Coronavirus : l'approvisionnement en électricité et gaz assuré

Electricité
Les citoyens français continueront a être alimenté en gaz et en électricité. Les entreprises du secteur de l'énergie s'organisent pour garantir l'approvisionnement et la sécurité de leurs employés.

Alors que des mesures de confinement ont été prises, certains Français s'inquiètent du risque de coupure de courant. L'alimentation en électricité et en gaz continuera. RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, se veut rassurant et annonce être en mesure "d'assurer la gestion du réseau et la sécurité d'alimentation en France à chaque seconde, tous les jours, même en cas de pandémie Covid-19".


Un plan "pandémie" mis en place par les énergéticiens

Malgré une possible vague d'absentéisme liée au confinement, les acteurs du secteur de l'énergie s'organisent pour empêcher la coupure de courant massive. Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir quand à une panne d'électricité ou de gaz. "Nous sommes entraînés à fonctionner avec des effectifs réduits. Le soir et les week-ends, nos centrales sont déjà pilotées par des équipes restreintes. Notre plan pandémie nous permet de faire fonctionner l'ensemble du parc avec 25 % de taux d'absentéisme pendant 3 mois et 40 % en cas de pic de l'épidémie", a fait savoir EDF.

Une modification du droit du travail pour faire face à l'épidémie

Dans les entreprises de l'électricité les salariés pouvant réaliser les missions à distance seront mis en télétravail. Pour les opérations nécessitant une présence obligatoire, l'organisation du travail sera modifiée de nature à préserver leur sécurité. Deux équipes travailleront douze heures d'affilée au lieu de trois équipes de heures. Cela permettra de garder une équipe de réserve. Ce changement nécessitera une adaptation temporelle du droit du travail. 

Il en va de même pour le secteur du gaz. Filiales d'EngieGRDF, le distributeur, et GRTgaz, le transporteur changeront leur organisation de travail pour garantir la sécurité de l'approvisionnement. La ministre Elisabeth Borne a expliqué que des "dispositions réglementaires" seraient mises en place pour "lever tous les freins éventuels". Les Français, ainsi que les infrastructures publiques n'ont donc pas à craindre une coupure de gaz et d'électricité

Mis à jour le