Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 74 59 43 80 Rappel gratuit

Sauvons la proximité, collectif pour la sauvegarde des commerces de proximité

La campagne “Sauvons la proximité”, lancée par l’Union professionnelle artisanale (UPA) en 2013 avait pour but de susciter le soutien de la population et d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation inquiétante des commerces de proximité.

La campagne choc des “sacrifiés”, une défense musclée des petits commerces

Cette campagne avait été propulsée par l’UPA dès 2013, en s’appuyant sur un site internet désormais défunt et sur la vidéo choc ci-dessus. L’Union Professionnelle Artisanale est devenue en novembre 2016 l’Union des Entreprises de Proximité, sous le sigle U2P. Fondée en 1995, cette organisation patronale a pour mission de représenter, de prendre la défense et de favoriser l’artisanat, les commerces indépendants et de proximité. C’est dans ce sens qu’elle a mis en place la campagne “Sauvons la proximité”. Celle-ci dénonçait premièrement l’augmentation progressive et ininterrompue des prélèvements obligatoires, des taxes et autres charges imposées par les réglementations gouvernementales.

 

En rappelant qu’ils représentent 75% du tissu industriel français, l’organisme représentant des artisans a cherché à mobiliser l’ensemble des français derrière lui à travers cette campagne. Dans une lettre ouverte aux citoyens, parlementaires, élus et autres décideurs, l’UPA demandait :

  • qu’aucune nouvelle taxe locale ou nationale ne soit mise en place
  • la limitation du montant de la CFE (Contribution Foncière des Entreprises)
  • une égalité de traitement entre les différentes catégories d’entreprise
  • un maintien de la diversité du tissu économique local par le ralentissement de l’implantation des grandes surfaces

En frappant ainsi du poing sur la table, les artisans et les indépendants français cherchaient ainsi à être reconnus à leur juste valeur, pour la très grande qualité de leurs produits, la formation de 70% des apprentis du pays et la création de plus de 65 000 emplois chaque année. Sauvons la proximité avait donc de nombreux arguments de son côté pour pouvoir toucher une grande partie de la population.

Une mobilisation à large échelle pour un succès probant

Avec la plus grande action de pétition jamais menée dans ce domaine, l’UPA fournissait à ses adhérents et à ceux qui voulaient la soutenir un kit de mobilisation composé de plusieurs affichettes, la pétition ainsi que des bannières et des visuels web.

Résultats des courses : quasiment un million de signataires pour la pétition, plus de 100 00 vues pour la vidéo de promotion, mais surtout des retombées médiatiques d’envergure : 1 191 articles, 153 passages radios et 80 à la télévision. Plus importante encore, il semblerait que le lobbying et la mobilisation nationale organisée à travers cette action aient réellement porté leurs fruits à travers des changements politiques réelles. Le site UPA rappelle ainsi concernant cette opération que les chefs d’entrepris bénéficiant du statut de travailleur indépendant ont obtenu en début d’année 2015 une baisse de 60% des cotisations d’allocations familiales. Dans un second temps, une baisse d’un tiers de ces mêmes cotisations est mise en place pour toutes les entreprises.

Le site internet qui avait été créé pour l’occasion est aujourd’hui fermé, mais les acquis générés par cette action se tiennent en témoin de la réussite de cette campagne et de l’impressionnant soutien national qu’elle avait généré.

Mise à jour le