Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Canicule : se prémunir de la chaleur sans augmenter sa facture d'électricité

Avoir recours à un ventilateur est bien plus économique et écologique qu'utiliser un climatiseur.

En ces périodes de fortes chaleurs, difficile de résister à la tentation du climatiseur. Après une journée de métro/boulot, qui ne rêve pas de retrouver sa maison ou son appartement à température ambiante ? Il n’est cependant pas nouveau qu’au-delà de sa fonction de “sauveur de l’été”, le climatiseur utilisé en pleine canicule, a bon nombre d’inconvénients : coût, impact sur sa facture électrique et à plus grande échelle sur l’environnement. Il existe ainsi des gestes du quotidien, voir des remèdes ancestraux qui s’offrent comme alternatives à ce coûteux pollueur.

Pourquoi trouver des alternatives aux climatiseurs ?

L’ennemi N°1 des économies d’énergie 

Vous aurez beau faire des efforts toute l’année pour réduire votre facture énergétique, succomber au climatiseur, c’est augmenter de 20-25% vos dépenses d'électricité à la fin du mois, soit environ 210 euros par an. Bien entendu, cette estimation peut varier en fonction de votre fournisseur d’énergie et du type de climatiseur. 

Un cercle vicieux pour l’environnement 

Le climatiseur est un paradoxe à lui tout seul : en rafraîchissant l’air de la pièce, il réchauffe la température extérieure. Comment cela est-il possible ? Le principe d’un climatiseur est le suivant : à l’image de la pompe à chaleur de votre frigo, celui-ci capte la chaleur de la pièce pour ensuite la rejeter à l’extérieur tout en refroidissant une partie vaporisée dans la pièce grâce à un fluide dit  “frigorigène”.
Ainsi, des chercheurs estiment que l'air conditionné pourrait augmenter la température dans les rues de Paris de 2°C si son utilisation venait à doubler. Ce cercle vicieux ne fait donc qu’entretenir le réchauffement climatique malheureusement cause de notre dépendance aux... climatiseurs !

Des solutions alternatives 

C'est pourquoi, pour vous aider en ces périodes de fortes chaleurs, Selectra vous propose des solutions alternatives pour vous rafraîchir. Elles ne vous offriront pas la fraîcheur extrême d’un climatiseur, mais sont de bons compromis pour garder un lieu de vie agréable en période de canicule tout en respectant votre porte monnaie et l’environnement.

Le concurrent direct : le ventilateur

Economique et plus respectueux de l’environnement, le ventilateur reste une bonne alternative au climatiseur. En effet, alors qu'un climatiseur coûte en moyenne 210 euros par an en consommation d'électricité, le ventilateur vous coûtera environ 5,5 euros. Facilement maniable, il peut se déplacer dans chaque pièce de la maison, se transformant ainsi en allié du quotidien. 

Le très efficace mais oublié film solaire anti-chaleur 

Si vous n’êtes toujours pas satisfait, les films anti-chaleur sont peut-être la solution. Un film solaire est en effet composé de différents alliages qui agissent en filtrant certaines parties du spectre solaire comme les UVs puis les IRs (source de chaleur) en les rejetant à l’extérieur et en les empêchant de pénétrer à l’intérieur de la pièce. Placez-les sur vos fenêtres ou votre toit et le tour est joué ! Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), certains films peuvent permettre de diminuer les apports solaires de 50% et ainsi baisser la température d’environ 8°C par rapport à un vitrage nu. Vous pourrez en trouver dans le commerce à 15-20 euros le m². 

Se rafraîchir grâce aux rafraichisseurs d’air

Enfin vous pouvez aussi vous tourner vers des rafraichisseurs, beaucoup plus économiques en termes de coût et de consommation d’énergie que les climatiseurs, ils rafraîchissent l’air en le faisant passer dans un filtre humide. Cet appareil n’utilise aucun fluide frigorigène et ne rejette pas de chaleur, l'intégralité de l’air chaud capté est rafraîchi et rejeté dans la pièce, une bonne alternative écologique et assez économique !  Le prix d’un rafraîchisseur est variable en fonction de son efficacité mais on peut on trouver sur le marché à partir de 100€. 

Les bons gestes au quotidien  

Fermer sa fenêtre la journée, l’ouvrir la nuit 

Pour garder le plus longtemps possible la fraîcheur de la nuit dans votre habitation, pensez à bien fermer vos fenêtres la journée. A l’inverse, guettez sur votre application météo à quel moment de la soirée la température retombe pour faire circuler l’air dans votre logement.

Le remède de grand-mère : le drap humide

Vous avez tous déjà entendu parler de la technique du drap humide, et bien, elle fonctionne ! Placez un drap humide devant votre ventilateur ou bien le soir sur votre fenêtre : ainsi l’air va humidifier et rafraîchir la pièce naturellement. Si vous possédez une terrasse ou un balcon, l’arroser la journée permet aussi de rafraîchir l’intérieur. L’évaporation de l’eau aura pour effet de diminuer la chaleur.

Des réflexes simples à adopter 

Un bon moyen d’éviter d’augmenter encore plus la température de vos pièces est d’utiliser le moins possible vos appareils électroménagers, électroniques ainsi que vos lampes dans votre maison qui, en fonctionnant, dégagent de la chaleur. Renversez la tendance et faites des économies d’énergie même en été !

Pour faire baisser davantage vos factures, vous pouvez coupler les économies d'énergie au changement de fournisseur d'électricité afin de payer vos consommations moins cher. Pour rester dans cette dynamique de transition énergétique, pensez à regarder les offres d'électricité verte. Certaines sont très bon marché et proposent de l'électricité issues de sources renouvelables. Si vous avez du mal à déterminer la meilleure offre d'électricité verte, vous pouvez vous tourner vers l'achat groupé d'énergies renouvelables lancé par WWF France et Selectra. Il s'agit d'un groupement de consommateurs qui, ensemble, négocient directement les tarifs des offres avec les fournisseurs d'énergies pour vous garantir les prix les plus bas. 

Mise à jour le