Energie : la France ne souffrira pas de pénurie cet hiver

gaz electricité hiver 2021 2022
Les Français ne risquent pas de pénurie de gaz dans leurs foyers cet hiver.

Alors que les cours du gaz grimpent, certains craignent une pénurie cet hiver. En France, cela est peu probable. La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) est confiante. Elle assure que le taux de remplissage du gaz approche les 90%.


Le stockage du gaz, pourquoi est-ce important ?

La France n'est pas un pays gazier. Elle ne dispose pas de réserves d'hydrocarbures. De ce fait, elle importe la quasi totalité du gaz qu'elle consomme (à 98%). Seul 1,2% du gaz est produit en France : il s'agit de biogaz, du gaz produit à partir de déchets agricoles.

Le stockage du gaz permet donc à la France de répondre à ses besoins. Elle peut importer du gaz l'été quand le cours est plus bas afin d'anticiper l'hiver. Pour rappel, 42% des ménages se chauffent au gaz, selon l'Ademe.

Consommer du biogaz, est-ce possible ?Il est possible d'opter pour du biométhane en changeant de fournisseur de gaz. Pour trouver le fournisseur de gaz vert le moins cher, les consommateurs peuvent utiliser un comparateur d'énergie.

Et pour l'électricité ?

A priori, la France ne risque pas de coupure d'électricité non plus, comme l'an dernier à la même époque. L'Hexagone consomme 70% d'énergie nucléaire. Or, avec la pandémie de Covid-19, la maintenance des centrales avait été retardée.

L'électricité ne peut pas être stockée à grande échelle. Il faut la consommer et la produire au même moment. Durant l'hiver 2020-2021, la production d'électricité française a été impactée. Et quand la demande tend à être supérieure à la production, le réseau entre en tension. Le risque ? Un black-out, une panne généralisée.

En 2021/22, l'hiver est comme tout hiver sous surveillance mais la situation est plutôt meilleure que l'année dernière. Laurent Michel, Directeur de l'Energie et du Climat

Cette année, la situation est moins compliquée selon les autorités. La production reste en tension, cela étant. En cas de pic de consommation, RTE, en charge de l'équilibre du réseau, pourra être amené à :

  • importer de l'électricité ;
  • procéder à de l'effacement industriel. Cela signifie que RTE demande aux industries de ralentir leur activité ou de passer sur des groupes électrogènes pour réduire leur consommation. Elles obtiennent en échange des avantages financiers ;
  • faire des délestages, des coupures de courant ponctuelles. Cette solution n'intervient qu'en dernier recours.

Bon à savoir :Certains fournisseurs proposent des offres d'effacement pour les particuliers. C'est le cas d'ekWateur qui s'est associé à Voltalis en créant le boitier Narco. Cette solution gratuite s'adresse aux ménages équipés de chauffage électrique. Le boitier reçoit une notification de RTE lorsque le réseau entre en tension. Il coupe les radiateurs électriques pendant quelques minutes afin de réduire la consommation nationale et désaturer le réseau. Pour les ménages, cela se traduit par jusqu'à 30% d'économies d'énergie sur la facture sans perte de confort. La coupure est trop brève pour que la pièce perde un degré.

Mis à jour le