Acquisition d'Areva NP : la note d'EDF devrait rester inchangée

Le 3 juin 2015, le gouvernement se prononçait en faveur de la cession d'une partie de l'activité réacteurs d'Areva, (Areva NP), à EDF. Trois jours plus tard, l'agence d'évaluation financière Moody's rendait une note prévenant d'un potentiel impact crédit négatif pour la note de l'énergéticien.


Les prévisions pessimistes de Moody's...

Début juin, l'agence Moody's s'inquiétait de l'impact négatif que pourrait avoir une telle acquisition pour EDF. L'agence affichait à ce moment pour le géant français une note A1 assortie d'une perspective négative. L'agence d'évaluation américaine précisait tout de même que le réel impact de l'opération ne serait connu que lorsque "les termes exacts de la transaction seraient connus."

[...]l'impact final sur la solvabilité d'EDF dépendra des détails sur les termes de la transaction, qui font encore l'objet de négociations, ainsi que des mesures pour atténuer le risque que les dirigeants d'EDF et/ou le gouvernement français pourraient prendre. (Agence Moody's)

... contredites par une analyse de Standard & Poor's

La négociation qui a abouti à la reprise d'une part majoritaire d'Areva NP par EDF n'aurait finalement pas d'impact sur la notation de l'énergéticien. C'est ce que l'agence concurrente de Moody's a révélé ce matin, précisant qu'elle reverrait ses notes "après discussions et l'annonce par Areva de son plan de financement le 30 juillet". L'offre de 2 milliards d'euros d'EDF jugée "gérable" pour Standard & Poor's n'a en effet pas encore été acceptée par Areva.

Mis à jour le