Mutuelle santé : pourquoi paye-t-on beaucoup plus cher en vieillissant ?

Mutuelle santé : pourquoi paye-t-on beaucoup plus cher en vieillissant ?

On le sait : plus on vieillit, plus la complémentaire santé coûte cher. Mais pourquoi ? Car pour évaluer le risque, les assureurs se basent essentiellement sur une chose. Et contrairement aux idées reçues, ce n’est pas l’état de santé qui détermine le prix des cotisations, mais l'âge – avec des tarifs parfois trois fois plus élevés chez les seniors que chez les jeunes.


Comparateur mutuelle

🔎 Envie de changer de mutuelle santé ? Service gratuit

Comparer gratuitement les complémentaires santé en fonction de votre profil auprès de plusieurs assureurs en contactant un conseiller.

  • En bref : En matière d’assurance santé, c’est bien l’âge qui prime
  • Malgré une diminution importante des dépenses santé des Français en 2020 en raison de la crise du Covid-19 et des confinements, le rôle des mutuelles reste essentiel ;
  • 97 % de la population française est couverte par une mutuelle santé ;
  • Néanmoins, année après année, le coût de la complémentaire santé ne cesse de grimper, et il semblerait que cela s’accentue avec l’âge de l'assuré ;
  • Selon une récente étude de Lecomparateurassurance.com, à niveau de garanties similaires, les seniors payeraient ainsi trois fois plus cher que les jeunes.

Quel rôle pour la complémentaire santé en période de crise sanitaire ?

En temps de crise sanitaire, le rôle de l’assurance santé est essentiel. Bien que les Français bénéficient de la Sécurité sociale, la complémentaire est souvent indispensable afin d'être indemnisé correctement – tout particulièrement pour certains types de soins plus onéreux, comme en dentaire et en optique.

En 2020, pour la première fois depuis de nombreuses années, les dépenses de santé des Français ont significativement chuté. C’est ce qu'avance une étude du courtier en assurances Verspieren, dont les données enregistrent un recul de 23,7 % par rapport à 2019. Cela s’explique évidemment par la pandémie de Covid-19, puisqu’en période de confinement, beaucoup de personnes ont renoncé à se faire soigner.

depenses mutuelle sante

Néanmoins, une baisse des prestations de santé circonstancielle n’est pas équivalente à une baisse de souscriptions aux complémentaires. Celles-ci sont encore omniprésentes dans la vie des consommateurs, et elles ont un coût, qu'ils se fassent soigner ou non. De nombreux spécialistes anticipent d’ailleurs un rattrapage sur les soins par les Français dans les mois à venir. De fait, le constat posé par le document de Verspieren amène à des questionnements concernant les tarifs des mutuelles santé, lesquels grimpent chaque année, grignotant toujours un peu plus le pouvoir d'achat des assurés.

Les consommateurs payent le prix fort pour leur couverture santé. Si l’objectif des complémentaires est avant tout de s’adapter aux besoins et profils des assurés, il est également nécessaire qu’elles s’ajustent à leur budget. Pourtant, non seulement les tarifs des mutuelles augmentent avec les années, mais ils augmentent aussi avec l’âge.

Mutuelle santé : pourquoi les seniors payent-ils trois fois plus cher que les jeunes ?

Premier constat de l’étude de Lecomparateurassurance.com : les garanties assurantielles se renforcent avec l’âge. Cela semble évident, mais au fil de sa vie, les besoins que l’on a en matière de santé évoluent, ils se précisent et se régularisent.

complemntaire sante hausse depense

Les 18-30 ans seraient donc seulement 17 % à opter pour des garanties renforcées sur leur complémentaire santé (dépassements d'honoraires, meilleure couverture optique ou dentaire, etc.), contre 47 % pour les garanties dites « classiques ». En vieillissant, le souci de mieux se protéger se fait ressentir, puisque les 41-54 ans sont plus de 26 % à souscrire aux garanties renforcées, et les 55-65 ans atteignent pratiquement les 30 %. Enfin, à partir de 55 ans, seul un Français sur trois opterait pour les garanties classiques.

Logiquement, plus l’étendue de la couverture assurantielle santé est significative, plus les prix augmentent. Cependant, selon l'étude, toutes garanties confondues, la cotisation moyenne mensuelle subirait une hausse de 322 % entre les 18-30 ans (avec 37,91 euros) et les 66-75 ans (avec plus de 122 euros). Cela revient donc à tripler l’engagement financier dédié à sa complémentaire santé du début de sa vie adulte jusqu’au moment de sa retraite.

Si un meilleur niveau de garanties peut en partie expliquer cette hausse tarifaire spectaculaire, elle ne suffit pas à elle seule à la justifier. En effet, à niveau de garanties similaires, plus les consommateurs vieillissent plus les tarifs des contrats s'envolent, est-il indiqué. Ainsi, que ce soit pour un contrat avec garanties classiques ou pour un contrat avec garanties renforcées, entre jeunes et seniors, le coût de l’assurance santé triple.

Mutuelle santé : tarifs moyens des cotisations mensuelles selon l’âge de l’assuré
Tranche d’âges Contrat avec garanties classiques Contrat avec garanties renforcées
18-30 ans 28,44 euros 58,99 euros
41-54 ans 56,53 euros 117,78 euros
66-75 ans 89 euros 180,05 euros

Source : « Mutuelle santé : Entre jeunes et seniors, des tarifs multipliés par 3 », étude réalisée par lecomparateurassurance.com, publiée le 12 avril 2021.

Alors, à quoi est dû ce phénomène ? D’après Lecomparateurassurance.com, la réponse est simple : c’est le risque lié à l’âge qui est identifié comme « un facteur prépondérant », et non l'état de santé des assurés. Afin d’évaluer ce qu’ils couvrent, les assureurs se réfèrent donc avant tout à ce critère. « Les consommateurs payent le poids de leur âge, non pas celui de leur santé », conclut l’étude.

Face à cette situation, une option incontournable : comparer les offres régulièrement et faire des demandes de devis pour mutuelle santé afin de trouver le niveau de garanties adapté à ses besoins, au meilleur prix.

Rappelons qu’en France, 3 millions de personnes sont toujours sans complémentaire santé.

Mis à jour le