Augmentation du gaz, une fatalité ? Les offres pour vous protéger

Augmentation du gaz juillet 2021

La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a annoncé une augmentation du prix du gaz de près de 10% au 1er juillet. Cette augmentation non négligeable s’explique en grande partie par des tensions d’approvisionnement, mais aussi par la hausse de la taxe CEE (Certificats d'Économie d'Énergie). Voici les solutions pour éviter tant que possible de subir les hausses des tarifs réglementés du gaz et ainsi ne pas faire augmenter sa facture.


Comment se protéger face à la hausse du prix du gaz du 1er juillet ?

Solution 1 : Bloquer votre prix du gaz

hausse prix gaz juillet 2021

Les tarifs réglementés du gaz (comme pour l'électricité) subissent souvent des changements au cours de l'année, et principalement des hausses de prix. Pour que les consommateurs s'en prémunissent et ne voient pas leur facture augmenter chaque mois, les fournisseurs de gaz ont imaginé des offres à prix fixes, ou prix bloqués. Cela signifie que le prix du kWh HT de gaz reste le même pendant la durée du contrat (généralement quelques années), quelques soient les variation du tarif réglementé sur cette période.

La fixité concerne souvent le prix du kWh hors taxe, mais peut aussi s'appliquer sur le prix de l'abonnement (cela peut être avantageux pour les petits consommateurs qui payent plus d'abonnement que de consommations de gaz). Par contre, si les taxes augmentent, cette hausse se répercutera sur votre facture car les tarifs des taxes ne sont pas fixés.

Passer à une offre de gaz fixe permet donc de bien anticiper son budget sur plusieurs années, car le prix est bloqué à la souscription et ne peut plus augmenter pendant la durée de votre contrat (souvent entre 1 à 4 ans). En revanche, si le tarif réglementé du gaz diminue, vous ne pourrez pas profiter de cette baisse.

Les offres fixes révisables à la baisse Il est aussi possible de souscrire à des offres fixes révisables à la baisse. Cela signifie qu'à chaque date anniversaire du contrat, le fournisseur peut revoir à la baisse le prix fixé à la souscription, si le tarif réglementé du gaz est passé en-dessous. Vous ne pourrez cependant pas profiter d'une baisse du prix du kWh HT supérieure à 7%.

Les offres de gaz à prix fixe les plus avantageuses
Fournisseur Type d'offre Budget estimé Caractéristiques
wekiwi
☎️ 01 86 76 11 58
Rappel gratuit
Offre Wekiwi Gaz prix fixe
Prix fixe pour 1 an
922€/an Jeune fournisseur innovant sur le marché de l'énergie, avec l'instauration d'un "forfait" de consommation. Privilégie le 100% online.
eni
☎️ 09 74 59 12 86
Rappel gratuit
Webeo 1 an Gaz
Prix fixe pour 1 an
923€/an Fournisseur italien implanté en France depuis plusieurs années. Fait profiter de 15% de réduction par rapport au tarif réglementé du gaz en contrepartie d'un service client en ligne.
dyneff
☎️ 04 67 12 35 70
Contrat Serein Online
Prix fixe pour 1 an
931€/an Fournisseur qui propose des offres d'électricité et de gaz. Contrat serein avec 20% de réduction sur le tarif réglementé. Service client online uniquement.
edf
☎️ 09 77 41 27 29
Digigaz
Prix fixe pour 4 ans
971€/an Fournisseur d'électricité historique en France mais commercialise aussi du gaz. Tarif fixe sur une longue période pour faire de vraies économies. Service client joignable par téléphone.
Infos et souscription au
☎️ 09 73 72 73 00
Rappel gratuit

Budget estimé pour la consommation annuelle moyenne d'un foyer de 4 personnes (13.120 kWh), grâce au comparateur Selectra.

Solution 2 : Passer chez un fournisseur moins cher pour compenser

Les offres indexées sur le tarif réglementé du gaz promettent quant à elles de suivre les évolutions du tarif réglementé du gaz, en gardant la même réduction que celle fixée au début du contrat. Cela signifie que le prix du kWh de votre contrat suit les mêmes variations que celui du tarif réglementé : lorsque le TRV du gaz augmente, votre facture augmentera proportionnellement (en fonction de votre réduction).

