Le Très Haut Débit pour tous en très bonne voie !

Grâce au Plan Très Haut Débit en cours, le déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile (fibre FTTH) est très rapide. En effet, il dépasse l'objectif intermédiaire fixé. Cependant, les opérateurs vont être confrontés à quelques problèmes. L'objectif final pourra-t-il être atteint à temps ?

Le Très Haut Débit pour tous : une priorité pour le gouvernement

L'accessibilité du numérique pour tous est devenue une priorité pour les gouvernements en place depuis plusieurs années. Sous le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, un projet a vu le jour le 28 février 2013, appelé Plan France Très Haut Débit. Son objectif est d'offrir à chaque foyer français l'accès à Internet en très haut débit en 2022. Cela représente 80% de la population couverte par la fibre optique jusqu'au domicile (fibre FTTH) et 20% par le réseau câblé. Pour parvenir à atteindre cet objectif, un palier a été fixé pour 50% de la population couverte par la fibre FTTH d'ici fin 2017.

Les fournisseurs d'accès à Internet et les collectivités territoriales travaillent ensemble : les premiers peuvent déployer leur propre réseau fibre optique ou bien utiliser les Réseaux d'Initiative Publique (abrégés RIP), les collectivités territoriales mettent à disposition les infrastructures nécessaires pour le déploiement des réseaux Internet.

Le territoire français est ainsi divisé en deux grandes zones :

  • D'initiative privée avec un déploiement par les opérateurs privés qui représentent 57% de la population et 10% du territoire. On les retrouve principalement dans les zones très denses.
  • D'initiative publique avec un déploiement par les collectivités territoriales représentant 43% de la population et 90% du territoire. Elles correspondent aux zones peu denses.

Une très bonne situation pour ce deuxième trimestre 2017

fibre optique très haut débit

Le déploiement du Très Haut Débit est en avance sur le calendrier. En effet, l'objectif intermédiaire fixé à 50% de la population couverte a été atteint au cours de l'année 2016. Nous n'avons pas encore le pourcentage de couverture pour le deuxième trimestre, mais au premier trimestre de cette année, plus de 52% de la population française était couverte par le très haut débit. Il s'agit là d'une très bonne nouvelle mais attention tout de même, l'objectif final n'est pas encore atteint. Pour savoir si votre logement est couvert par la fibre d'un ou plusieurs fournisseurs d'accès à Internet, appelez le 09 75 18 33 47 ou demandez à être rappelé. Depuis le début de l'année, les opérateurs ont rencontré quelques problèmes de synchronisation avec les collectivités territoriales notamment pour la livraison des pylônes.

Le déploiement du Très Haut Débit en chiffres

Dans les zones denses ou dans les zones peu denses, le nombre de lignes éligibles à la fibre FTTH a fortement augmenté ce trimestre. Malgré son statut de technologie leader, le nombre d'abonnements par ADSL diminue au profit de la fibre FTTH.

Le déploiement du Très Haut Débit dans les zones très denses

Les zones très denses sont les zones les plus convoitées du fait de leur rentabilité. En effet, le coût d'installation est le même partout mais pas le nombre d'abonnés concentrés dans une zone précise. Les opérateurs développent ainsi davantage leur réseau dans ces zones.

 

Ce deuxième trimestre a donné lieu à de nombreuses nouvelles lignes éligibles, soit 163 000 à la fibre FTTH d'Orange ou encore 4 000 chez SFR et Free. Il y a ainsi plus de 4,5 millions de lignes FTTH déployées. Parmi elles, plus de 3,1 millions sont éligibles à deux opérateurs et 1,27 millions à 4.

Le déploiement du Très Haut Débit dans les zones moins denses d'initiative privée

Les zones moins denses d'initiative privée correspondent aux zones financées par les opérateurs. On retrouve ainsi les principaux comme SFR et Orange.

 

En tant qu'héritier de France Telecom, Orange a pu déployer son réseau fibre FTTH rapidement. Le nombre de lignes FTTH déployée en un semestre est de 317 000. Un chiffre assez impressionnant ! Dans ces zones moins denses d'initiative privée, sur les 3,4 millions de lignes, plus de 2,4 millions de lignes peuvent utiliser le réseau fibre d'au moins deux opérateurs.

Le déploiement du Très Haut Débit dans les zones moins denses d'initiative publique

Que ce soit dans les zones d'initiative privé ou publique, SFR et Orange répondent présents avec un fort développement de leur réseau. Des opérateurs d'infrastructures agissent également dans ces zones moins denses d'initiative publique.

 

Un déploiement rapide mais des difficultés à venir

La commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable sur la couverture numérique du territoire qui s'est réunie le 7 septembre a relevé certaines incertitudes quant à l'achèvement du projet en 2022. En effet, si l'objectif de couvrir 50% de la population était relativement facile à atteindre, la couverture des 50% restants va se révéler plus longue, plus coûteuse et plus complexe.

Voici quelques incertitudes évoquées par la commission :

  • La réalisation des infrastructures nécessaires de plus en plus complexe à réaliser sur le plan technique mais aussi financier.
  • Les fragilités concernant la répartition du déploiement de la fibre entre initiative privée et publique.
  • L'équilibre entre les technologies DSL et fibre menacé à cause des deux projets en cours : "zones blanches" et le Plan Très Haut Débit.
  • L'absence de concertation entre les déploiements des différents opérateurs alors que le projet prône la mutualisation des infrastructures.

Les fournisseurs d'accès à Internet remarquent également le faible nombre d'abonnements par rapport au nombre de lignes éligibles à la fibre FTTH. En effet, seulement 1/4 des lignes éligibles ont un abonnement Fibre. Pour savoir si vous pouvez bénéficier des débits rapides de la fibre, appelez le 09 75 18 33 47 ou demandez à être rappelé.

Mise à jour le