Pas d'école le matin cet hiver ? La France "très importatrice d'électricité", Des importations record de GNL pour l'Europe

02/12/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Le groupe énergétique tchèque CEZ a reçu trois offres pour la construction d’un nouveau réacteur sur son territoire. Celui-ci doit être construit dans la centrale de Dukovany, deuxième site nucléaire du pays. Sont en lice le groupe américano-canadien Westinghouse, le français EDF et le coréen KHNP. L'appel d'offres est estimé à plusieurs milliards d'euros.
  • Principal fournisseur gazier de l’Allemagne, la Norvège ne proposera pas de nouveaux permis de prospection dans des zones vierges ou peu explorées avant 2025 et ce au nom du climat. Une semaine avant, le pays étendait ses capacités de production.
  • Au cours des 10 premiers mois de 2022, les importations de gaz naturel liquéfié (GNL) en Europe ont augmenté de près de 64% par rapport à la même période en 2021 (+ 5,1% au niveau mondial), selon les dernières données du GIIGNL. Dans le même temps, ces importations ont baissé de 7% en Asie, principale zone de destination des flux mondiaux de GNL.
  • TotalEnergies déploie sa stratégie de transition énergétique au Kazakhstan avec, d'une part, la cession de sa filiale Total E&P Dunga GmbH - pour un total de 330 millions de dollars - et, d'autre part, le projet éolien géant Mirny, qui a reçu le soutien des autorités françaises et kazakhes à l'occasion de la visite du Président du Kazakhstan, Kassym Jomart Tokaïev, en France.

🐓 En France

  • Les concurrents d'EDF demandent plus d'électricité nucléaire bon marché que ne le prévoit l’ARENH. La quantité disponible est plafonnée à 100 TWh pour 2023 - soit environ un tiers de la production nucléaire d'EDF - mais les fournisseurs alternatifs ont réclamé au total “148,30 TWh, soit un taux d'attribution de 67,43%”, indique la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué. Les demandes ne seront donc pas intégralement satisfaites.
  • En collaboration avec les préfectures, Enedis et RTE s'apprêtent à mettre en place un test d'envergure en vue des potentielles coupures de courant qui pourraient se produire durant l’hiver. “C'est les dispatchers, nos agents aiguillent l'électricité dans le réseau, qui vont simuler un délestage avec leurs ordinateurs”, indique RTE.
  • Il “n'y aura pas d'école le matin” dans les zones qui subiront des coupures de courant programmées et ciblées cet hiver, a confirmé le ministre de l'Education, jeudi 1er décembre. “Les délestages programmés vont en effet toucher les écoles et les établissements scolaires, selon trois créneaux : 8 heures-10 heures, 10 heures-midi et 18 heures-20 heures”, a précisé Pap Ndiaye, lors d'un déplacement au Salon Educatech Expo à Paris. En cas de coupures le matin, “la rentrée des élèves le jour concerné se fera en début d'après-midi, avec sans doute un repas qui sera néanmoins prévu pour les élèves qui sont à la cantine”, a-t-il ajouté.
  • L’exécutif a transmis aux préfets une circulaire afin de préparer de possibles délestages tournants cet hiver. Le dispositif est décrit en 4 étapes, allant de la réunion des acteurs locaux jusqu’à la phase de gestion de crise.
  • Interrogré par Franceinfo ce jeudi, Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité a déclaré que la France serait “très importatrice d’électricité cet hiver” pour pallier au manque de production nucléaire et éviter d’éventuelles coupures de courant. “La France est très légèrement importatrice sur l’ensemble de l’année et il faut parier sur un hiver où on sera très importateur parce qu’on a besoin de cette électricité”, a-t-il ajouté.

📈 Conso

  • Depuis 2020, la SNCF déploie à bord de ses trains un logiciel d'eco conduite. L’invention développée par l’Amiénois Didier Stewart présente - sur tablette - des données compilées qui guident les conducteurs pour être à la fois plus ponctuels et plus économes en énergie. “On estime que la baisse est de 5 à 10%”, explique Didier Stewart qui développe une deuxième version de son logiciel qu'il annonce encore plus efficace. “On pourrait aller jusqu'à des baisses de 20%, et puis cela permet aussi de faire durer le matériel dans le temps.”

☀️ Energies renouvelables

  • Depuis 10 ans et chaque année, le nombre d'usines de biométhane françaises raccordées au réseau gazier est multiplié par deux. La production française de gaz naturel va dépasser celle de l'Allemagne, leader du secteur.
  • L’agence de l’énergie italienne Gestore dei Servizi (GSE) a indiqué que la capacité solaire installée cumulée de l’Italie a atteint 24,2 GW à la fin du mois de septembre. “Cette croissance, qui fait suite à huit années de stabilité relative du secteur photovoltaïque, touche toutes les typologies d’installations, toutes les régions et les principales villes du pays”, a déclaré la GSE.
  • La société toulousaine Monkilowatt propose des abris autonomes en énergie et déployables très rapidement. Son innovation a convaincu l’ONG Médecins Sans Frontières qui va l’utiliser en Afrique. La société livrera fin 2022 ses deux premiers abris autonomes, en qualité d’hôpitaux de campagne.
Mis à jour le