Les revendeurs particuliers d'énergie solaire mieux rémunérés depuis le second trimestre 2022

Champs de panneaux solaires
La revente totale de la production solaire et les primes sont à la hausse

Le 1er mai 2022, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a mis en ligne les tarifs et primes applicables au second trimestre de l’année, à savoir à compter du 1er mai 2022, jusqu’au 31 juillet. Ces tarifs s’avèrent en augmentation par rapport à ceux du trimestre précédent. Les primes quant à elles sont identiques ou en légère hausse.


Les nouveaux tarifs de rachat d’énergie solaire

Le tarif de rachat en augmentation pour la revente totale de sa production solaire

Parmi les conditions de rémunération on retrouve donc le mode de vente, à savoir en totalité ou en surplus. Pour les foyers qui se sont orientés vers la revente de leur énergie solaire dans sa totalité, le tarif de la rémunération est en légère augmentation.

Prix d'achat EDF OA Solaire dans le cadre de la revente de la totalité de l'énergie produite
Puissance KiloWatts crête Tarif d’achat du kWh
≤ 3 kWc 0,1814 €/kWh
≤ 9 kWc 0,1542 €/kWh
≤ 36 kWc 0,1115 €/kWh
≤ 100 kWc 0,0969 €/kWh
≤ 500 kWc 0,1003 €/kWh

Tarifs valables au 2e trimestre 2022, pour la période du 1er mai au 31 juillet

Le tarif de rachat inchangé pour la revente du surplus de sa production solaire

Dans le cadre de la revente du surplus d’énergie produite, les tarifs restent quant à eux inchangés.

Prix d'achat EDF OA Solaire dans le cadre de la revente du surplus d'énergie produite
Puissance KiloWatts crête Tarif d’achat du kWh
≤ 3 kWc 0,10 €/kWh
≤ 100 kWc 0,06 €/kWh
≤ 500 kWc 0,1003 €/kWh

Tarifs valables au 2e trimestre 2022, pour la période du 1er mai au 31 juillet

Les tarifs de rachat se voient donc augmentés d’en moyenne 2%. En cause, la hausse des indices INSEE, calculés sur l’économie générale, l’inflation, les niveaux de vie, etc.

La prime à l'autoconsommation revue à la hausse

De son côté, la prime à l’autoconsommation, réservée aux ménages ayant pour l’autoconsommation et réservée aux installations dont la puissance est inférieure ou égale à 9 kWc fait également l’objet d’une hausse par rapport au premier trimestre de l’année.

Prix d'achat EDF OA Solaire dans le cadre de la revente du surplus d'énergie produite
Puissance KiloWatts crête Tarif d’achat du kWh
≤ 3 kWc 390 €/kWc
≤ 9 kWc 290 €/kWc
≤ 36 kWc 160 €/kWc
≤ 100 kWc 80 €/kWc

Tarifs valables au 2e trimestre 2022, pour la période du 1er mai au 31 juillet

La prime à l’autoconsommation est versée automatiquement sur une période de 5 ans par EDF OA, une fois le raccordement des panneaux solaires au réseau terminé.

À titre d’exemple pour une installation de 3 kWc, le montant annuel versé sur 5 ans étant de 390 € : cela fait donc une aide d’un montant total de 1 950 € sur 5 ans.

Hausse des tarifs de rachat : qu’est-ce que ça change ?

Alors que les prix de l’énergie explosent depuis la rentrée 2021 et que le maintien du bouclier tarifaire mis en place par l’Etat est en passe d’être maintenu, les installations solaires connaissent un pic sans précédent. Selon le Figaro, on dénombrerait aujourd'hui pas moins de 150 000 autoconsommateurs solaires en France.

Les installations solaires voient donc leur nombre croître (+ 64% en un an) de jour en jour. Il faut dire que l’autoconsommation se présente comme une solution écologique et économique pour faire face à des tarifs de l’électricité en constante évolution. La hausse des tarifs de rachat d’énergie est donc un nouvel argument en faveur de la démocratisation du recours aux installations solaires pour les particuliers.

Si le gouvernement a annoncé la baisse des Certificats d'Économies d'énergie (CEE) depuis le 1er mai 2022, les aides pour les installations solaires restent quant à elles identiques. Par ailleurs, de plus en plus de voix s’élèvent afin d’améliorer ces aides. Demandant par exemple un taux de TVA réduit pour les installations présentant une puissance supérieure à 3 kWc. Aujourd’hui, le taux de TVA réduit à 10 % ne concerne que les installations d'une puissance inférieure ou égale à 3 kWc.

En 2021, la Commission européenne a autorisé un régime d'aide français de 5,7 milliards d'euros afin de soutenir la production d'électricité renouvelable par de petites installations solaires posées sur les toitures des bâtiments. Cette mesure pourrait permettre à la France d'augmenter sa capacité d'électricité solaire de 3 700 MW et d'atteindre ainsi ses objectifs en matière d'énergies renouvelables et d'environnement.

L’autoconsommation semble donc avoir de beaux jours devant elle.

Puis-je être rémunéré par EDF OA en 2022 ?

Pour rappel, certaines conditions doivent être respectées afin que les installations photovoltaïques puissent bénéficier de l'obligation d'achat. Parmi celles-ci, on compte :

  • vente avec injection de la totalité ou du surplus (autoconsommation individuelle ou collective) ; puissance ≤500 kWc ;
  • implantation sur bâtiment, hangar ou ombrière ;
  • obligation de qualification ou certification professionnelle de l'installateur ;
  • bilan carbone inférieur à 550 kg eqCO2/kWc pour les installations supérieures à 100 kWc.

Si ces conditions sont respectées, la rémunération dépend alors de trois facteurs différents :

  • vente avec injection de la totalité ou du surplus (autoconsommation individuelle ou collective) ; puissance ≤500 kWc ;
  • implantation sur bâtiment, hangar ou ombrière ;
  • obligation de qualification ou certification professionnelle de l'installateur ;
  • bilan carbone inférieur à 550 kg eqCO2/kWc pour les installations supérieures à 100 kWc.

Enfin et selon la configuration de l’installation, ladite rémunération est constituée de un à trois éléments distincts qui sont :

  • la puissance de l’installation
  • du mode de vente, qui peut être en totalité ou en surplus ;
  • les conditions d'implantation et d'intégration paysagère.
Mis à jour le