Lovys : une application pour gérer ses contrats d'assurance depuis son smartphone

En 2019, les choses continuent de bouger dans le monde de l’assurance, et plus que jamais, les offres digitales prennent de la place sur un marché en pleine métamorphose. La start-up française Lovys participe pleinement à ce renouvellement, en proposant une application sur smartphone pour centraliser la gestion de ses contrats d’assurance.

Assurances et ère digitale : la longue voie du changement

Plus que jamais, ces derniers mois, le paysage de l’assurance se métamorphose. Les usages changent, et les offres aussi. En 2018, Leocare – qui propose des offres 100 % mobile et a été créé par l’insurtech française Insurlytech – tentait de réaliser le profil type du consommateur contemporain à l’ère de l’assurance 100 % digitale. Car celle-ci devient omniprésente et les offres se multiplient, traduisant une réelle demande de la part des assurés.

La domotique et l’automation des objets du quotidien ainsi que le rapport plus direct aux clients sont venus bouleverser leurs attentes en matière de services et prestation. Les particuliers veulent des offres :


Pour les clients, il est désormais indispensable de bénéficier d’offres modulables.

  • Personnalisées,
  • Modulables,
  • Sans engagement.

Selon certaines données, dont l’étude Quadient de mai 2018, 29 % des Françaises et des Français assurés géreraient leur contrat depuis une application mobile. La dématérialisation des services se fait petit à petit, et le secteur de l’assurance n’y échappe évidemment pas. Les applications permettent entre autres de gérer ses contrats à distance, d’obtenir des conseils en ligne et même de prendre en charge d’éventuels sinistres. Bien sûr, ces changements d’usage sont impactés par l’arrivée des millennials sur le marché, plus susceptibles d’utiliser leur smartphone pour ce genre de services.

Dans ce contexte, il n’est donc pas surprenant de voir se multiplier les offres digitales, et c’est au tour de l’assurtech Lovys d’apporter sa pierre à l’édifice.

Assurances et dématérialisation : une voie incontournableDepuis 2018, l’article L.111-10-I du Code des assurances permet aux assureurs d’obliger leurs clients à faire usage de la voie dématérialisée pour la gestion des contrats d’assurance. L’article précise entre autres qu’excepté « lorsqu’il est indiqué dans le contrat conclu que le service fourni est de nature exclusivement électronique, l’assureur, l’intermédiaire ou le souscripteur doit informer l’assuré du droit de celui-ci de s’opposer à l’utilisation de ce support dès l’entrée en relation ou à n’importe quel moment ; il est tenu de justifier à tout moment de la relation que cette information a bien été portée à la connaissance de l’assuré ».

Lovys : proposer une assurance plus libre et transparente

La start-up Lovys a été lancée 2017. Que propose-t-elle ? Une simple application offrant des couvertures dans l’air du temps et dédiée à la centralisation de la gestion des contrats d’assurance. À noter que Lovys a de nombreux partenaires dans le monde de l’assurance, une dizaine, dont Cardif de BNP Paribas, Generali, Helvetia, La Parisienne et la Maif.

Répondant aux attentes contemporaines vis-à-vis des services, Lovys est sans engagement, et sa souscription se fait sous forme d’abonnement mensuel et renouvelable. Et, évidemment, chaque contrat est personnalisable. De plus, l’utilisation de l’application Lovys permet aussi de visualiser les dépenses liées à l’assurance et de savoir exactement pour quoi l’on est couvert en temps réel, ainsi que les garanties dont on bénéficie. Visuellement, Lovys s’apparente à un jeu de construction au cœur duquel on ajoute et enlève des briques à l’envi, hormis qu’ici, les briques sont des services assurentiels.

Avec Lovys, la démarche rejoint aussi l’envie de certaines compagnies d’assurance voulant retrouver la confiance de leurs clients grâce à une certaine transparence. Pour le créateur de la start-up, João Cardoso, il semble que l’ambition soit claire : se mettre à jour et proposer un nouveau modèle, déjà populaire pour d’autres services, dont le divertissement : « Nous proposons un abonnement mensuel sans engagement, comme le fait Netflix ou Spotify », précisait-il à La Tribune. Ajoutant aussi que l’entreprise a travaillé au développement d’« une plateforme technologique qui permet de transformer les contrats annuels en abonnements mensuels ».

À ce jour, Lovys propose deux offres, mais à n’en pas douter, sa proposition devrait s’enrichir dans les mois à venir. Une assurance automobile est déjà en préparation, laquelle est développée aux côtés de la Maif. Le lancement est prévu pour le deuxième trimestre 2019.

  • Que proposent donc Lovys et son application mobile ?
  • Une assurance habitation : une offre flexible à partir de 12 € par mois et évidemment sans engagement,
  • Une assurance pour smartphone : une couverture casse et vol à partir de 3,99 € par mois, toujours sans engagement.
Mise à jour le