Assurance loyers impayés : quelles garanties pour les propriétaires ?

Le marché du logement comme celui de l’assurance changent. Ainsi, en 2019, comment un propriétaire-bailleur peut-il faire en sorte de garantir ses revenus mensuels ? Quelles solutions sont à sa disposition afin d’éviter les impayés ? Et puis, d’ailleurs, que vient faire l’assurance là-dedans ? Selectra fait le point.

Propriétaire-bailleur : les impayés du loyer, une source d’angoisses


Malheureusement, dans le monde de la location, la confiance ne règne pas.

Dans l’immobilier, il est des problématiques récurrentes. Et le cas des loyers impayés en est l’une des plus importantes. Pour les propriétaires, l’impayé des reversements mensuels par le locataire est bien souvent source d’angoisses et d’appréhension, et cette peur a une influence directe sur certaines dynamiques du monde de la location.

Les conséquences sont bien sûr non négligeables en cas de défaut de paiement, surtout lorsque l’on sait que nombre de propriétaires-bailleurs remboursent bien souvent eux-mêmes un prêt immobilier grâce aux revenus mensuels du loyer. Bien se couvrir et anticiper d’éventuelles complications n’est pas un luxe, car une procédure d’expulsion pour un mauvais payeur emmène elle-même son lot de contrariétés et de frais.

Alors, que peut faire un propriétaire-bailleur pour tenter de sécuriser ses revenus et faire en sorte de prévenir tout désagrément ? L’assurance est, bien sûr, la solution incontournable.

Garant et assurance loyer impayé : incompatiblesBien souvent, à la place d’une assurance loyer impayé, la solution apportée afin d’éviter des défauts de paiement de la part d’un locataire est d’exiger la présence d’un garant, lequel peut prendre le relais des règlements si besoin. À noter qu’il n’est pas possible de cumuler le garant à une assurance loyer impayé.

Assurance loyer impayé : peut-on cumuler plusieurs garanties ?

Vous êtes propriétaires bailleurs ? L'assurance habitation de votre locataire ne couvre pas tous les sinistres. Pour protéger votre bien, souscrivez une assurance propriétaire non occupant ou une assurance garantie loyer impayé. La simulation en ligne est totalement gratuite et vous prendra 3 minutes.


Quelle garantie est la plus adaptée pour un propriétaire ?

Dans le jargon, on appelle cela la GLI, ou « garantie loyer impayé ». Cette couverture est un moyen pour le propriétaire assuré d’obtenir une compensation en cas d’impayé de la part du locataire, sous la forme d’une indemnisation. Cette garantie est comprise dans un contrat pour une assurance loyer impayé et bien souvent, celle-ci est complétée par d’autres garanties. Il faut absolument prendre le temps de bien considérer et étudier les détails de l’engagement entre le propriétaire et l’assureur avant de signer quoi que ce soit. Comme pour tout contrat d’assurance, l’attention est de rigueur. Désormais, il existe même des assurances loyer impayé dématérialisée. En conséquence, il est donc essentiel de bien considérer ses options.

En tant que propriétaire-bailleur, il faudra répondre à certaines conditions pour accéder à la GLI. Les assureurs doivent aussi se préserver, et font donc bien souvent preuve d’exigence. Ainsi, les attentes des assureurs vont se porter sur la nature des candidats à la location. Et c’est aussi ces critères qui entraînent du côté des propriétaires un certain niveau d’intransigeance. Par exemple, le contrat de travail à durée indéterminée – ou CDI – est privilégié.

La souscription à un contrat d’assurance comprenant la GLI se fait auprès de compagnies d’assurance privées. Elle est donc bien souvent non cumulable avec d’autres solutions de couverture, par exemple la garantie Visale, un dispositif public mis en place en 2016. Pour les propriétaires, celle-ci équivaut à la sécurisation de ses revenus locatifs sur 3 ans. Concrètement, la garantie Visale représente une caution destinée à certains locataires, et celle-ci peut aller jusqu’à 36 mensualités maximum.

Enfin, l’assurance loyer impayé a un coût. Pour le propriétaire-bailleur, il faudra compter un investissement financier équivalent à environ 3 % du montant du loyer demandé au locataire.

Garantie loyer impayé : elle peut couvrir plusieurs chosesAu-delà de son rôle principal concernant les défauts de paiement, la GLI permet d’encadrer un certain nombre de situations pouvant être contraignantes pour le propriétaire. Par exemple, si ce dernier récupère son logement dans un mauvais état, l’assurance compense. Les spécificités peuvent varier en fonction des contrats d’assurance.

Rétablir la confiance entre propriétaires-bailleurs et locataires : la solution est-elle dans le privé ?


En 2019, le paysage de l’assurance loyer impayé pourrait bien se métamorphoser.

Depuis plusieurs mois, le marché de l’assurance voit aussi naître quantité de solutions alternatives, à l’instar de Youse. Cette garantie 100 % digitale, portée par la start-up du même nom, aussi filiale de CNP Assurances, est là pour rassurer les propriétaires. Peu importe le statut professionnel du locataire, Youse peut se porter garant.

Comme l’expliquait au Parisien Magali Noé, directrice générale de Youse pour l’Europe, le principe est simple : « Le locataire nous paye le loyer et c’est nous qui le reversons chaque mois à date fixe à son propriétaire. [...] En plus du salaire, nous prenons en compte les rémunérations variables, l’épargne et les pensions alimentaires, et le revenu mensuel doit être égal à 2,5 fois le loyer, au lieu de 3 comme pratiqué habituellement ».

Avec le temps et les transformations du paysage de l’emploi, la façon d’accéder au logement change. Les profils autrefois exigés par les propriétaires-bailleurs sont de moins en moins communs, et il existe en ce sens un véritable gouffre entre la réalité sociale et économique des locataires et leurs futurs propriétaires. Des solutions comme celle de Youse viennent apporter une alternative, et il ne serait pas surprenant d’en voir de nouvelles se multiplier dans le futur.

Propriétaire-bailleur et allocations logement : comment ça marche ?Peu de propriétaires-bailleurs le savent, mais si leur locataire touche une allocation logement, il est possible de demander à ce que celle-ci lui soit directement reversée. Ce dernier peut aussi bénéficier des conseils de Selectra et de ses quatre solutions pour assurer le paiement de ses loyers, et ce en toute tranquillité.

Mise à jour le