Chèque énergie : comment l'utiliser pour ses travaux de rénovation énergétique ?

Travaux isolation
Selon l'ONPE, 12 à 15% de la population française souffre de précarité énergétique. Une situation d’inconfort provenant pour une part importante d’une mauvaise isolation du logement (41%).

Le chèque énergie est une aide financière salutaire pour de nombreux ménages à revenus modestes et très modestes. Instauré afin d'aider les foyers à payer les factures d’énergie, il peut être échanger pour financer une partie des travaux de rénovation énergétique dans son logement. Une bonne nouvelle pour de nombreux particuliers impactés par une précarité énergétique grandissante en France. Selectra vous explique comment procéder.


Comment financer ses travaux de la rénovation énergétique avec un chèque travaux ?

La campagne d’envoi du chèque énergie 2020 débutera en mars prochain et et s’achevera en avril pour aider les foyers à revenus modestes à faire face à leurs dépenses énergétiques. Dépenses dues en grande partie à une absence d’isolation des combles ou une chaudière à gaz vieillissante. Il est donc cohérent que les conditions d’application du chèque énergie dépassent le cadre du simple paiement de factures d’électricité, de gaz ou de fioul domestique. D’autant que ces travaux nécessitent de lourds investissements financiers ! Heureusement, la majorité des aides à la rénovation énergétique (crédit d’impôt pour la transition énergétique CITE, prime énergie, éco-prêt à taux zéro) sont cumulables entre elles. Les particuliers ont donc tout intérêt à utiliser cette formidable opportunité que leur offre leur chèque énergie 2020 pour des travaux de rénovation.

  • Deux cas de figure peuvent se présenter :
  • Le chèque énergie peut être utilisé sans démarches particulières si les travaux de rénovation sont facturés pendant sa durée de validité (1 an) ;
  • Les travaux de rénovation sont entrepris au-delà de la date de validité du chèque énergie. Dans ce cas, votre chèque doit être converti en chèque travaux. Attention, l’échange doit être effectué avant la date de fin de validité du chèque énergie. Soit au plus tard le 31 mars de l’année suivant sa réception. L’anticipation est donc de mise !

Faites appel à un professionnel RGE obligatoirement Tous les travaux éligibles aux aides financières à la rénovation énergétique doivent obligatoirement être réalisés par des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces derniers sont de plus dans l’obligation d’accepter le chèque énergie. Les particuliers peuvent faire appel au site www.faire.fr qui répertorie tous les artisans RGE habilités.

Quelques chiffres sur la précarité énergétique en France Selon l'Observatoire national de la précarité énergétique(ONPE), 12 à 15% de la population française souffre de précarité énergétique. Il précise que "cette situation d’inconfort provient pour une part importante d’une mauvaise isolation de leur logement (41%), de défaillances techniques de l’équipement de chauffage type panne (24%), d’une installation insuffisante (20%) et/ou encore d’une limitation de leur consommation pour des raisons financières (7%)."

A qui s’adresser pour obtenir son chèque travaux contre un chèque énergie ?

Pour échanger son chèque énergie contre un chèque travaux, rien de plus simple. Il suffit au bénéficiaire de contacter un conseiller sur le formulaire de contact ou appeler le numéro d’assistance 0 805 204 805. Ce chèque travaux a une durée de validité prolongée de deux ans et peut se cumuler avec d’autres chèques-travaux. De quoi financer encore plus ses travaux d’économies d’énergie ! Toutefois, le chèque travaux ne servira désormais qu’à payer des travaux de performance énergétique, et uniquement ceux-ci.

Quels sont les travaux éligibles ?

Les travaux éligibles au titre de la rénovation énergétique de son logement doivent respecter un certain nombre de critères d’éligibilité. Leur point commun ? Aider efficacement à réduire la facture de chauffage et amorcer une transition énergétique efficiente. Les bénéficiaires du chèque énergie 2020 peuvent ainsi faire des travaux d’isolation thermiques (combles, murs, toitures) mais également remplacer leur équipement de chauffe par une chaudière à haute performance énergétique telle que la chaudière gaz à condensation, ou utilisant une énergie renouvelable comme combustible (chaudière à bois, chaudière à granulés).

Qui est éligible au chèque énergie ?

Qui est éligible au chèque énergie ? Mis en place dès 2016 sur 4 départements puis généralisé en 2018, le chèque énergie vient en appui d’autres aides financières pour aider les ménages les plus modestes à payer leurs factures énergétiques. Attribué sous conditions de ressources, le montant du chèque énergie 2020 varie entre 48 et 277€. Les particuliers n’ont aucune démarche à effectuer pour obtenir leur chèque énergie. Cette aide nominative est envoyée automatiquement par l’administration fiscale aux foyers qui ne dépassent pas un certain plafond de revenus.

Plus de bénéficiaires du chèque énergie en 2020 Un décret du 26 décembre 2018 a modifié les modalités de mise en oeuvre du chèque énergie. Le plafond de revenus fiscal de référence maximum passe de 7 700 à 10 700€ par unité de consommation. En 2020, 5,6 millions de foyers pourrons ainsi en bénéficier, soit deux millions de plus qu'en 2019.

Mis à jour le