Inondations dans l’Aude : 16 000 déclarations de sinistres enregistrées auprès des assurances

Suite aux intempéries survenues en Aude et dans les départements limitrophes, les assureurs ainsi que les mairies et le gouvernement ont mis en place des dispositifs pour aider les sinistrés.

Les intempéries meurtrières qui ont eu lieu dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 octobre 2018 ont touché quatre départements français, et tout particulièrement l’Aude. Face à cette catastrophe naturelle, gouvernement, mairies et assureurs ont fait preuve d’une grande réactivité, mettant en place des dispositifs visant à faciliter les démarches des sinistrés.

Inondations dans l’Aude : quelques rappels des faits

L’épisode météorologique qui a eu lieu dans l’Aude dernièrement a été à l’origine de conséquences désastreuses. Des situations qu’il est essentiel de prendre en considération avec sérieux tant elles sont tragiques, mais aussi régulières.

De nombreuses personnes ont subi des inondations, lesquelles étaient directement dues aux intempéries qui ont eu lieu les 14 et 15 octobre 2018. Des dégâts matériels qui se sont accompagnés d’un bilan meurtrier : quatorze personnes ont perdu la vie.

Rapidement après les faits, l’ex-ministre de l’Intérieur Édouard Philippe a annoncé la mise en place d’une « procédure de catastrophe naturelle accélérée » afin que les sinistrés puissent accéder plus rapidement à un remboursement par leurs compagnies d’assurances. Les personnes concernées ont dès lors pu déclarer les sinistres dus à une catastrophe naturelle et se faire indemniser grâce à la couverture de leur assurance habitation. Ces déclarations se font normalement dans les dix jours suivants l’arrêté ministériel. « La garantie catastrophes naturelles prévoit la prise en charge des dommages matériels directs causés uniquement aux biens assurés si ceux-ci sont couverts dans le contrat d’assurance », précise la Fédération française de l’Assurance – ou FFA – sur son site officiel.

Exceptionnellement, pour les communes en état de catastrophe naturelle, les compagnies d’assurance ont déclaré s’engager à accepter des déclarations de sinistres jusqu’au 30 novembre 2018. « Nous incitons les assurés à contacter dès que possible leurs assureurs. Leurs dossiers d’indemnisation pourront ainsi être rapidement traités. Mobilisée sur le terrain, la profession met tout en œuvre pour faciliter le retour à la vie normale », a déclaré Bernard Spitz, le président de la FFA.

  • Déclaration pour les sinistrés, quelques infos essentielles :
  • Procédures de déclaration : Internet, lettre simple, téléphone – tous les moyens sont pris en compte,
  • Justificatifs : tout type de justificatif est accepté au vu de la situation exceptionnelle,
  • Communes en état de catastrophe naturelle : date limite de la déclaration de sinistre repoussée au 30 novembre 2018,
  • Indemnisations : les avances sont versées « selon les besoins, avec une attention toute particulière portée aux personnes en grande difficulté », précise la FFA.

Inondations du mois d’octobre 2018 : le bilan des assurances


Les intempéries d’octobre 2018 ont eu des conséquences désastreuses dans plusieurs départements. L’Aude a été particulièrement touchée. Aujourd’hui, l’heure est au rétablissement.

Quinze jours après les faits, il est temps de faire le bilan. De manière générale, l’efficacité et la rapidité de la réponse à cette catastrophe ont été saluées. En tout, suite aux inondations de mi-octobre qui ont touché l’Aude, l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et le Tarn, quelque 16 000 déclarations de sinistres ont été enregistrées auprès des assurances. Cela revient à un coût total estimé à 200 millions d’euros.

Selon les chiffres de la FFA, ce coût se répartit entre plusieurs prises en charge :

  • Habitation : 68 %,
  • Automobile : 18 %,
  • Biens professionnels : 14 %

« Les assureurs mettent tout en œuvre pour faciliter leur retour à une vie normale et les accompagnent dans l’indemnisation de leurs biens, la reconstruction de leurs logements et la reprise de leurs activités professionnelles », a expliqué Bernard Spitz. En tout, les professionnels de l’assurance ont estimé le nombre de sinistres causés par ces intempéries à 30 000, dont 90 % des dommages situés dans l’Aude.

Au-delà de la réponse institutionnelle et celle des assureurs, de nombreuses démarches parallèles ont permis d’alléger ce lourd bilan. À l’instar de l’association Aude Solidarité, qui a réussi à collecter 300 000 € de fonds, lesquels seront reversés aux particuliers sinistrés.

Inondations dans l’Aude : la mobilisation des assureursEn tout, les intempéries ont mobilisé près de 200 experts. Il y a eu un véritable élan de la part des compagnies d’assurance, qui depuis les événements ont mis un grand nombre de dispositifs en place afin de faciliter les démarches des personnes souffrant des conséquences de ces intempéries.
Mise à jour le