Zone blanche : comment se connecter à Internet en zone blanche ?

Vous habitez en pleine montagne ou à la campagne, vous aimez votre tranquilité et la sensation d'être loin de tout ? Difficile toutefois de ne pas pouvoir être joint ni d'avoir accès à Internet dans son quotidien. C'est votre cas ? Il est plus que probable que vous vous trouviez en zone blanche. Qu'est-ce qu'une zone blanche et comment faire pour utiliser Internet malgré tout ? Les réponses à ces questions dans notre article !

Qu’est-ce qu’une zone blanche ?

Zone blanche mobile : pas de réseau mobile

no-reseau

Une zone blanche mobile est une zone dans laquelle aucun opérateur de réseau (même les plus connus comme Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free) n'est déployé, que ce soit en 2G ou en 3G.

Aucun réseau, que ce soit en téléphonie mobile ou en Internet mobile n’est disponible.

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes) définit une zone blanche comme “une zone qui n'est couverte par aucun opérateur mobile”.

Pour être sûr de ne pas vous retrouver en zone blanche pendant vos vacances ou avant un déménagement, vous pouvez vérifier le réseau auprès de votre opérateur mobile ou directement sur place si possible, depuis votre smartphone.

test-reseau

En cas de doute, vous pouvez vous rendre dans les réglages de votre téléphone (voir photo) et voir quel opérateur est présent dans votre zone. Vous pourrez ainsi choisir votre opérateur et votre forfait en fonction.

Autre moyen sûr, la cartographie des pylônes, qui vous permet de savoir si vous captez ou non dans une zone précise. L'ANfr (Agence Nationale des Fréquences) publie cette cartoradio avec tous les sites de téléphonie mobile, de radio, de TV et de satellite.

Le site Antennesmobile propose une présentation plus simple des données de l’ANFr, si cela ne vous paraît pas très clair.

Les zones blanches ne doivent pas être confondues avec les espaces blancs, qui sont les fréquences non utilisées (communication, télévision, radiophonie, etc.) entre les bandes de fréquences.

Zone blanche ADSL : pas de réseau haut débit fixe

En zone blanche ADSL, il n’y a pas de réseau haut débit fixe, quel que soit le FAI (fournisseur d’accès à Internet).

Pour vous assurer de votre éligibilité ADSL et donc être sûr que vous ne vous trouvez pas en zone blanche, vous pouvez contacter Selectra au 09 75 18 33 47. Un conseiller teste votre éligibilité et vous aide à trouver l'offre partenaire la plus adaptée à vos besoins. Vous pouvez également choisir de vous faire rappeler gratuitement.

Vous pouvez également faire un test d’éligibilité ADSL gratuitement sur les sites des différents opérateurs.

Il faut savoir que moins de 2% de la France se trouve en zone blanche, il s’agit de zones peu peuplées et rurales (à la campagne ou à la montagne par exemple). Ces parties de territoire faisant partie des moins peuplées, il s’avère moins rentable pour les opérateurs de financer les équipements adéquats par rapport au nombre d’abonnés éventuel.

Zone grise : desservie par un seul opérateur

Sur le même principe que les zones blanches, les zones grises sont des zones desservies seulement par un ou deux opérateurs au maximum.

Ces zones ne sont donc pas classées zones blanches mais le réseau est de mauvaise qualité voire absent pour certains habitants.

Qu'est-ce qu'une zone d'ombre ? On parle de zone d’ombre quand une zone a accès à Internet mais de mauvaise qualité, en raison de l’éloignement des installations par rapport à la zone en question.

Déploiement dans les zones blanches

L’Etat ainsi que les collectivités territoriales mettent tout en oeuvre pour lutter contre ces zones blanches en France, dans le cadre du programme "zones blanches-centres bourgs". Dans cette idée, les pouvoirs publics ont décidé de faire profiter les opérateurs de subventions, afin qu’ils installent le matériel nécessaire.

La fin des zones blanches devrait être effective d’ici 2018, 4 ans avant le terme du Plan France Très Haut Débit pour le fixe, qui dans la même optique, veut donner, d'ici 2022, accès au Très Haut Débit à tous, pour rétablir les inégalités liées au réseau en france.

Début 2016, Emmanuel Macron a annoncé, lors d’une "réunion de mobilisation pour la couverture mobile des territoires ruraux", que 30 millions d’euros allaient être mis en jeu pour financer les installations nécessaires à la disparition des zones blanches.

