Raccordement eau : démarches, travaux, prix

demenagementdemenagement

Déménagement : n'oubliez pas votre contrat d'eau 💧

Toutes vos démarches eau et déménagement gratuitement avec Selectra :

Raccordement à l'eau

Étape cruciale de la viabilisation d’un terrain, le raccordement à l’eau potable est une démarche qui consiste à brancher son compteur au réseau public de distribution d’eau. C’est cette opération qui permet à une maison neuve d’accéder à de l’eau potable. Cette démarche nécessite un investissement non-négligeable, de l’ordre de 10 à 20% du montant total de la viabilisation d’un terrain, ainsi que de nombreuses procédures administratives. Voici notre guide pour mieux s’y préparer.


Le raccordement à l'eau potable en 5 étapes

LES ÉTAPES D'UN RACCORDEMENT A L'EAU EN RÉSUMÉ :
  1. Effectuer sa demande de raccordement auprès de la compagnie des eaux de sa commune. Les coordonnées de cette dernière sont à demander à la mairie ;
  2. Demander un devis des travaux, puis l'accepter en payant l'acompte ;
  3. Attendre toutes les autorisations nécessaires afin de commencer les travaux ;
  4. Faire poser son compteur d'eau ;
  5. Ouvrir son compteur d'eau.

BESOIN D'AIDE POUR LES DÉMARCHES DE RACCORDEMENT EAU ? Les conseillers Selectra sont disponibles gratuitement au :
☎️ 09 71 07 35 07

Effectuer sa demande de raccordement

Pour que de l’eau potable arrive jusqu’au robinet d’un logement, il faut que celui-ci soit au préalable branché au réseau public d’eau.

En cas de déménagement dans une maison neuve, il faut donc d'abord passer par des démarches de raccordement à l’eau potable, que le propriétaire doit effectuer auprès de l’entreprise chargée de la distribution d’eau dans sa commune.

Qui doit raccorder l'eau au compteur ?

Le raccordement à l’eau potable est une démarche que tout consommateur doit réaliser lors de la construction d’une maison neuve, pour y bénéficier d’eau courante, au même titre que le raccordement électrique et le raccordement au gaz.

Il est de la responsabilité du propriétaire du terrain d’effectuer cette démarche auprès de la compagnie des eaux dont dépend sa commune. Seule cette dernière est habilitée à effectuer ces travaux.

Toutefois, si le terrain dispose d’un puits ou d’une autre alternative pour accéder à de l’eau potable, le raccordement à l’eau n’est pas obligatoire.

Comment faire sa demande de raccordement à l'eau ?

Pour demander un branchement à l’eau potable, il faut que le propriétaire dépose son dossier de raccordement au distributeur qui dessert sa commune. Généralement, le dépôt du dossier se fait en ligne, sur le site Internet du fournisseur. Cela permet aussi généralement d’obtenir une estimation rapide du prix de raccordement d’eau.

Alternativement, il est aussi possible de contacter le service client du distributeur par téléphone pour demander son raccordement ou se renseigner sur la bonne marche à suivre.

Quand effectuer sa demande de raccordement ?

Le propriétaire peut faire sa demande de raccordement dès qu’il obtient son permis de construire - document obligatoire lors du montage du dossier.

Par ailleurs, la demande de raccordement à l’eau potable doit s’anticiper, sachant qu’il faut compter environ 15 jours entre le dépôt du dossier et son traitement. Il faut aussi prendre en compte un certain délai entre l’acceptation du dossier et le début des travaux, car les travaux de raccordement ne peuvent réellement débuter que :

  • Après l’obtention de toutes les autorisations des différentes administrations ;
  • Après la fin du délai de rétractation de 14 jours, durant lequel le demandeur est en droit d’annuler gratuitement l’opération s’il change d’avis ou de projet.

Auprès de qui faut-il faire sa demande ?

C’est auprès de l’entreprise chargée de la distribution et de la gestion des eaux de la commune qu’il faut faire sa demande de raccordement.

Comme il n’y a qu’un seul distributeur d’eau dans chaque commune, la première étape est donc de s’adresser à la mairie, qui sera en mesure d’indiquer les coordonnées du fournisseur d’eau, ainsi que la liste des documents à fournir pour effectuer sa demande.

De quels documents a-t-on besoin ?

