Gaz et électricité: vers une prolongation du bouclier tarifaire jusqu’à fin 2022

Prolongation du bouclier tarifaire 2022

Suite à la flambée historique des prix du gaz et de l'électricité en Europe en 2021, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé dès septembre dernier qu'il limiterait l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité à 4% au 1er février 2022 et que le prix du gaz serait quant à lui bloqué jusqu'en avril. Ce mercredi 11 mai, le porte-parole du gouvernement a annoncé à son tour, à l’issue du Conseil des ministres, la prolongation de ce fameux bouclier tarifaire jusqu’à la fin de l’année 2022.


Un bouclier tarifaire en place depuis septembre

Alors que l’inflation se veut de plus en plus sévère, le gouvernement s’est dit prêt, ce mercredi, à opter pour une prolongation du bouclier tarifaire activé en septembre dernier par le premier ministre.

Jean Castex avait alors dégainé une série de mesures afin de maintenir autant que possible le pouvoir d’achat des Français suite à l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité survenue dès l’été 2021. Ces mesures visant à limiter le montant des factures consistaient entre autres en :

  • une baisse de la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Electricité (TICFE) à son taux minimal ;
  • un blocage de la proposition d’évolution des tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) de la CRE pour limiter leur augmentation à 4 % TTC en moyenne.

Comme le rappelle la Commission de régulation de l’énergie (CRE), sans ces différentes mesures, ces augmentations auraient pu avoisiner les 44,5 %.

Depuis, la guerre en Ukraine a ajouté à la hausse des prix de l’énergie, faisant “planer de nouveaux dangers sur le portefeuille des Français”, a souligné Gabriel Attal.

Dans l’attente des législatives

En effet, le projet de loi de finances rectificative visant à adopter de nouvelles mesures afin de préserver le pouvoir d’achat des Français sera présenté en Conseil des ministres à l’issue des élections législatives les 12 et 19 juin. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Ganriel Attal, porte-parole du gouvernement, ce mercredi 11 mai. Précisant au passage que :

Ce texte est déjà travaillé, préparé et sera présenté dans la foulée des élections législatives pour être adopté très rapidement

Gabriel Attal, à l’issue du Conseil des ministres.

Le bouclier tarifaire, qui devait déjà prendre fin à l’issue du 1er février 2022 avait finalement déjà été reconduit, face aux prix élevés du kWh de gaz et d’électricité.

Les Français devront donc encore patienter quelques semaines avant une validation officielle. C’est seulement à l’issue du second tour des élections législatives, à savoir le 19 juin que ce texte de loi annonçant la prolongation du bouclier tarifaire pourra être entériné. Dans son sillon, d’autres mesures visant à contenir l’inflation seront proposées, notamment en ce qui concerne les hausse des prix du carburant.

Par ailleurs, outre les mesures liées aux prix de l’énergie ainsi que ceux du carburant, Gabriel Attal a rappelé que la “prime Macron”, versée aux salariés au titre des résultats, pourrait être triplée. Pour rappel, cette prime concerne tous les salariés dont le salaire n'excède pas 3x le montant du Smic. Rappelons toutefois que son versement est basé sur le volontariat, il n'existe aucune obligation pour l'employeur de la donner.

Mis à jour le