Les opérateurs ont ainsi eu les moyens de couvrir en 3G les zones en question, faisant passer la couverture des zones blanches de 75 à 82% en 3 mois, soit 3140 zones sur les 3816. L’ensemble des lieux restants doit être pris en charge depuis le 30 juin 2017.

A titre informatif, voici la couverture 3G des zones blanches par opérateur (données de l'ARCEP de mai 2017).

Opérateur Couverture 3G en janvier 2017 Couverture 3G en avril 2017
79% 89%
76% 87%
84% 87%

Voici maintenant la couverture 4G des zones blanches par opérateur (données de l'ARCEP de mai 2017).

Opérateur Couverture 4G en janvier 2017 Couverture 4G en avril 2017
54% 57%
50% 66%
52% 63%

Aucun chiffre concernant la couverture des zones blanches entre janvier et avril 2017 n’est présent pour Free. L’opérateur ne fait en effet partie du projet de déploiement que depuis peu. Le réseau Free est toutefois présent dans plus de 1500 communes en zone blanche (sur 3800) et couvre les zones blanches en 2G, 3G ou 4G toute bande confondue à 45%, contre 58% pour Orange, 68% pour SFR et 66% pour Bouygues Telecom (en mai 2017).

On constate une augmentation sans conteste de la part des opérateurs qui respectent bien leur engagement. Si sur la 3G ou la 4G, les zones blanches disparaissent peu à peu, certaines communes, ayant accès au réseau, restent seulement éligibles à la 2G, permettant ainsi à leurs habitants de profiter des communications mobiles mais les empêchant de naviguer sur Internet depuis un smartphone.

Concernant la 2G en zone blanche, Free dispose d’un accord de partage avec Orange mais aucun pour le moment n’a été fixé avec SFR et Bouygues Telecom.

Zones blanches : quelles solutions pour accéder à Internet ?

Pour lutter contre les zones blanches en termes de téléphonie mobile, les opérateurs se mettent d’accord pour mettre en place un partage passif (installations d’un opérateur uniquement, mises à disposition des autres opérateurs) ou un partage actif (partage des infrastructures ainsi que des antennes entre les opérateurs).

Concernant les zones blanches ADSL, bien que cette technologie couvre plus de 98% de la population, les 2% restants doivent trouver des solutions pour pallier ce manque d’accès à Internet.

Plusieurs solutions alternatives existent pour permettre aux habitants de ces zones blanches de capter du réseau, que ce soit en termes d’Internet fixe ou de réseau mobile.

Internet grâce aux RIP

Les zones d'initiative publique correspondent aux zones qui ne bénéficient pas d'Internet grâce aux opérateurs privés qui trouvent ces zones trop peu rentables pour y investir. Pour pallier cela, les collectivités territoriales proposent des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) afin de développer le Très Haut Débit.

Les RIP sont donc des réseaux d’initiative publique, qui permettent aux particuliers comme aux professionnels d'accéder à Internet grâce aux FAI (fournisseurs d'accès à Internet) de France. Ces RIP sont financés à moitié par les revenus perçus des FAI et par les subventions publiques et l'Etat pour la seconde moitié.

Les réseaux d'initiative publique ont un rôle très important dans le déploiement des réseaux Très Haut Débit. Ils entrent en jeu pour faire disparaître les zones blanches et les zones grises en privilégiant la fibre. Au 31 mars 2017, 860 000 logements étaient éligibles à la fibre optique FTTH dans ces zones d'initiative publique et plus de 30% avait accès au Très Haut Débit.

Internet par satellite

parabole

Utiliser Internet par satellite signifie que l’accès à Internet se fait grâce à des paraboles.

Certains opérateurs dits alternatifs (on parle par exemple de Nordnet, le plus connu) mettent à disposition Internet via cette technologie satellite.

La parabole doit être bien située et bien orientée (en direction du satellite), puis reliée à votre modem, via un câble coaxial.

En cas de souscription à une offre Internet par satellite, vous devez faire installer une parabole sur votre toit ou sur votre façade.

Le prix d’un abonnement Internet par satellite varie en fonction de vos besoins Internet. Les frais d’installation et du matériel sont d’environ 400€, mais sachez que vous pouvez tout à fait être subventionné pour cette démarche, vous n'aurez donc pas à payer ces frais. Si aucune subvention ne vous est octroyée, il existe également des kits satellite, disponibles en location. Une solution bien moins chère, qui vous coûtera environ 8€/mois.

