Le chèque énergie en expérimentation dans le Pas-de-Calais

chèque

Les ménages les plus modestes de la région Pas-de-Calais ont reçu cette semaine dans leur boîte aux lettres un chèque pouvant être utilisé pour payer la facture énergétique, d'une valeur moyenne de 160 euros. 


Le chèque énergie était entré en phase de test au mois de janvier, dans les départements de l'Ardèche, de l'Aveyron et des Côtes-d'Armor. Depuis la semaine dernière, il est également en phase de test dans le département du Pas-de-Calais, où les ménages les plus modestes ont reçu leur chèque énergie par la Poste. Les bénéficiaires, déterminés sur un critère de ressources, sont repérés automatiquement par le fisc via leur déclaration de revenus.

Un nouveau système d’aide plus simple et plus complet

Plus simple, le chèque énergie est une amélioration notable par rapport aux tarifs sociaux de l'énergie, le système aujourd’hui en place. L’attribution des tarifs sociaux nécessite aujourd’hui la coopération de plusieurs administrations, et certains dossiers peuvent rester bloqués, réduisant ainsi le nombre de bénéficiaires. Le chèque énergie est quant à lui attribué sans qu’aucune procédure ne soit nécessaire de la part du bénéficiaire. Au final, alors que 3 millions de foyers profitent des tarifs sociaux, ce sera à terme 4 millions de foyers qui seront concernés par le chèque énergie.

D’une valeur moyenne de 160 euros par an, le chèque énergie couvrira la plupart des énergies utilisées dans les foyers français (électricité, gaz naturel, GPL, bois, fioul, propane…) et pourra même être utilisé pour réaliser des travaux d’efficacité énergétique. Cela en fait un dispositif plus complet que les tarifs sociaux de l’énergie, qui ne couvrent que la facture d’électricité (avec le Tarif de Première Nécessité) et de gaz naturel (avec le Tarif Spécial de Solidarité).

Un changement qui fait la différence, notamment dans le Pas-de-Calais, où les moyens de chauffage tels que le fuel, le bois et le charbon sont répandus. Selon le sous-préfet, « les tarifs sociaux aident aujourd’hui environ 90 000 foyers [à travers le département]. Avec le chèque, on devrait en toucher 110 000. »

Un déploiement en 2018 dans toute la France

Cette phase d’expérimentation donnera lieu à un rapport, qui sera remis au Parlement avant le 1er octobre 2017, et qui permettra de préciser les conditions d’application du chèque énergie. Le dispositif sera ensuite généralisé à l'horizon 2018.

Mis à jour le