Les partenaires chinois d’EDF ne financeraient qu’à 30% les EPR d’Hinkley Point

EDF cherche à conclure d’ici la fin du mois un accord sur la construction de deux réacteurs EPR en Grande-Bretagne, à Hinkley Point. Le producteur d'électricité compte sur CGN et CNNC, deux partenaires chinois, pour supporter une partie du coût de financement du projet pharaonique. Selon le Times, toutefois, les partenaires chinois ne souhaiteraient financer que 30% du projet. 

Les partenaires chinois d’EDF seraient-ils méfiants vis-à-vis de l’EPR ? Alors qu'EDF attendait une participation à hauteur de 40% des deux producteurs d'électricité chinois, le Times a dévoilé ce weekend que les partenaires chinois du producteur français souhaiteraient limiter leur participation dans la construction de deux EPR sur le site d’Hinkley Point, en Grande-Bretagne, à 30%.

EDF, qui serait maître d’oeuvre du projet, souhaite aboutir d’ici la fin du mois à un accord. Le coût du chantier s'élèverait à 21,6 milliards d’euros (16 milliards de livres sterling). Les réacteurs seraient conçus par Areva. Selon le quotidien français Les Échos, la visite du président chinois Xi Jinping à Londres du 20 au 23 octobre constituerait “une fenêtre d’opportunité” de conclusion des négociations pour EDF.

Mis à jour le