Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Energie nucléaire : La France met un terme aux recherches sur la 4e génération de réacteurs

centrale nucléaire
Le projet Astrid, précurseur de la 4ème génération de réacteurs nucléaires a été mis à l'arrêt par le CEA.

La nouvelle est parue dans le quotidien le Monde : le Commissariat français à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a chosi d'abandonner le projet de prototype de réacteur nucléaire à neutrons rapides. Le projet Astrid (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration) ne verra donc probablement jamais le jour. La cause ? Des coûts démentiels et un soutien politique peu probant. Selectra fait le point avec vous. 

Un projet mis à l'arrêt depuis le printemps 2019

Astrid devait être le prototype des générateurs de 4ème génération. Refroidis au sodium, ce derniers visaient à valoriser les déchets nucléaires en fonctionnant grâce à ces matières radioactives encore inexploitées. Estimé entre 5 et 10 milliards d'euros, le projet a été stopper aux printemps dernier. Comme le révèle le Monde, du fait d'un soutien politique inexistant, l'équipe en charge "n'y consacre plus de moyens ni d'énergie". 

Le nucléaire français en mauvaise passe ? 

Cette nouvelle intervient peu après l'annonce d'un nouvel allongement de calendrier et de budget pour l'EPR de Flamanville, un projet nucléaire qui semble ne plus en finir. Toutefois, le nucléaire français n'en est pas pour autant ébranlé. L'atome constitue encore aujourd'hui plus de 70% du mix énergétique français. Mais les énergies renouvelables sont en forte hausse. Dans l'Hexagone, elles représentaient 19,1% de l'électricité produite en 2016 contre 16,4% en 2012.

Les offres vertes, une solution pour réaliser des économies ? 

Le prix de production des énergies renouvelables diminuent rendant les offres vertes à destination des particuliers de plus en plus rentables. A ce titre, certains fournisseurs tels qu'Ilek, ekWateur, Planète Oui ont d'ailleurs décidé de se spécialiser dans les offres vertes low-cost. En proposant des tarifs plus avantageux que les tarifs réglementés de vente de l'électricité, ou tarif bleu d'EDF, elles permettent aux ménages français de réduire leur facture d'électricité en améliorer leur empreinte carbone.

Mise à jour le