De nombreux documents sont à réunir pour le montage d’un dossier de raccordement à l’eau. A savoir que certains de ces documents sont payants, car ils nécessitent de faire appel à un architecte. Par ailleurs, des éléments supplémentaires peuvent être demandés par le distributeur selon la situation de chacun. Toutefois, en règle générale, voici ce qu’il faut fournir :

  • Une copie du permis de construire pour les maisons neuves, ou un certificat d’urbanisme ;
  • Un plan de situation ou une photo du terrain indiquant précisément l'emplacement de la maison et l'emplacement désiré du compteur ;
  • Un plan de cadastre à l’échelle 1/200 : à demander au service du cadastre de la mairie ou à télécharger en ligne ;
  • Un plan de masse ;
  • Un plan parcellaire pour les logements situés dans un lotissement.

Demander un devis des travaux et l'accepter

Une fois que les documents sont envoyés à la compagnie des eaux compétente, celle-ci devra établir un devis de raccordement sous 8 à 15 jours. En général, l’établissement du devis se fait suivant une visite de chantier, durant laquelle un technicien réalise une étude technique pour pouvoir mettre en place un devis plus précis et détaillé. Si c’est le cas, le fournisseur contacte le client pour fixer un rendez-vous.

Si le consommateur décide d’aller de l’avant, il doit alors signer le devis et payer l’acompte prévu afin que les travaux puissent commencer.

Obtenir l'autorisation et commencer les travaux

Après l’acceptation du devis et le paiement de l’acompte, le distributeur entame toutes les démarches administratives nécessaires, entre autres la demande des autorisations, comme :

  • La DICT ou déclaration d’intention de commencement des travaux auprès des différents gestionnaires de réseaux publics (électricité, gaz, téléphone, etc.) ;
  • Les arrêtés de voirie et de circulation à demander à la mairie.

Faire poser son compteur d'eau

La pose du compteur est la première étape des travaux de raccordement à l’eau potable. Il est placé par le fournisseur, idéalement en limite de propriété.

Le compteur doit en effet être visible et accessible, étant donné qu’une fois par an au minimum, un agent du distributeur doit passer relever le compteur pour s’assurer de son bon fonctionnement et mesurer la consommation d’eau réelle du ménage.

Ouvrir son compteur d'eau

Pour ouvrir son compteur d’eau, le consommateur doit en premier lieu souscrire un contrat auprès du fournisseur d’eau. Pour rappel, il faut souscrire auprès de l’unique fournisseur de sa commune, c’est-à-dire le même auprès duquel la demande de raccordement à l’eau a été effectuée.

En effet, contrairement à l’électricité et le gaz où le consommateur peut comparer les offres et tenter de trouver les moins chères, il n'est pas possible de choisir librement son fournisseur d’eau et il faut systématiquement payer le prix de l’eau appliqué dans sa commune.

Suite à la souscription d’un contrat d’eau, le fournisseur procède à l’ouverture de compteur. Le prix d'une ouverture de compteur est d'environ 30 à 60€ TTC, selon la commune, le distributeur et le type d’intervention.

UN ACCOMPAGNEMENT GRATUIT POUR OUVRIR SON COMPTEUR : Les conseillers Selectra vous accompagnent gratuitement lors de vos démarches d'ouverture de compteur d'eau :
☎️ 09 71 07 35 07

Quel est le prix d'un raccordement à l'eau ?

Le prix de raccordement à l’eau potable varie selon de multiples paramètres, comme la qualité des équipements utilisés, la longueur des canalisations (et donc l’emplacement du logement), le type de compteur à poster, etc.

Pour donner un ordre de grandeur, le prix du raccordement peut aller de 1 200 à 3 200€ TTC, avec une moyenne constatée de 1 800€ TTC. Cela représente 10 à 20 % du coût total de la viabilisation d’un terrain.

Les différents coûts associés au raccordement

Comme on peut le constater, pour raccorder une maison neuve à l’eau potable, il faut prévoir un investissement assez important. A savoir qu’en plus des travaux en soi, il faut également prévoir des frais annexes correspondant à la constitution du dossier ainsi qu’aux éventuelles prestations supplémentaires.

Prix des travaux de raccordement

Les travaux de raccordement à l’eau potable s’effectuent en deux étapes principales : le creusage des tranchées, et l’installation des tuyaux. Les prix varient donc selon les dimensions des tranchées et la longueur ainsi que la qualité des tuyaux.

