La CRE incite les Français à réduire leur consommation d’énergie

cre reco écogestes

La guerre en Ukraine inquiète la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) sur les questions d'approvisionnement en gaz naturel de l'Hexagone. Dans le même temps cet hiver, la production nucléaire a atteint des niveaux très bas et le réseau électrique pourrait entrer en tension à la fin de l'année 2022. En prévision de l'hiver prochain, le Président de la CRE Jean-François Carenco exhorte les particuliers à réaliser des économies d'énergie. Quels écogestes mettre en place ? Selectra fait le point.


1. Réduire la température de chauffage

La facture de chauffage constitue 60 % des dépenses énergétiques des ménages. C'est pourquoi, il faut chauffer à la juste température. Pour cela, les consommateurs peuvent se baser sur les recommandations de l’ADEME :

  • 19°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger, etc.) ;
  • 17°C dans les chambres ;
  • 22°C dans la salle de bain en cours d'utilisation et 17°C le reste du temps.

Pour les ménages, c'est aussi l'occasion de faire des économies d'énergie. En diminuant la température d’un degré, on peut induire jusqu'à 7 % de baisse de la consommation de chauffage.

Il faut économiser du gaz et de l’électricité en France dès maintenant sinon cela pourrait mal se passer l’hiver prochain. Jean-François Carenco, président de la CRE

2. Installer un thermostat programmable

cre ecogeste

En adaptant le chauffage aux heures de présence, on peut diminuer sa consommation énergétique. Pour cela, on peut s'appuyer sur la domotique. Certains thermostats connectés permettent de piloter le chauffage à distance via une application mobile.

Un bon moyen d'optimiser le chauffage ! Selon l'ADEME, l'installation d'un système de programmation du chauffage peut induire jusqu'à 15 % d'économies d'énergie à l'année.

3. Faire l'entretien de la chaudière gaz

L'entretien de la chaudière au gaz fait partie des obligations des ménages. Cette visite de contrôle doit être réalisée tous les ans. Elle permet de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore qui peut être mortel.

Dans le même temps, cela permet de baisser sa consommation de gaz. Selon Engie, la révision annuelle de la chaudière engage jusqu'à 12 % d'économies d'énergie.

4. Prendre des douches plutôt que des bains

Une douche consomme de 40 à 60 litres d'eau contre 120 à 200 litres pour un bain. Au-delà de la réduction de la facture d'eau, c'est aussi une baisse de la facture d'électricité ou de gaz qui est en jeu. En effet, selon l'ADEME, 12 % de notre facture d'énergie est liée à la production d'eau chaude sanitaire.

5. Faire tourner le lave-vaisselle en mode éco

D'après l'ADEME, environ un quart de la facture d'électricité est du aux opérations de lavage (lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle). Pour réduire la consommation de ces appareils, le mieux est d'opter pour le mode éco. Il consomme jusqu'à 45 % d'électricité en moins que le mode intensif.

6. Dégivrer régulièrement le réfrigérateur

Selon Engie, une épaisseur de givre 2 à 3 mm dans le frigo engage jusqu'à 30 % de surconsommation d’électricité. C'est pourquoi, il convient de dégivrer régulièrement frigidaire et réfrigérateur. C'est également un moyen de prolonger la durée de vie de son appareil.

7. Opter pour un système d'effacement des consommations

cre ecogestes

L'effacement de consommation concerne les ménages chauffés à l'électricité. Lorsque la consommation nationale d'électricité dépasse la production, le réseau entre en tension. On fait face à un risque de black-out, une coupure généralisée.

L'effacement résidentiel consiste donc à éteindre les chauffages électriques de certains ménages pendant une courte période pour réduire la demande nationale et soulager le réseau. Pour cela, les foyers installent un boîtier relié au chauffage électrique. Celui-ci reçoit une notification de RTE et coupe de lui-même les radiateurs pendant 30 minutes maximum. La coupure est trop courte pour faire baisser la température, cela n'impacte pas le confort des habitants de la maison. Sur l'année, grâce à cela les ménages peuvent faire jusqu'à 15 % d'économies d'énergie.

Cette option d'effacement est proposée par divers fournisseurs, notamment par ekWateur, qui en lien avec Voltalis, a lancé l'offre d'effacement avec le boîtier Narco.

Bon à savoir : Si ces écogestes permettent une réduction de la consommation, rien ne vaut une rénovation en profondeur du logement (isolation, changement du système de chauffage). Selon la Fondation Abbé Pierre, un logement bien rénové peut entraîner 60 % de consommations énergétiques en moins, soit 900 euros par an de gagné sur la facture énergétique. Pour financer les travaux, on peut demander des aides à la rénovation énergétique comme la Prime Energie ou MaPrimeRénov'.

Mis à jour le