L'indexation sur le marché de grosCertains fournisseurs choisissent de développer des offres de gaz indexées non pas sur le TRV, mais sur le prix du marché de gros. Ces offres ont des prix souvent inférieurs mais sont sujettes à beaucoup plus de variations.

Les offres indexées permettent de faire des économies immédiatement, sur une période courte. Grâce à la concurrence sur le secteur de l'énergie, les fournisseurs promettent de belles réductions pour attirer de nouveaux consommateurs. De plus, les offres de fourniture de gaz sont toutes sans engagement et sans frais de résiliation : cela signifie que vous pouvez résilier votre contrat lorsque vous le souhaitez, et partir chez un fournisseur qui vous propose une meilleure réduction.

Les offres de gaz à prix indexé les plus avantageuses
Fournisseur Type d'offre Budget estimé Caractéristiques
wekiwi
☎️ 01 86 76 11 58
Rappel gratuit
Offre Wekiwi Gaz prix indexé
Prix indexé au marché de gros
903€/an Jeune fournisseur innovant sur le marché de l'énergie, avec l'instauration d'un "forfait" de consommation. Offre indexée sur les marchés de gros donc très lowcost mais très variante.
ohm
☎️ 09 71 07 14 21
Rappel gratuit
Classique gaz
Prix indexé au TRV
913€/an Promet 11% de réduction par rapport au tarif réglementé du gaz. Option payante gaz compensé carbone.
dyneff
☎️ 04 67 12 35 70
Contrat Malin
Prix indexé au marché de gros
948€/an Pendant 1 mois, fait profiter de 12% de réduction sur le tarif réglementé. Fortes variations de prix à prévoir.
happ-e
☎️ 09 74 59 40 27
Rappel gratuit
Offre Gaz
Prix indexé sur le TRV
952€/an Marque low-cost et 100% online d'Engie, fournisseur historique de gaz en France. Offre 10% de réduction, service client joignable par téléphone.
Infos et souscription au
☎️ 09 73 72 73 00
Rappel gratuit

Budget estimé pour la consommation annuelle moyenne d'un foyer de 4 personnes (13.120 kWh), grâce au comparateur Selectra.

Quels sont les risques de changer d’offre de gaz ?

Le changement de fournisseur de gaz ne comporte aucun risque pour le consommateur : il souscrira toujours à une offre sans engagement et sans frais de résiliation. Cela signifie que quelque soit l'offre à laquelle vous souscrivez, vous êtes libres d'en changer quand vous le voulez, sans aucune pénalité financière.

Changer d'offre de gaz ne nécessite pas la venue d'un technicien ou un changement d'installation de gaz : l'activation du contrat est gratuite et instantanée. La bascule d'un fournisseur à l'autre est simple et rapide, garantie sans coupure, et vous n'avez pas de démarches compliquées à entreprendre. Une fois que vous avez souscrit à votre nouveau contrat, c'est le nouveau fournisseur qui se chargera lui-même de résilier votre offre auprès de votre ancien fournisseur.

Pourquoi cette nouvelle augmentation du prix du gaz au 1er juillet 2021 ?

Cette augmentation du prix du gaz de 9.96% a été annoncée par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) le 25 juin 2021. Elle prendra effet à partir du 1er juillet dans toute la France.

La première raison pour cette augmentation des prix est d'abord due aux coûts d'approvisionnement du gaz qui sont en hausse. Cela est causé par la reprise économique, un stock actuel de gaz assez bas en France et des importations en provenance de Norvège moindre.

Il y a aussi une explication géopolitique. Les importations de gaz en Europe proviennent à presque 45% de Russie, qui a décidé de limiter dernièrement sa production de gaz à destination du continent européen. Cette décision sert à mettre la pression sur les pays européens pour qu'ils débloquent un projet de gazoduc, initié par la Russie mais à l'arrêt suite à la décision de politiques européens. Cela représente 7,8 points de hausse sur le prix du gaz.

Une dernière explication de cette hausse des prix est à chercher au niveau des taxes sur le gaz. Le CEE (certificats d'économie d'énergie) est une taxe à laquelle sont soumis tous les fournisseurs d'énergie (donc les fournisseurs d'électricité aussi), suite à la loi POPE de 2005. Le but est qu'ils incitent leurs consommateurs à économiser de l'énergie. L'augmentation de cette taxe explique les 2,16 points restants de hausse du prix du gaz.

Mis à jour le