Le prix d’un mètre linéaire de tranchée coûte entre 10 à 50€ pour 10m linéaire, puis 45 à 55€ par mètre supplémentaire. Ensuite, il faudra prévoir le prix des différents matériels et du compteur. Ci-dessous, à titre d’indication, les prix associés aux travaux de raccordement qu’il faut prendre en compte :

Frais liés aux travaux de raccordement
Critère Détail Prix*
Les tranchées Pour 10m linéaire 10 à 50€ par mètre linéaire
Pour chaque mètre supplémentaire 45 à 55€ par mètre linéaire
Tarif horaire de l'artisan 35 à 45€ par heure
Location d'une mini-pelle 70 à 80€ de l'heure avec le conducteur
Le matériel Robinet d'arrêt 10 à 30€
Clapet anti-retour 10 à 150€
Le compteur Compteur à vitesse 50 à 80€
Compteur volumétrique 100 à 200€
Compteur individuel dans un immeuble 50 à 200€
Ouverture du compteur 30 à 60€
Les prestations post-raccordement Enlèvement de terre A partir de 8€ le m3
Évacuation des gravats 10 à 15€ le m3
Mise à niveau (lit de sable) 6 à 10€ le m3

*Prix TTC donnés à titre indicatif et pouvant varier selon différents paramètres.

Les frais annexes au raccordement d'eau

Si le dépôt du dossier à la mairie est entièrement gratuit, certains documents qui le composent sont payants :

Frais annexes de raccordement à la mairie
Critère Pour quoi faire ? Prix*
Permis de construire Confirme la conformité des travaux de construction 2,5 à 4% du coût de l'ensemble des travaux
(selon les frais de l'architecte)
Plan de situation Situe le terrain dans la commune 2000 à 5000€
(selon les frais de l'architecte)
Plan parcellaire Situe le logement dans un lotissement 500 à 1500€ si un bornage est requis
(gratuit si non)
Plan de masse Identifie les branchements et chambre de comptage 100€
Plan cadastral Délimite le terrain par rapport au voisinage Gratuit

*Prix TTC donnés à titre indicatif et pouvant varier selon différents paramètres.

Qui paye le raccordement d'eau ?

Toutes les démarches de raccordement à l’eau doivent être initiées par le propriétaire du terrain. Les frais associés à la procédure sont donc entièrement à sa charge. Le devis et la facture du raccordement d’eau lui sont aussi directement adressés.

C’est en revanche la mairie qui prend en charge les travaux sur la voie publique, par exemple s’il faut procéder à une extension du réseau. Si cette opération n’est pas prévue dans le budget communal, le propriétaire peut proposer de verser une contribution financière pour sa réalisation.

DÉJÀ RACCORDÉ AU RÉSEAU ? Les conseillers Selectra s'occupent d'ouvrir votre compteur d'eau :
☎️ 09 71 07 35 07 (service gratuit)

Quels sont les délais pour être raccordé à l'eau ?

Les délais de raccordement à l’eau potable dépendent de la complexité des travaux, des caractéristiques et de l’emplacement du terrain ainsi que de l’obtention des autorisations auprès des administrations concernées. Les travaux peuvent durer 48 heures, pour un chantier sans complications, mais peuvent tout autant durer un mois, voire plus, selon leur ampleur.

Le traitement du dossier en lui-même peut durer environ 15 jours. Ensuite, il faut encore attendre un certain délai jusqu’au début des travaux, le temps d’obtenir les autorisations nécessaires et l’expiration du délai de rétractation de 14 jours.

Quelle est la réglementation pour raccorder sa maison à l'eau potable ?

Il n’existe aucune loi qui oblige le propriétaire d’une maison à se raccorder au réseau public d’eau potable. Si le terrain dispose d’une autre source d’eau potable, le propriétaire peut se passer de la procédure de raccordement.

L’article L.224-7-1 du Code général des collectivités territoriales exige toutefois qu’un schéma de distribution d’eau potable soit arrêté par les communes, afin de délimiter les zones desservies par l’eau potable. Tout logement situé dans une de ces zones dispose du droit au raccordement - et non d'une obligation.

En revanche, cela signifie aussi que si le terrain ne figure pas dans une zone desservie par le réseau, la collectivité est en droit de refuser le raccordement à l’eau.

La seule réglementation à respecter se trouve dans les démarches administratives. Celles-ci doivent être effectuées auprès de la compagnie des eaux compétente, qui doit obtenir toutes les autorisations nécessaires avant de débuter les travaux.

Mis à jour le