Energie : les fournisseurs alternatifs séduisent toujours plus les Français

Ampoule prise murale
D'après EY, de plus en plus de consommateurs français souhaitent avoir « davantage la main » sur leur fourniture en énergie et s'orientent vers les nouveaux opérateurs

Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les nouveaux opérateurs d'énergie. Selon une étude réalisée début 2018 par l'institut CSA et commandée par le cabinet d'audit EY, 19% des particuliers ont choisi de quitter les fournisseurs historiques, Engie pour le gaz et EDF, pour l'électricité. Parmi eux, 70% se sont orientés vers les opérateurs alternatifs depuis moins de deux ans.  


Qui sont les « switchers », ces consommateurs qui changent d'offres d'énergie ?

Menée auprès d’un échantillon représentatif de 1002 Français de plus de 18 ans, l'étude « Energie : les consommateurs au pouvoir ? » dresse le portrait des consommateurs qui ont changé de fournisseurs d'énergie  depuis 2007 et met en relief leurs motivations. Elle démontre que les Français ayant eu recours à un fournisseur alternatif depuis plus de deux ans sont, en majorité, ceux dont les revenus sont inférieurs à 1 200 euros par mois, les foyers au gaz et les habitants des grandes agglomérations. Une tendance qui commence à changer depuis peu. En effet, comme l'explique EY, « en 2017, le phénomène de changement de fournisseur d’électricité touche de façon équivalente toutes les catégories socioprofessionnelles : CSP+, CSP-, Inactifs. Par ailleurs, aujourd’hui, les habitants de tous les types d’agglomérations des plus urbaines aux plus rurales font le choix de changer de fournisseur ».  

Toutefois, les fournisseurs historiques EDF et Engie restent pour l'instant leaders puisque seuls 19% des consommateurs se sont tournés vers un fournisseur alternatif. Cependant, il est possible de penser que davantage sauteront le pas dans les années à venir, puisque 85% des personnes interrogées et insatisfaites par leur fournisseur actuel « envisagent d'en changer ». 

Quelles sont les raisons d'un changement d'opérateur ?

Faire diminuer sa facture reste l'argument principal. En effet, 74% des consommateurs sondés qui envisagent de changer en 2018 souhaitent bénéficier de tarifs plus bas. Le prix demeure d'ailleurs la raison première de 60% des consommateurs ayant déjà opté pour un autre opérateur. La seconde attente des Français souhaitant souscrire une nouvelle offre réside dans la qualité du service et notamment les offres d'énergies vertes à condition également « qu'elles permettent de réduire la facture » précise EY. Loin de se résumer aux énergies vertes, la qualité de service recouvre également le service client et les prestations de service proposées.

Gagner en maitrise de sa fourniture d'électricité

Outre les changements de fournisseurs, les Français interrogés ont fait savoir leur « désir d’avoir davantage la main sur leur fourniture d’électricité ». Ils sont 88% à vouloir pouvoir adapter leur consommation au plus près de leurs besoins. 79% aimeraient d'ailleurs avoir la possibilité de souscrire des offres personnalisables. Parallèlement à cela, 78% souhaitent connaître avec précision leur consommation d'électricité.  

Enfin, malgré une défiance nouvelle vis-à-vis des opérateurs historiques, les consommateurs français tendent toutefois à avoir plus confiance dans les acteurs institutionnels qu'en des acteurs issus d'autres secteurs. En effet, si l'on en croit l'étude « 50 % des Français déclarent envisager de souscrire à une offre d'énergie auprès d’une collectivité locale si celle-ci le leur proposait ». En revanche, ils ne sont que 10% à songer à « souscrire à un service de fourniture d’énergie auprès d’un acteur externe tel qu’un opérateur téléphonique, un acteur du numérique, un distributeur ou une banque ».

Mis à jour le