Compteur Linky : peut-on changer de fournisseur d'électricité à son insu ?

Linky
Certains consommateurs ont changé de fournisseur d'électricité sans en faire la demande, après l'installation d'un compteur Linky. Il s'agit d'un agissement illégal de la part de l'opérateur.

Santé, respect de la vie privée, incendies, le compteur Linky fait face à de nombreuses polémiques. Une nouveau sujet d'inquiétude s'ajoute à la liste, celui du "vol d'abonnés". En effet, suite à la pose du compteur connecté, certains Français auraient changé d'offre, malgré eux, sans jamais avoir entamé de procédure de souscription. Comment cela est-ce possible ? Qu'en pense Enedis, le gestionnaire de réseau ? Que faire dans ce cas-là ? Selectra fait le point. 


Le vol d'abonnés, est-ce possible ? 

compteur Linky

En théorie oui, bien que cette pratique soit totalement illégale. En effet, il suffit à un agent du fournisseur de repérer le Point de Livraison (PDL) du compteur, appelé "Point de Référence et Mesure" (PRM) pour Linky. Avec le compteur intelligent l'accès au PRM est rendu très simple pour les appareils placés en extérieur. Il suffit d'appuyer plusieurs fois sur le bouton "+" et de faire défiler les informations.

Muni de ce numéro, il peut entamer les démarches de souscription auprès d'Enedis comme s'il avait obtenu l'accord du consommateur.

Peu répandue, cette opération demeure frauduleuse. Dans ce cadre, Enedis n'est pas coupable du changement de fournisseur. Sa mission est d'acheminer l'électricité jusqu'au domicile des consommateurs et non de gérer les signatures de contrat de vente d'énergie auprès des particuliers.

"Ce sont les fournisseurs d’énergie qui gèrent directement la relation contractuelle avec les clients. Tout changement de fournisseur doit recueillir le consentement explicite et éclairé du consommateur."
Enedis

Une pratique à dénoncer

facture d'électricité Linky

Le vol d'abonné n'est pas monnaie courante. Toutefois, il peut arriver par la faute de certains fournisseurs peu scrupuleux. Le marché étant très concurrentiel, quelques opérateurs s'adonnent à des pratiques abusives.

Mais, l'escroquerie est rapide à déceler. Le consommateur s'en rend compte au moment de recevoir la facture. En général, elle ne s'accompagne pas d'un vol d'argent directement. En effet, sans accès au RIB ou à la carte bancaire du client, impossible de le prélever.

Les consommateurs victimes d'un changement non-intentionnel sont invités à se rapprocher :

  • Du fournisseur coupable de fraude et de leur ancien opérateur pour rétablir leur contrat précédent ;
  • Du Médiateur National de l'Energie pour expliquer la situation et faire remonter la supercherie.

"Les fournisseurs vont se livrer à une concurrence féroce pour récupérer des clients. Avec le risque de franchir la ligne rouge. Il faudra être vigilant."
Olivier Challan Belval, Médiateur national de l'énergie

Mis à jour le