER.


Les énergies renouvelables : un quart de la production électrique française

Entre janvier 2021 et mars 2021, les énergies renouvelables ont représenté 25,8% du mix électrique de l'Hexagone. Ce chiffre est malheureusement en baisse. Il a reculé de 4% par rapport au premier trimestre de l'année 2020 selon l'étude du SER.

Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 25,8% à la couverture de la consommation d’électricité de France métropolitaine au cours du premier trimestre 2021 en produisant 36,1 TWh d’électricité renouvelable. Syndicat des Energies Renouvelables

Energies renouvelables : quel niveau de développement en France ?

énergies renouvelables

Dans l'Hexagone, la production d’électricité renouvelable s'axe sur 4 grandes filières :

Le parc hydraulique représente 45% de la capacité installée renouvelable française, le parc éolien 32% et le parc solaire 19% de cette capacité. SER

La production d'hydroélectricité et le solaire photovoltaïque en hausse

Les barrages hydrauliques constituent donc la première source d'électricité verte en France. Début 2021, ils ont pu fournir 13,6% de la consommation des ménages français en électricité. Ils ont couvert 6% de consommation supplémentaire entre janvier et mars de cette année.

Autre filière en hausse : l'énergie solaire. Elle aura fait un bond de 13% entre le premier trimestre 2020 et le premier trimestre 2021. Malgré cela, elle ne représente que 2,8 % de la consommation d’électricité du territoire français.

Bon à savoirLes ménages peuvent produire de l'électricité en installant des panneaux photovoltaïques sur leurs toits. On appelle cela l'autoconsommation solaire. Certains fournisseurs d'électricité verte comme ilek, ekWateur ou encore Plüm Energie proposent des offres d'autoconsommation à destination des particuliers. En passant à l'autoconsommation, on fait baisser sa facture d'électricité. Toutefois, l'autoconsommation ne peut couvrir 100% des dépenses en électricité d'un ménage. C'est pourquoi, pour faire des économies, on peut également comparer les fournisseurs d'énergie et trouver le contrat le moins cher.

L'éolien : une production en baisse

Les éoliennes représentent le second poste de consommation d'électricité verte en France. Elles couvrent 8,4% de la consommation de l'Hexagone. Pour autant, leur production a beaucoup diminué. Elle a baissé de 19% par rapport au T1 2020.

Quid des bioénergies ?

Enfin, les bioénergies représentent 1,7% de la production d'électricité verte en France. Elles constituent une petite part du mix électrique et elles sont en baisse. Entre 2020 et 2021, elles ont perdu 2% de production.

Les bioénergies sont en majorité constituées de biomasse forestière. Elles sont considérées comme une énergie renouvelable mais certaines ONG et acteurs ne sont pas d'accord avec cette classification. Elles estiment que la biomasse est plus polluante que le charbon.

Mis à jour le