Ainsi, lorsque vous utilisez Internet, vos données ou recherches sont d’abord transmises au modem (lui-même relié à la parabole installée sur le toit par exemple), puis envoyées au satellite. Même en zone blanche, vous pourrez bénéficier d'un débit jusqu'à 22 Mbits/s en débit descendant et jusqu'à 6 Mbits/s en débit montant.

Il existe plusieurs fournisseurs d’Internet par satellite : Ozone, Numerisat, NordnetEuropasatSkyDSL. Ces distributeurs utilisent les satellites d'Eutelsat, de SES Astra et d'Avanti. Ce dernier est cependant utilisé uniquement par Numerisat. Auparavant, il y avait aussi Vivéole, Sat2way, IDHD qui ont depuis été rachetés par Europasat. Quant à Alsatis, l'opérateur a cessé de proposer des offres d'Internet par satellite.

 

 

Infos — Souscription NordNet

Un conseiller vous aide à trouver l'offre NordNet la plus adaptée à vos besoins

Internet par ondes radio avec Wimax

Utiliser les ondes hertziennes, c’est le principe d’Internet par Wimax. Grâce aux installations radio, vous pouvez profiter d’Internet Haut Débit, même en zone blanche ou zone grise. Internet par Wimax (Worldwide Interoperability for Microwave Access), c'est avoir accès à un réseau sans fil qui transmet vos données via les ondes radio.

En pratique, une station radio Wimax (BTS) est installée dans votre quartier et reliée au réseau fibre d'un fournisseur. C'est depuis cette station BTS, positionnée dans un rayon de 20 à 30 km de chez vous, que les ondes Wimax sont diffusées. Pour en profiter, vous pouvez ensuite faire installer une antenne sur votre toit (aussi simplement qu’une antenne TV). Pour une meilleure réception, votre antenne doit être dirigée vers la station BTS.

Les informations sont transférées, par ondes radio, entre votre antenne et la station radio Wimax (qui héberge elle-même une antenne). Cette technologie est souvent utilisée pour les zones blanches, elle permet d’atteindre un débit théorique maximum de 70Mbits/s. En pratique, le débit se situe plûtot en moyenne autour de 25Mbits/s.

Il est impératif qu’il y ait le moins de perturbations possible (habitations, arbres, montagnes, etc.) entre votre station radio et celle qui transmet les données, pour bénéficier d’un réseau correct et éviter les interférences.

L’installation d’une antenne donne accès à Internet fixe et mobile à tous (professionnels comme particuliers). L’avantage (par rapport à Internet par satellite par exemple) c’est que le temps de latence est plus faible. En effet, la distance entre le modem et l’antenne est bien plus courte que celle vers un satellite. Cette technologie permet même aux habitants d’une zone blanche de faire des jeux en ligne, de faire des appels vidéos, etc. Le débit avec Internet par satellite ne le permettant pas.

L’entreprise la plus connue est Infosat Telecom, qui permet à 1000 communes de profiter d’Internet Haut débit en France métropolitaine.

Un abonnement à Internet par Wimax vous revient à environ 40 ou 45€/mois en fonction du fournisseur choisi.

Internet par clé 3G ou clé 4G

clé-3G

Grâce à une clé 3G ou une clé 4G, vous avez facilement accès à Internet depuis votre ordinateur, quel que soit l'endroit où vous vous trouvez.

Ainsi, si vous vous situez dans une zone blanche ADSL mais que vous avez accès au réseau mobile, une clé 3G ou clé 4G est une très bonne solution.

Le fonctionnement des clés 3G/4G est simple. Elles se branchent (comme une clé USB) dans le port USB de votre ordinateur et vous permet d’accéder à Internet en captant le réseau 3G ou 4G de l’opérateur dont elle dépend.

Si vous avez souscrit un abonnement clé 3G/4G avec SFR par exemple, vous capterez le réseau SFR. Pensez à regarder quel est le meilleur réseau dans votre localisation.

Une autre solution similaire existe, le hotspot 4G. Sur le même principe, si vous êtes en zone blanche ADSL mais bénéficiez d’une couverture satisfaisante en réseau mobile, cette box portative retransmet le réseau mobile qu’elle capte et vous permet de vous connecter à Internet en wifi.

L’avantage d’un hotspot 4G c’est qu’il ne nécessite pas d’être branché. Vous pouvez donc profiter d’Internet depuis plusieurs appareils (même ceux sans port USB) en même temps. Pratique pour les familles ou si vous partez entre amis !

Si la 4G permet d’atteindre un débit jusqu’à 150 Mbits/s, vérifiez bien la couverture réseau ! En effet, la France est pour l'instant mieux couverte en 3G qu’en 4G.

Mise à jour le