La fin de l’ARENH aura-t-elle des conséquences sur votre portefeuille ?

Mis à jour le
min de lecture

D’ici fin décembre 2025, “l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique” ou ARENH prendra fin. Ce dispositif qui garantit aux fournisseurs alternatifs de s’approvisionner en électricité auprès d’EDF dans des conditions fixées par les pouvoirs publics, à un tarif fixe de 42 euros par MWh sera donc remplacé par un prix de vente de référence de l’électricité nucléaire, à 70 euros par MWh. Une différence qui pourrait bien être lourde de conséquences sur la facture des particuliers.

Quid de l’ARENH en 2023

À ce jour, l’ARENH permet aux différents fournisseurs alternatifs présents sur le marché de racheter l’électricité produite par les centrales du parc nucléaire de l’énergéticien hexagonal EDF. En effet, puisque ledit parc appartient historiquement à EDF, ce système garantit la libre de concurrence entre les différents énergéticiens depuis l’ouverture du marché, il y a de cela un peu plus d’une décennie.

Un dispositif jugé peu favorable pour et par EDF, mais qui profite indirectement aux consommateurs depuis de nombreuses années. En effet, le rachat de cette électricité à bas prix par les fournisseurs alternatifs leur permet de proposer des offres d’énergie compétitives. Seulement voilà, en raison du cadre réglementaire fixé par la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) adoptée en 2015 en France, il est prévu que l'ARENH soit progressivement diminué, puis, complètement supprimé à partir de fin 2025. Aussi, pour ménager les consommateurs ainsi qu’EDF, le Gouvernement s’est attelé à développer un mécanisme de substitution en vue d’anticiper cette disparition. C’est pourquoi, dès le 1er janvier 2026, l'ARENH sera remplacé par un mécanisme “de plafonnement des prix” qui prendra effet “dès lors que les prix d'EDF seront significativement supérieurs au prix d'équilibre moyen de 70€/MWh”, a expliqué la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

Fin de l’ARENH : faut-il prévoir une hausse du prix de l’électricité ?

Actuellement, l'Accès Régulé à l'Énergie Nucléaire Historiquepermet aux fournisseurs alternatifs d'acheter l'électricité nucléaire d'EDF à un prix fixé à 42€/MWh. Toutefois, à compter de la fin de l’année 2025 ce dispositif sera remplacé par un système de plafonnement, qualifié par Bruno Le Maire “protection permanente” contre les augmentations tarifaires. Dans le cas d’une forte augmentation des prix de l'électricité d’EDF, les bénéfices perçus par l’énergéticien iront alors directement aux consommateurs, et ce, quel que soit leur fournisseur.

  • Si le prix moyen de vente de l'électricité dépasse les 70€/MWh, alors 50% des revenus supplémentaires gagnés par EDF au-delà de ce seuil reviendront aux consommateurs.
  • Si le prix moyen de vente de l'électricité dépasse les 110€/MWh, alors 90% des revenus supplémentaires gagnés par EDF au-delà de ce seuil reviendront aux consommateurs.

Mais 70€, ce n’est pas 42€ (comme le prix du MWh vendu par EDF via l’ARENH) et d’aucun s’interrogent sur le caractère avantageux de cette proposition. Pour les ministres en charge de l’Accord cette nouvelle formule n’est pourtant pas synonyme d’une hausse des prix de l’électricité. Pour Bruno Le Maire notamment, “tous ceux qui font des comparaisons avec les 42€ le MWh de la régulation précédente oublient que ce chiffre ne correspondait qu’à un tiers de la production nucléaire d’EDF”. En effet l’ARENH ne porte à ce jour sur 100 TWh de production du parc nucléaire d’EDF, tandis que le système de plafonnement s’entendrait quant à lui à l’ensemble de la production nucléaire hexagonale. De plus, l’ARENH ne représente en réalité qu’environ 50 % de la partie fourniture du prix de l’électricité, qui comprend également diverses taxes.

À ce jour, difficile donc d’anticiper une éventuelle hausse des prix de l’électricité. Le Gouvernement semble toutefois sûr de son coup concernant ce remplacement et espère même une stabilisation des prix de l’électricité à l’horizon 2026. En attendant et face à ces incertitudes, il peut être judicieux de s’intéresser de près aux offres d’électricité fixes. En effet, ces contrats garantissent un prix de l’électricité stable dans le temps (en fonction de la durée du contrat, les prix peuvent rester équivalents un, deux ou encore trois ans).

⚡ Qui est le meilleur fournisseur d'électricité fixe en option base?
Fournisseur d'électricité fixe Nom de l'offre Budget annuel - TTC Économies sur le tarif EDF Abonnement annuel - TTC Prix du kWh - TTC
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% LOCALE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget annuel estimé
2688€
Vous gagnez
608€
165.58€ 0.2018€
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget annuel estimé
2733€
Vous gagnez
563€
152.54€ 0.2064€
La Bellenergie
CONSTANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget annuel estimé
2756€
Vous gagnez
540€
176.47€ 0.2064€
La Bellenergie
GARANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Budget annuel estimé
2792€
Vous gagnez
504€
212.42€ 0.2064€
TotalEnergies
STANDARD FIXE ÉLECTRICITÉ
🔐 Des prix bloqués !
Budget annuel estimé
2816€
Vous gagnez
480€
150.64€ 0.2132€

*Tableau à jour du 25/02/2024. Budget calculé pour une consommation de 12500 kWh par an à Lyon en option base (6 kVA) .

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus