APL : un mode de calcul qui change en 2021

réforme apl 2021
La méthode de calcul des APL change et de nombreux ménages verront le montant de leurs allocations évoluer.

La méthode de calcul des aides personnelles au logement (APL) distribuées par la Caisse d’allocation familiale (CAF) a changé le 1er janvier 2021. Ce faisant, le montant des allocations risque d'évoluer pour de nombreux ménages. Zoom sur cette nouvelle méthode de calcul.


APL : Comment sont pris en compte les revenus ?

Pour calculer le montant des APL, auparavant, on se basait sur les revenus de l'année N-2. Ainsi, pour les APL de 2020, on regardait les revenus de 2018. Tout cela était actualisé une fois par an au 1er janvier.

Aujourd'hui, la méthode de calcul prend en compte les 12 derniers mois glissants. Ainsi le montant des APL de février, mars et avril 2021 sera calculé sur les revenus de janvier 2020 à décembre 2020. D'autre part, les droits seront actualisés tous les trois mois. Ces nouvelles APL permettent de s'adapter aux fluctuations des revenus.

Un célibataire qui gagnait 1 000 € mensuels en 2019, puis 1 100 € en 2020, verra ses APL baisser progressivement et sur un an de 77 à 44 € mensuels. A l’inverse, un salarié qui connaît une période de chômage partiel d’avril à août 2020 verra ses APL augmenter d’environ 30 € par mois - Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée au Logement

A noterPour l'année 2021, les étudiants de moins de 28 ans au 1er septembre 2020 ne sont pas concernés par la réforme des APL. Leurs droits et le montant de l’APL sont maintenus, mêmes s'ils sont salariés ou boursiers.

Quelles modalités de versement ?

APL CAF 2021 reforme

La méthode de calcul change mais les modalités de versement restent les mêmes. Les APL seront versées tous les mois, le 5. Il ne sera pas non plus nécessaire d'actualiser tous les trois mois ses revenus. La CAF se mettra en relation avec le fisc. Elle calculera le montant des allocataires en fonction de leur prélèvement à la source.

Simplement, il faudra bien penser à indiquer à la CAF tout changement important. Il peut s'agir d'un déménagement, de la naissance d'un enfant ou encore d'un mariage ou d'un PACS.

Bon à savoir :Le loyer n'est pas le seul poste de dépenses dans un logement. D'autres éléments entrent en jeu. Or, faire baisser les charges, c'est possible ! Par exemple, pour réduire la facture d'électricité et de gaz, on peut changer de fournisseur d'énergie. C'est gratuit, sans engagement et peut induire jusqu'à 200 € d'économies par an. Pour trouver l'offre la moins chère, le plus simple reste de passer par un comparateur.

Mis à jour le