10% des ménages européens en situation de précarité énergétique

Lors d’une allocution au think-thank European Policy Centre à Bruxelles hier, le vice-président de la Commission européenne en charge de l’énergie, Maroš Šefčovič, a appelé de ses voeux une politique plus interventionniste en matière de précarité énergétique. 10% des ménages européens auraient en effet des difficultés à régler leurs factures d'énergie.


Des inégalités entre les États membres

“Même si l’Europe est probablement le continent le plus égalitaire dans le monde, je crois qu’il fait consensus qu’au moins 10% des ménages européens vivent dans une situation de précarité énergétique”, a indiqué Maroš Šefčovič devant un parterre composé de dirigeants européens. Pour le vice-président de la Commission européenne, le constat est sans appel : il faut agir et au plus vite. Le diplomate d’origine slovaque s’est montré particulièrement attentif aux inégalités entre les États membres, précisant que, dans certains pays - sans toutefois citer lesquels -, 30% des ménages sont concernés par la précarité énergétique. 

Alors, que faire ? “Nous devons être sûrs que chaque proposition législative mise sur la table prenne en compte la dimension sociale”, a affirmé Maroš Šefčovič. Il a notamment loué l’engagement des 17 États membres qui ont déjà initié des mesures pour éviter les coupures de courant, déplorant que “dans les 11 autres pays membres, il n’y [ait] aucune mesure du même genre mise en place”. 

Lutter contre la précarité énergétique en Europe : une mission impossible ? 

Chaque pays a ses propres critères pour définir la précarité énergétique - certains, par exemple, prennent en compte les dépenses en carburant pour le transport.... Mais alors, comment et jusqu’où l’Union européenne peut-elle agir ?

Après avoir applaudi la mise en oeuvre de l’Union de l’Énergie, Maroš Šefčovič a exposé plusieurs solutions possibles pour réduire la précarité énergétique en Europe. Ouverture des marchés, renforcement de la concurrence, changement de fournisseur d’énergie, financement de travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique…. D'ici 2020, 18 milliards d’euros seront consacrés à l’efficacité énergétique dans les fonds structurels et les investissements européens. La précarité énergétique devrait également figurer au coeur du plan Juncker de soutien à l’investissement qui a pour vocation de développer la croissance en Europe. Une manière de faire fi des divergences entre les États membres et de rappeler que, oui, en matière de lutte contre la précarité énergétique, l'Union européenne peut beaucoup. 

Mis à jour le