Vous êtes ici

Déménagement
Déménagement

Les coupures d'électricité et de gaz pour impayés reprendront le 1er avril

Prise électricité

La fin de la trêve hivernale approche et avec elle, la fin de l'interdiction des coupures d'électricité et de gaz pour impayés. La médiateur de l'énergie met en garde les consommateurs.

La trêve hivernale prendra fin le 1er avril

techniciens compteur

La trêve hivernale commence le 1er novembre et se termine le 31 mars.

Depuis la loi Brottes de 2013, les fournisseurs d'électricité et de gaz ont l'interdiction de procéder aux coupures d'énergie des clients en situation d'impayés. Ainsi, entre le 1er novembre et le 31 mars, les interruptions de courant et de gaz sont proscrites. Seule possibilité pour sanctionner les consommateurs concernés : une réduction de puissance est néanmoins possible, excepté pour les ménages profitant de tarifs sociaux ou du chèque énergie.

Mise en garde du médiateur de l'énergie

Le médiateur de l'énergie, Jean Gaubert, a mis les consommateurs en garde mercredi contre un risque de coupure élevé. En cause ? Un hiver particulièrement rude cette année qui aura eu pour effet d'augmenter la note énergétique des foyers. Ce ne sont pas moins de 604 000 interventions qui avaient eu lieu en 2016, soit 5% de plus qu'en 2015.

Jean Gaubert conseille aux ménages concernés de contacter leur fournisseur d'énergie afin d'obtenir un échelonnement de leur dette. Une mesure de sécurité à l'heure où 12 millions de Français consacrent plus de 10% de leurs revenus au paiement de leurs factures énergétiques (étude de l'Observatoire national de la précarité énergétique 2016).

Pour remédier au phénomène croissant de précarité énergétique, le médiateur de l'énergie considère que «des actions de rénovation énergétique de l'habitat sont indispensables».

Il défend d'autre part «l'exigence d'un niveau de performance énergétique minimum pour les logements en location». Concrètement, Jean Gaubert préconise, en marge des tarifs sociaux déjà en place, «la mise en place en France d'un "fournisseur de dernier recours", sous forme d'un service universel de l'électricité, qui pourrait être assuré par le gestionnaire de réseau de distribution». Par ailleurs, le chèque énergie qui permet la réalisation de travaux de rénovation énergétique, déjà expérimenté dans quatre départements français, devrait s'étendre à tout l'hexagone d'ici 2018.

Quels remèdes pour sortir de la précarité énergétique ?

Si vous êtes en situations d'impayés et risquez de subir une coupure d'électricité et / ou de gaz, la première chose à faire est contacter votre fournisseur afin de rembourser votre dette ou en demander l'échelonnement.

  • D'autres moyens sont mis à votre disposition :
  • Vérifiez que vous utilisez bien les aides sociales qui s'offrent à vous. ces tarifs sociaux peuvent vous aider à réduire le coût de votre énergie.
  • contactez les différents acteurs qui peuvent vous venir en aide et vous accompagner dans vos démarches. Il s'agit par exemple des services sociaux de votre commune ou département, des associations de consommateurs.
  • Comparez les offres des fournisseurs. Il est fort probable que vous trouviez un tarif moins cher que celui que vous payez actuellement. Changer de fournisseur d'énergie est une opération rapide, gratuite et les aides sociales sont proposées par tous les fournisseurs d'énergie.
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus