Crédit Agricole Assurances à la conquête du marché espagnol

Le premier bancassureur européen, Crédit Agricole Assurances, a récemment officialisé l’annonce de son partenariat avec la banque espagnole Abanca. Une nouvelle association venant confirmer les ambitions assurantielles de la firme française, et tout particulièrement celle de s’imposer sur la péninsule ibérique.

Assurances : s’associer pour s’imposer sur le marché

La métamorphose du marché de l’assurance est bel et bien en cours, et ses acteurs ne cessent de revoir leur stratégie afin d’adapter leurs offres au plus grand nombre. Dans ce contexte, les partenariats sont donc bien souvent très stratégiques et importants, puisqu’il s’agit de créer une proposition inédite et performante.


Quelles stratégies les assureurs peuvent-ils mettre en place pour s’imposer sur les marchés assurantiels européens ? À quels enjeux sont-ils désormais confrontés ?

En ce sens, Crédit Agricole Assurances – ou CAA – et la banque espagnole Abanca ont ainsi décidé de s’associer à parts égales dans le cadre d’une assurance non vie, laquelle sera destinée au marché espagnol et portugais. L’accord signé les engage à une collaboration sur trente ans. La transaction actuellement en cours sera officielle une fois que les autorisations requises auront été obtenues, d’ici douze à dix-huit mois. Une fois tout cela fait, leur association donnera lieu à la création d’une société commune.

Alors, quel intérêt pour le groupe mutualiste français et la banque espagnole de s’associer ? Tout simplement de revoir leur stratégie et leurs produits, alors que de nouveaux acteurs imposent leur modèle sur l’ensemble du marché assurantiel. Et bien évidemment, l’important est aussi de s’imposer sur des marchés plus ambitieux.

Le groupe souhaite, à l’international, faire progresser ses primes de 20 % d’ici 2022, soit 7,3 milliards d’euros, précise Les Échos.

Le choix de Crédit Agricole Assurances pour ce partenariat avec Abanca est le fruit d’un long travail de sélection. Celui-ci a duré plus d’un an.

Crédit Agricole Assurances et Abanca : la création d’une nouvelle société

Ainsi, l’institution financière met à disposition de Crédit Agricole Assurances son expertise quant à sa clientèle espagnole – plus de 2 millions de personnes –, alors que l’assureur apporte de son côté ses connaissances techniques et ses compétences quant à l’élaboration des offres assurantielles. Ainsi, la nouvelle société pourra s’étendre sur le marché de l’assurance non-vie en Espagne et au Portugal.


En s’associant à Abanca, le Crédit Agricole Assurances confirme ses rêves de péninsule ibérique.

Pour le premier bancassureur français, il s’agit de repenser son activité « selon un modèle disruptif, axé sur le client et les solutions technologiques », mais aussi fondé « sur la connaissance des besoins des clients, la création et la commercialisation de produits simples et innovants, la souscription en libre-service et une distribution omnicanale donnant la priorité au numérique », a-t-il expliqué dans son communiqué de presse officiel, publié au mois de juillet 2019.

Ainsi, les enjeux liés à cette nouvelle structure sont grands. CAA et Abanca espèrent que leur nouvelle société sera rentable d’ici quatre ans, avec une main mise sur 2,6 % de parts de marché, rapporte Les Échos.

Crédit Agricole Assurances : une stratégie d’expansion sur le long termeDéjà, en octobre 2018, le Crédit Agricole Assurances avait annoncé la signature d’un accord avec Seguradoras Unidas concernant l’acquisition de 25 % dans GNB Seguros. Cette opération faisait passer la participation du bancassureur de 50 % à 75 %. Ainsi, ce nouveau partenariat avec Abanca ne fait que confirmer la volonté de CAA de poursuivre le développement ses activités hors assurance-vie sur la péninsule ibérique.

Mise à jour le