Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Prix du gaz : quelles évolutions sur les factures de janvier à juin 2019 ?

Vendredi dernier, le ministère de la Transition écologique et solidaire détaillait dans un communiqué de presse l'agenda de la baisse des tarifs réglementés du gaz de Engie, de janvier à juin 2019. Quelle sera le réel impact sur la facture des ménages ?

Pourquoi les tarifs réglementés du gaz n'augmenteront pas jusqu'en juin ?

Après une hausse de 5% en novembre dernier et de plus de 20% en un an, les tarifs réglementés du gaz repartiront à la baisse en début d'année et jusqu'au mois de juin 2019.

Un soulagement pour les consommateurs qui ont subit plus de 20% d'augmentation en un an. Cette nouvelle tendance baissière, les ménages la doivent à l'"opération de couverture" demandée à Engie qui visent à garantir les tarifs réglementés jusqu'à fin juin en permettant de stabiliser les coûts d'approvisionnement subis par Engie et aura pour effet de cesser d'utiliser la formule de calcul évolutive des tarifs réglementés qui permet leur modification mensuelle.

Une baisse de 1,9% au 1er janvier La fin de l'année 2018 marquait le début d'une période plus clémente pour les factures de gaz. Après un recul de 2,4% au 1er décembre, les prix du gaz poursuivront leur baisse en chutant à nouveau de 1,9% au 1er janvier.

De petites baisses successives de février à juin 2019

Le 28 décembre, le ministère de la Transition écologique et solidaire précisait dans un communiqué de presse que le tarif réglementé du gaz - qui compte 4,5 millions d'abonnés en France - baisserait de 0,73% en février, de 0% en mars, de 1,91% en avril, de 0,60 en mai et de 0,45% en juin.

Ces baisses ne permettront pas d'enrayer les fortes hausses de 2018 mais sonnent comme un répit pour le portefeuille des Français. Pour espérer compenser les augmentations des derniers mois, les ménages ont donc plutôt intérêt à quitter les tarifs réglementés pour se tourner vers des offres de marché, moins chères.

Nous avons pris les mesures adéquates pour que les tarifs réglementés d’Engie n’augmentent pas jusqu’à la fin du mois de juin 2019", via la mise en œuvre d’une "opération de couverture

Qu'en sera-t-il des tarifs réglementés de l'électricité d'EDF ?

Le gel des tarifs réglementés annoncé par le gouvernement ne concerne pas que le gaz. Les tarifs réglementés pratiqués par EDF, qui devaient augmenter au 1er février prochain, seront en effet également gelés tout l'hiver.

Un ralentissement de la hausse propice pour apaiser les Français mécontents mais peu propice à l'heure où les prix du marché ne cessent d'augmenter. Il y a donc fort à parier que la hausse prévue par la loi intervienne après l'hiver, même si elle pourrait être compensée par une baisse des taxes répercutée directement sur la facture des consommateurs.

Mise à jour le